Développer la Santé pour un service de qualité

Publié le : lundi, 10 février 2020 13:29
Développer la Santé pour un service de qualité

ALGER - Le développement du secteur de la Santé est inscrit parmi les priorités du projet de plan d'action du gouvernement qui sera présenté mardi devant l'Assemblée populaire nationale (APN), avec des mesures portant notamment sur le renforcement et l'organisation de l'offre de soins afin en vue d'"assurer des services de qualité".

Ce plan "concernera principalement les mesures relatives au renforcement et à l'organisation de l'offre de soins", avec comme objectif principal d'"assurer des services de qualité, dans le respect de la dignité des malades".

Les axes prioritaires du plan du gouvernement seront focalisés sur l'"humanisation" de l'activité de santé, avec "l'amélioration de l'accueil" et de "l'humanisation dans les établissements de santé", notamment au niveau des services des urgences médico-chirurgicales, et la "sensibilisation, la mobilisation et la motivation des professionnels de la santé".

Dans le même cadre, le gouvernement compte "normaliser" l'activité au niveau du secteur privé en tant que secteur "complémentaire" au secteur public, développer le transport aérien dédié aux évacuations pour le Sud et les Hauts Plateaux, et renforcer l'approvisionnement "adéquat" des établissements de santé en médicaments et en équipements.

Les objectifs consistent également à "réunir toutes les conditions permettant de garantir la disponibilité continue des produits pharmaceutiques, notamment les médicaments essentiels".

Pour les mesures relatives à la prévention et la lutte contre les maladies transmissibles, le gouvernement "consolidera" le programme de prévention et de lutte contre les maladies contrôlables par la vaccination, et veillera à maintenir l'Algérie "polio free zone" et sans tétanos maternel et néonatal, éliminer la diphtérie, la rougeole et la rubéole et la consolidation de l'inversion de la tendance évolutive de la tuberculose contagieuse.


Lire aussi: L'Etat renforcera ses efforts dans la lutte contre le cancer et la prise en charge des malades


En matière de prise en charge des maladies non transmissibles et des risques sanitaires liés à l'environnement et au climat, il est prévu de créer des réseaux de soins avec hiérarchisation de la prise en charge (urgences cardio-vx, cancer, réanimation, AVC, femme gestante...), la promotion du dépistage des cancers, la consolidation du réseau national des registres de cancer et la réduction de l'impact environnemental sur la santé, et la redynamisation du plan national de promotion de la santé mentale et le développement de la greffe d'organes.

Pour la couverture sanitaire dans le Sud et les Hauts Plateaux, le plan prévoit "le développement et le renforcement des programmes spécifiques" aux wilayas de ces régions, à savoir le programme de lutte contre les MTH, le programme de lutte contre la leishmaniose cutanée, l'envenimation scorpionique, le trachome, le paludisme et autres maladies à transmission vectorielle, et les foyers résiduels de bilharziose.

Dans le même cadre, le plan porte sur "le renforcement de la surveillance épidémiologique au niveau des wilayas frontalières, compte tenu des menaces sanitaires émergentes et ré-émergentes à potentiel épidémique, et la création de l'observatoire des maladies tropicales à Tamanrasset".

Dans le domaine de la santé maternelle et infantile, l'objectif consiste en "la réduction accélérée des décès maternels, la consolidation de l'audit des décès maternels, et la mise en œuvre du plan national de réduction accélérée de la mortalité néonatale".

L'industrie pharmaceutique est également inscrite dans ce plan, avec des mesures portant sur le développement des industries du médicament et autres produits à usage médical pour atteindre "70% de la production locale sur les génériques et 30% en produits de spécialité".

Développer la Santé pour un service de qualité
  Publié le : lundi, 10 février 2020 13:29     Catégorie : SANTE - SCIENCE - TECHNOLOGIE     Lu : 1 foi (s)   Partagez