Conférence sur la politique coloniale de séparation du Sahara algérien à Ouargla

Publié le : jeudi, 17 octobre 2019 16:36   Lu : 7 fois
Conférence sur la politique coloniale de séparation du Sahara algérien à Ouargla

OUARGLA - Des historiens, chercheurs et académiciens ont évoqué, jeudi à Ouargla, la politique coloniale visant la séparation du Sahara algérien et la position de la Révolution de libération nationale sur la question.

Lors de cette rencontre organisée à l’occasion de la célébration de la journée nationale de l’émigration, commémorant le massacre du 17 octobre 1961, Saber Cherif Khaled, historien et enseignant à l’université d’Alger-2 a mis en exergue dans son exposé la politique des autorités coloniales au Sahara algérien, à travers l’Organisation commune des régions sahariennes (OCRS) créée en janvier 1957 dans le but de l’exploitation des richesses au niveau du Sud algérien.

Selon le conférencier, les intérêts économiques et militaires des européens, plus précisément de la France coloniale, en Afrique, en passant par le Sahara algérien, remontent au milieu du 19ème siècle, soulignant que cet intérêt a été conforté après la seconde guerre mondiale, surtout après la découverte de gisements de pétrole et l’entrée de la France coloniale dans le cercle des pays détenteurs de l’arme nucléaire.

L’enseignant Mohamed Saïd Boubakeur (Université de Ghardaïa) a donné, de son côté, un aperçu sur la stratégie de la guerre de libération du 1er novembre 1954 en ce qui concerne le Sahara, en plus de la contribution de sa population à cette guerre, en insistant sur le rôle important des zones frontalières, notamment celles avec le Niger et le Mali, considérées comme une base arrière pour les Moudjahidine.


Lire aussi: Massacres du 17 octobre: les archives de la police française "encore secrètes"


M. Boubakeur a, par ailleurs, rappelé que les manifestations du 27 févier 1962 à Ouargla, à travers lesquelles le peuple a exprimé son attachement à l’unité nationale et son refus de la politique coloniale visant la partition de l’Algérie, ont donné un soutien puissant à la délégation algérienne au dernier round des négociations des accords d’Evian.

Dans le même contexte, l’enseignant Mohamed Saïd Akib (Université d’El-Oued) a mis en relief l’importance du dossier du Sahara dans les accords d’Evian qui représentent l'aboutissement de la lutte légitime du peuple algérien pour le recouvrement de son indépendance.

Dans une allocution prononcée au nom du général-major Commandant de la 4ème Région militaire (RM), l’adjoint du Commandant de la 4ème RM, le général Brakni Mohamed Tayeb a souligné l’importance de cette rencontre initiée par la direction régionale de la communication, de l’information et de l’orientation (4RM), au titre du programme 2019-2020, dans l’objectif de mettre en exergue la contribution des populations des régions du Sud du pays dans la préservation de l’unité nationale et la mise en échec des plans de la France coloniale.

Conférence sur la politique coloniale de séparation du Sahara algérien à Ouargla
  Publié le : jeudi, 17 octobre 2019 16:36     Catégorie : Régions     Lu : 7 foi (s)   Partagez