Le Centre anti cancer de Sétif à l'épreuve de la hausse permanente des malades

Publié le : mardi, 04 février 2020 13:39
Le Centre anti cancer de Sétif à l'épreuve de la hausse permanente des malades

SETIF- Le Centre anti cancer de Sétif qui demeure la seule lueur d'espoir pour les malade cancéreux de la région, doit à présent faire face à une équation des plus déséquilibrée, avec d’un coté la hausse constante du nombre de malades nécessitant une prise en charge aussi bien médicale que psychologique, et de l’autre, des moyens restés figés.

Ouverte en 2013 pour initialement recevoir des patients atteints de cancer issus de 5 wilayas de l’Est, cette structure médicale de haute technologie, forte de l’expérience de son service de radiothérapie, a progressivement vu son rayonnement régional s’agrandir pour accueillir des malades venant de plein d'autres wilayas telle que Constantine, Bouira où encore Alger.

La sous-directrice des services de santé du centre, le Dr Ghania Habia, a indiqué que le CAC de Sétif reçoit en moyenne 180 patients par jour, et pas moins de 1.701 patients y ont reçu des soins en 2019 lors des 30.065 séances de radiothérapie ont été effectuées durant cette période.

La hausse significative du nombre de malades traités par le service de radiothérapie, témoigne de l’évolution permanente de l’incidence du cancer dans la région, selon la même source qui a révélé que près de 25.000 patients ont été orientés par la cellule d’écoute et d’accueil du CAC durant l’année écoulée.

Toutefois, malgré les moyens mobilisés pour prendre en charge les malades par un service doté seulement de trois accélérateurs linéaires, cette hausse a impacté les délais d’attente pour les rendez-vous, pouvant aller de deux à trois mois, souligne le Dr Habia.

Evoquant les modalités de prises de rendez-vous, la même responsable a fait savoir qu'entre 12 et 24 dossiers sont étudiés quotidiennement par l'équipe médicale ad hoc ,chargée de mettre en place des protocoles appropriés et d’établir un calendrier pour les rendez-vous, au cas par cas De leur côté, de nombreux patients admis au Centre de cancérologie à l'entrée du Centre de lutte contre le cancer se sont dits "satisfaits des services fournis" à l’exemple de cette femme atteinte d’un cancer du foie, venue de la commune de Bougaâ, pour effectuer une séance de radiothérapie.

"Malgré la fatigue psychologique et les effets secondaires de la radiothérapie, ce traitement, aussi éreintant soit-il, est mon seul espoir de survie", a-t-elle confié.

Une autre femme venue avec sa fille atteinte d'un cancer du sein, révèle y avoir trouvé une "bien meilleure prise en charge qu’à Alger, notamment en matière des délais d’attentes et de soutien psychologique".

Elle a ainsi déclaré : "à présent, ma fille vit mieux sa maladie grâce au soutien psychologique de l'équipe médicale qui lui a fait comprendre que la volonté de guérir et le refus de se résigner sont indispensables à celui qui veut sortir victorieux de son combat contre cette lourde pathologie".

Le professeur Khadija Boudaoud, cheffe du service de radio-oncologie, a déploré que le déficit d'accélérateurs linéaires a créé un déséquilibre en matière d’attribution de rendez-vous affirmant que la CAC de Sétif aurait besoin d’acquérir cinq autres dispositifs de ce genre pour pouvoir pallier les lacunes enregistrées dans ce domaine.

Elle a également indiqué que le CAC de Sétif recourt depuis 2015 à la radiothérapie conformationnelle avec modulation d'intensité (RCMI) soulignant que 36 patients bénéficient quotidiennement de cette une technique de radiothérapie moderne qui permet de traiter des volumes complexes en limitant l'irradiation des tissus sains.

Ce médecin spécialiste a appelé à soutenir la curiethérapie au sein du CAC de Sétif mais aussi dans les autres structures de lutte contre le cancer de l’Est du pays, affirmant qu’il est plus qu’impératif "d’améliorer les conditions de prise en charge des patients atteints de cancer".

1.700 Nouveau cas de cancer au cours de l'année 2019

 Pas moins de 1.700 nouveaux cas de cancer de différents types ont été traités par le CAC de Sétif au cours de l’année de 2019, selon les responsables de cet établissement hospitalier spécialisé.

Les jeunes de moins de 30 ans, représentent 30% du nombre total de ces cas, notamment en ce qui concerne les cancers du colon et de l'estomac, en plus des cancers de l’enfant explique la sous-directrice des services de santé.

Cet établissement médical reçoit quotidiennement entre 300 et 370 à travers ses neuf centres et services tels que le service d'oncologie, le service de radiothérapie, le service de chirurgie du cancer, le service des maladies du sang, le service de diagnostic radiologique, a encore révélé Dr Habia.

Le service d'oncologie a mené au cours de la dernière année 17.497 examens spécialisés, 11.634 séances de chimiothérapie et 4.990 traitements palliatifs, tandis que plus 1.000 opérations chirurgicales, 1.500 examens scanner et 643 examens IRM y ont été effectués sur le même période, selon la même source.

Le CAC de Sétif affiche la volonté de renforcer davantage son staff médical, composé actuellement de 54 médecins spécialistes, dans le but de moderniser les services fournis aux patients.

Le Centre anti cancer de Sétif à l'épreuve de la hausse permanente des malades
  Publié le : mardi, 04 février 2020 13:39     Catégorie : SANTE - SCIENCE - TECHNOLOGIE     Lu : 44 foi (s)   Partagez