A la recherche des modalités pour harmoniser et réduire les inégalités entre les territoires

Publié le : lundi, 21 octobre 2019 18:10   Lu : 34 fois

SETIF- La stratégie adoptée actuellement dans le pays repose sur la recherche des modalités permettant de réduire les inégalités entre les territoires et instaurer une harmonie et équilibre entre eux, a affirmé lundi le Directeur général des ressources humaines, de la formation et des statuts au ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et l’Aménagement du territoire, Abdelhalim Merabti.

Présidant l’ouverture des travaux de la première session d’étude externe 2019 intitulée "Renforcement des capacités d’administration des recherches stratégiques", M. Merabti a estimé que tous les acteurs doivent penser à améliorer l’attractivité des territoires pour généraliser le développement.

Estimant à ce propos que l’expérience chinoise intéresse l’Algérie dans sa démarche de réduction des inégalités entre les territoires que sont les villes, leurs alentours et les campagnes, il a relevé que cette première rencontre s’inscrit dans le cadre du partenariat stratégique entre l’Algérie et la Chine ayant donné lieu à la signature d’un mémorandum d’entente entre le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales et l’Académie nationale chinoise de gouvernance pour la formation des cadres du ministère.

La nouvelle phase entamée de partenariat (2019/2021) s’articulera autour du renforcement des échanges et de la coopération pour consolider les capacités de gouvernance, de recherche scientifique et de consulting au travers de l’exécution de projets d’intérêt commun, a ajouté M. Merabti, précisant que les deux parties poursuivront l’organisation d’actions de formation en Algérie et en Chine pour tirer avantage de l’expérience chinoise en matière de fondation d'un centre de recherche développé pour la modernisation des capacités de l’administration nationale.

Dans le cadre de ce partenariat, plus de 400 hauts cadres ont bénéficié de sessions d’étude et de visites entre les deux pays, outre le déplacement de 125 cadres algériens au siège de l’Académie de Pékin et l’encadrement de sessions en Algérie par 60 experts et cadres de l’Académie chinoise.

Cette session qui se poursuivra jusqu'au 25 octobre est l'une des 11 sessions similaires tenues dans 11 wilayas du pays au profit de 350 participants, a ajouté M. Merabti qui a relevé que l’actuelle session profite à 70 cadres centraux et locaux.

Le plan de formation retenu pour 2019 avec l’Académie chinoise de management porte sur les thèmes de management des recherches, les services de conseil, l’administration stratégique de la formation, afin d’améliorer l’efficacité des processus d’élaboration et d’évaluation des politiques publiques nationale et locale, a-t-il ajouté.

De son côté, le Directeur général du département loi et politiques à l’Académie nationale chinoise de gouvernance a souligné que le but de cette session de formation "est de contribuer à appuyer les établissements de formation à passer du modèle de formation traditionnel à un autre plus évolué pour en faire des établissements de matières grises générateurs d’idées capables de  booster l’administration publique à concevoir et exécuter des politiques reposant sur des postulats scientifiques et des idées innovantes."

Le programme de la session comporte huit communications sur notamment "les idées de Xi Jinping sur le socialisme à la chinoise de la nouvelle ère", "le processus de réforme et d’ouverture en Chine : expériences", "démocratisation de la prise de décision" et "les idées stratégiques et la force du leadership".

L’Académie nationale chinoise de gouvernance est une institution indépendante relevant directement du gouvernement central de la République populaire de Chine chargée de la formation des cadres et hauts cadres, des hauts fonctionnaires et des chercheurs travaillant sur les politiques publiques.

A la recherche des modalités pour harmoniser et réduire les inégalités entre les territoires
  Publié le : lundi, 21 octobre 2019 18:10     Catégorie : Régions     Lu : 34 foi (s)   Partagez