JIJEL - Une vaste "Touiza" (action de solidarité communautaire) a permis de reconstruire le "pont de l’espoir", unique voie de communication pour les habitants du village Béni Ferah avec le chef-lieu de la commune Boudriaa Ben Yadjis (40 km au sud de Jijel), détruit en novembre dernier par les intempéries et rouvert dimanche à la circulation, a-t-on constaté.

Published in Régions