TLEMCEN - La commune de Beni Senouss dans la wilaya de Tlemcen vit, jeudi, au rythme des festivités de célébration du nouvel an amazigh 2968, comportant plusieurs activités culturelles et expositions, en présence des autorités de wilaya.
BOUIRA - Le coup d’envoi du festival national des arts traditionnels amazighs d’Ahl Laksar (sud de Bouira) a été donné jeudi matin avec la participation de quinze (15) wilayas du pays et une centaine d’exposants à l’occasion de la célébration officielle de Yennayer 2968.
TLEMCEN-Les tables tlemcéniennes sont garnies de divers plats populaires et autres douceurs, cacahuètes amandes et fruits secs pour célébrer le nouvel an amazigh.
SETIF- Dans certaines régions de Sétif, les femmes sortent le premier jour du nouvel an amazigh et se rendent dans les champs et les forêts où elles répandent des grains de blé et de maïs sur les arbres en présage de récoltes abondantes, une tradition qui favorise le verdoiement et l’abondance, selon des croyances bien ancrées dans la région.
ADRAR - Les activités festives du nouvel an amazigh "Yennayer", occupent une bonne place dans les coutumes et culture populaires de la wilaya d’Adrar, ses ksour notamment, qui rehaussent cette fête à travers une panoplie de rites et de traditions.
BECHAR - Plusieurs activités socioculturelles et artistiques sont actuellement initiées à Bechar, à l’occasion de la célébration de Yennayer, le nouvel an amazigh 2968, appelé localement "Ras El Aam".
MOSTAGANEM - Les familles mostaganémoises célèbrent Yennayer marquant l’avènement de la nouvelle année amazighe, avec une touche particulière mêlant des pratiques nouvelles à celles héritées de génération en génération.
CHLEF - Les habitants de la région Chlef vivent, ces derniers jours, au rythme des préparatifs de célébration du nouvel an Amazigh 2968, décrété par le président de la République, journée nationale chômée et payée à partir de l'année 2018.
BORDJ BOU ARRERIDJ - Les régions bérbères de la wilaya de Bordj Bou Arreridj fêtent le nouvel an Amazigh avec des traditions ancestrales qui se transmettent de génération en génération à l’instar des habitants d'Aourir (commune de Djaffra au Nord de la wilaya), un village perché sur le haut du massif des Bibans et jonchant la vallée de la Soummam.
TEBESSA - A Tébessa, dans la capitale des Nememcha, le nouvel an Amazigh, Yennar pour toute la région chaoui, décrété journée nationale sur décision du président de la République Abdelaziz Bouteflika, coïncidant annuellement avec le 12 janvier, est célébré dans une atmosphère distinctive et joyeuse.