Centre anti-cancer de Blida : "bientôt" des greffes de moelle osseuse sur donneur

Publié le : mardi, 04 février 2020 17:42
Centre anti-cancer de Blida : "bientôt" des greffes de moelle osseuse sur donneur

BLIDA - Des greffes de moelle osseuse (allogreffes) sur donneur sain et compatible, seront "bientôt" réalisées pour la première fois, au niveau du Centre anti-cancer (CAC) de Blida, a- ton appris, mardi, auprès du directeur de cette structure, Amar Tabache.

"Le CAC Blida compte bientôt se lancer dans la réalisation de greffes moelle osseuse (allogreffes) sur donneur sain et compatible, suite au succès obtenu, l’année dernière, dans la réalisation d’autogreffes (greffe moelle osseuse récoltée sur le patient lui même lors de périodes de rémission)", a indiqué à l’APS M.Tabache.

Sachant que le CAC de Blida a réalisé, en 2019, une vingtaine d’autogreffes de moelle osseuse, suite à la réussite de la première greffe du genre réalisée au niveau de la structure, au mois de février de la même année, est-il signalé de même source.

En perspective de la réalisation de ces allogreffes, le CAC de Blida va procéder, selon le même responsable, à l'"agrandissement et réaménagement de l’un des services de la structure, en vue de son affectation à cet effet, et ce parallèlement à l’acquisition de nouveaux équipements pour les autogreffes", a-t-il fait savoir.

Ce projet, attendu à la mise en œuvre "dés disponibilité de la structure et des équipements nécessaires", selon M. Tabache, requiert, également, "un staff médical expressément formé et préparé pour ce type d’interventions de pointe", a-t-il ajouté.


Lire aussi: Une nouvelle stratégie pour l'amélioration de la prise en charge des cancéreux


La réalisation de ce type d’opérations complexes en Algérie "est de nature à réduire considérablement les charges du Trésor public, en lui économisant les frais déboursés pour ce type d’opérations à l’étranger, dont le coût est estimé à plus 40 millions de da (l’opération)", selon le même responsable.

"Nous comptons, également, procéder à l’ouverture de la première unité de soins palliatifs, destinée à préserver la meilleure qualité de vie possible aux malades en phase terminale, ou ceux souffrant énormément", a, encore, informé M. Batache.

Cette unité, dite également de soins de supports, "est prévue à l’entrée en service dés parachèvement des travaux de la structure, devant l’abriter. Elle est destinée à soulager les malades des effets secondaires de la chimiothérapie (nausées, vomissements, douleur, etc), outre l'accompagnement des malades en phase finale", a-t-il expliqué.

Centre anti-cancer de Blida : "bientôt" des greffes de moelle osseuse sur donneur
  Publié le : mardi, 04 février 2020 17:42     Catégorie : SANTE - SCIENCE - TECHNOLOGIE     Lu : 54 foi (s)   Partagez