Presse régionale: les "vertus" du dialogue et de la communication dominent les discours des candidats à la présidentielle

Publié le : jeudi, 05 décembre 2019 08:54

CONSTANTINE - Les quotidiens de l’Est du pays ont relevé dans leurs livraison de jeudi, qu’au 18ème jour de  la campagne électorale des présidentielles du 12 décembre prochain, les candidats à la magistrature suprême ont abordé notamment dans leurs meetings les "vertus" du dialogue et de la communication à l’effet de garantir l’équilibre de la société à travers une répartition équitable des ressources.

Amorçant le dernier virage d’une campagne marathonienne, les candidats pour la course au palais d’El Mouradia mettent les bouchées doubles et parlent de "la communication comme support du développement sur fond d’une avalanche de promesses", retiennent la plupart des journaux.

Le Quotidien de Constantine rapporte qu’Ali Benflis a déclaré depuis Ain Temouchent, être porteur "(…) d’un projet visant  l’initiation d’un dialogue pour la création d’une synergie et une cohésion (...) et la garantie de l’équilibre de la société à travers une répartition équitable des ressources" réitérant sa promesse d’assurer pour la femme au foyer "un revenu mensuel lui permettant une vie décente et la possibilité de lui attribuer des crédits en vue de développer l’artisanat dans le cadre de micro-activité".

La publication détaille encore qu’à Blida, Azeddine Mihoubi s’est engagé à "ouvrir les canaux de communication entre le Président et le peuple, source de tout pouvoir et à prononcer un discours annuel depuis l’hémicycle du parlement pour soulever toutes les préoccupations des citoyens" et promet à "être aux côtés des catégories défavorisées, de la femme, des jeunes et des personnes à faible revenu en leur accordant leur droit au logement et au travail".

Annasr a relevé qu’à la ligne droite finale de la campagne électorale, les candidats se sont engagés à poursuivre la lutte contre la corruption, rapportant la déclaration d’Abdelkader Bengrina depuis Oran sur ce sujet, celle d’Azzedine Mihoubi, depuis Alger à "poursuivre la lutte contre la corruption à travers la généralisation de la numérisation de l'administration"  et encore celle d’Abdelaziz Belaid depuis El Tarf, s' engageant à "concrétiser le principe d'équilibre régional dans le développement et le respect des spécificités des régions".

L’Est Républicain a également répercuté les meetings des candidats au 18ème jour de cette campagne électorale et l’essentiel des discours prononcés, revenant également sur les déclarations du vice-ministre de la Défense nationale Gaid Salah faites, lors de son déplacement à la  2ème Région militaire (Oran) et sa détermination "à tout mettre en oeuvre dans le but de contrecarrer toutes les tentatives désespérées de porter atteinte à la sécurité des biens et des personnes".

Annasr, l’Est Républicain et le Quotidien de Constantine ont relayé la déclaration du président de l'Autorité nationale indépendante des élections (ANIE), affirmant que la société civile était un partenaire essentiel pour garantir l'indépendance de l'ANIE et la régularité de l'élection présidentielle.

Presse régionale: les "vertus" du dialogue et de la communication dominent les discours des candidats à la présidentielle
  Publié le : jeudi, 05 décembre 2019 08:54     Catégorie : Régions     Lu : 0 foi (s)   Partagez