Tebboune ordonne des études pour l'inscription du projet d'un Centre hospitalier anti-cancer à Djelfa

Publié le : jeudi, 06 février 2020 21:02
Tebboune ordonne des études pour l'inscription du projet d'un Centre hospitalier anti-cancer à Djelfa

ALGER - Le Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune a instruit jeudi, lors de la réunion du Conseil des ministres, le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière d'entamer de suite les études nécessaires pour l'inscription d'un projet de réalisation d'un Centre hospitalier anti-cancer au niveau de la wilaya de Djelfa, dont l'entame des travaux doit intervenir avant la fin de l'année en cours.

Les instructions de M. le Président interviennent en réponse aux demandes des habitants de cette wilaya pour mettre fin aux souffrances des cancéreux obligés de se déplacer vers d'autres wilayas pour recevoir les soins, notamment vers le CHU Franz-Fanon à Blida.

Selon le bilan d’activités de 2019 d'une association d'aide aux malades du cancer de Djelfa, cette dernière a organisé 190 voyages en direction du CHU Franz-Fanon, au profit de 1.902 malades du cancer, dont 743 femmes, outre 523 accompagnateurs (ou gardes malades).

L’activité de l’association ne s’arrête pas là, car elle assure, également, le transfert des analyses des malades vers le laboratoire du CHU Franz-Fanon et d’autres laboratoires de Blida et d’Alger, avec la récupération de leurs résultats, outre la prise de rendez-vous et l’acquisition de médicaments au profit des malades, pour leur éviter des déplacements coûteux et épuisants, outre l'accueil, à titre gracieux, de quelque 1.927 personnes (entre malades du cancer et leur gardes malades).


Lire aussi: Cancer: des départements de soins pour alléger les souffrances des malades sur le plan psychologique


Le Président Tebboune avait ordonné, lors de la réunion du Conseil des ministres du 18 janvier dernier, une rupture avec les pratiques du passé dans le domaine de la Santé et l'adoption d'un plan d'urgence axé sur deux priorités, à savoir la prise en charge dans les services d'urgence et la prise en charge des femmes enceintes.

Estimant que les Urgences et les Services obstétriques sont le maillon faible du système sanitaire, M. Tebboune a appelé à une réorganisation du secteur et à des mesures pratiques en matière de formation de médecins urgentistes et de paramédicaux, en plus de l'encouragement de ces médecins à travers des incitations appropriées.

Par ailleurs, le Président de la République a mis en avant l'importance de la prévention en concertation avec les associations de la société civile, dont certaines peuvent être d'utilité publique, et partant bénéficier des aides de l'Etat dans l'objectif d'alléger les Urgences et encourager le recours aux polycliniques de proximité, outre la mise en place de mécanismes de consultation pour éviter les déplacements inutiles aux Urgences.

Soulignant l'impératif du dépistage précoce des maladies gériatriques, chroniques et des cancers, le Président Tebboune a relevé l'impératif d'une réflexion sérieuse sur la problématique du service civil et de mesures incitatives, en accordant la priorité à la formation de médecins du Sud pour pallier définitivement au manque de spécialistes dans cette région du pays.

Media

Tebboune ordonne des études pour l'inscription du projet d'un Centre hospitalier anti-cancer à Djelfa
  Publié le : jeudi, 06 février 2020 21:02     Catégorie : SANTE - SCIENCE - TECHNOLOGIE     Lu : 30 foi (s)   Partagez