Lutte contre les feux de forêts à Batna, un enjeu pour les pouvoirs publics

Publié le : mercredi, 19 juin 2019 15:28
Lutte contre les feux de forêts à Batna, un enjeu pour les pouvoirs publics

BATNA - Première à l'échelle nationale avec 327.180 hectares de domaine forestier, la wilaya de Batna mobilise tous les moyens pour préserver son patrimoine contre la menace des incendies, dont la recrudescence ces dernières années a suscité un intérêt particulier des autorités locales.

L'étendu forestier de la wilaya de Batna, avec ceux des trois wilayas voisines de Khenchela, Oum El Bouaghi et Biskra, constituent la région des Aurès. Il représente le quart de la superficie des forêts d'Algérie, c'est pourquoi sa protection revêt des considérations d'intérêt national.


Lire aussi: Batna: atelier de formation de formateurs à l’enquête sur les causes des incendies de forêts


"Les forêts de Batna couvrent 27% de la superficie globale et tirent aussi leur importance des vastes peuplements des deux essences très rares que sont le cèdre de l'Atlas et le genévrier thurifère, ainsi que des formations de pins d'Alep, de chênes verts et d'ormes'', a expliqué à l'APS Walid Beladehane, chef du service de protection de la flore et de la faune à la Conservation de wilaya des forêts.

Et d'ajouter : "Ce patrimoine se répartit sur les cinq principaux massifs que sont Belezma, Bouarif, Béni Fedhala/Zekak et Béni Melloul. Ce dernier massif renferme la plus vaste pinède (forêt de pins) d'Algérie s'étendant sur 70.000 hectares chevauchant les trois wilayas de Batna, Khenchela et Biskra''.

 

Protéger l'espace forestier...tous les moyens déployés

 

En dépit des efforts des services des forêts et du parc de Belezma, et des actions de sensibilisation menées auprès des riverains, des surfaces non négligeables de cet espace forestier vital de Batna sont annuellement la proie d'incendies, dont beaucoup demeurent classés d'origine inconnue, a-t-on déploré.

"Durant l'année 2018, Batna a été placée en haut du sinistre tableau des wilayas la plus affectées par les incendies avec une aire de 362 hectares dévastée par un seul feu déclaré dans la forêt de Bouarif, dont la circonscription avait nécessité quatre jours de lutte ininterrompue'', a rappelé M. Beladehane.

Le responsable a relevé que dans le cadre de sa mission de lutte contre les feux de forêts, la Conservation des forêts a pris l'initiative en juin 2015 de mettre sur pied une colonne mobile de protection de la forêt de Béni Melloul (commune de Kimel), le grand peuplement de pins d'Alep d'Algérie, qui s'étend sur 70.000 hectares entre Batna, Biskra et Khenchela.

"L'initiative a permis une meilleure célérité dans l'intervention en cas d'incendie et a contribué à concrétiser une approche participative de la protection de ce vaste patrimoine à travers un contact permanent avec les riverains'', a-t-on assuré à la Conservation des forêts.


Lire aussi: 4 projets de décrets relatifs aux règles générales de prévention des risques d'incendie et de panique


En 2017, la Conservation des forêts de Batna a décidé de créer une brigade mixte composée d'agents forestiers, d'éléments de la Protection civile et des gendarmes pour conjuguer les efforts dans la lutte contre les incendies, mais aussi la coupe illicite d'arbres et le braconnage qui cible la gazelle de l'Atlas, a ajouté M. Beladehane.

De son côté, le directeur de l'Ecole nationale des forêts, Othmane Briki, a relevé que la création de cet établissement dans la capitale des Aurès est un autre "indicateur fort'' de la stratégie de préservation du patrimoine forestier.

"L'Ecole accueille des stages de formation du personnel du secteur des forêts et autres secteurs proches, autour de divers thèmes axés notamment sur la lutte contre les incendies de forêts et la protection de cette richesse'', a indiqué le responsable.

Et de poursuivre : "Au cours de cette année, le parc national de Belezma a bénéficié d'un projet financé par l'Union européenne pour la mise sur pied d'un observatoire et d'un réseau de surveillance de la biodiversité ainsi que pour la création d'un musée des sciences naturelles. Ce sont autant de projets qui contribueront à entretenir cette richesse forestière unique dans les Aurès''.

Lutte contre les feux de forêts à Batna, un enjeu pour les pouvoirs publics
  Publié le : mercredi, 19 juin 2019 15:28     Catégorie : Régions     Lu : 5 foi (s)   Partagez