Souk Ahras : l’intégration de la culture de la Figue de Barbarie dans les filières agricoles en Algérie

Publié le : mardi, 25 juin 2019 18:17   Lu : 14 fois
Souk Ahras : l’intégration de la culture de la Figue de Barbarie dans les filières agricoles en Algérie

SOUK AHRAS– La décision d’intégrer la culture de la figue de barbarie dans les filières agricoles en Algérie, constitue "un acquis important pour les producteurs", a indiqué mardi à Souk Ahras, le président de l’association nationale de développement du cactus dont le siège est abrité par la Chambre d’agriculture de la wilaya.

Lors d'une rencontre organisée par la Chambre d'agriculture, en présence de producteurs de figue de barbarie, Mohamed Mohamedi, a expliqué que "la concrétisation de cet acquis, décidé fin mai dernier par le ministère de l'Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, intervient suite aux efforts importants déployés par plusieurs instances et responsables tels que le haut-commissariat au développement de la steppe (HCDS), un certain nombre de Chambres d’agriculture, des universités, ainsi que l'institut technique des grandes cultures (ITGC)d'Alger".

"Ce résultat a été rendu effectif grâce à la consécration d’une grande superficie à ce fruit à l’échelle nationale, qui s’élève à 54.000 ha, selon le HCDS, et l’existence d’un nombre considérable de transformateurs et d’exportateurs de cette culture et ses dérivés, a précisé le même conférencier.

La même source a ajouté que la décision d'intégrer la figue de barbarie dans les filières agricoles en Algérie, permettra de mieux faire connaitre ce fruit, de bénéficier de différents programmes de développement et son insertion dans des programmes de formation, de vulgarisation et de création de richesses et d'emplois.

A cet effet, il sera procédé durant le mois d’août prochain à l’organisation à Alger de la fête nationale de la figue de barbarie dans sa troisième édition, en vue de la mise en place d'une nouvelle vision et une nouvelle stratégie pour le développement de ce type de culture, a affirmé M. Mohamedi.

Il a déclaré, dans ce même contexte, que des efforts sont en cours pour encourager les agriculteurs à adhérer à des coopératives agricoles pour promouvoir ce fruit dans les domaines de la production, de la collecte, la transformation et la commercialisation, à l’exemple de la coopérative "Nobaltec Algérie" qui active dans la zone d'activité de la commune de Sidi Fredj, à Souk Ahras.

Spécialisée dans la production d’huile de pépins de figue de barbarie, cette unité qui est entrée en service récemment, a obtenu un certificat de conformité aux normes internationales pour la commercialisation de ce produit par un bureau international français spécialisé, a-t-on encore indiqué.

De son côté, le président de la Chambre d'agriculture de la wilaya, Mohamed Yazid Hambeli, a soutenu que la création de cette unité s'inscrit dans le cadre d’une stratégie visant à organiser les métiers agricoles et à créer de nouveaux pôles pour l'agriculture, d'autant que cette région enregistre une importante production de figue de barbarie, réalisée sur une surface de 6.000 ha par le HCDS en plus d’autres superficies anciennes d’environ 4 ha.

           

 

Souk Ahras : l’intégration de la culture de la Figue de Barbarie dans les filières agricoles en Algérie
  Publié le : mardi, 25 juin 2019 18:17     Catégorie : Régions     Lu : 14 foi (s)   Partagez