Khenchela: la FAO étudie les moyens de valoriser le romarin de montagne

Publié le : jeudi, 04 avril 2019 17:45
Khenchela: la FAO étudie les moyens de valoriser le romarin de montagne

KHENCHELA- Des experts de l’Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) ont étudié, jeudi, à Khenchela, les moyens d’exploiter les plantes aromatiques et médicinales, notamment le romarin de montagne à travers les étendues forestières que compte cette wilaya, et ce, à la faveur d’une rencontre en présence de représentants de la Direction générale des forêts (DGF).

Les participants à cette réunion, tenue au siège de la Conservation des forêts de Khenchela, ont appelé au "lancement effectif, à partir de la semaine prochaine, de l’exploitation de diverses plantes aromatiques et médicinales, notamment le romarin de montagne dont regorge les forêts de la wilaya".

Dans ce contexte, les experts de la FAO ont promis de procéder à une étude de terrain qui devrait se solder par des recommandations concernant la culture et l'exploitation du romarin de montagne dans la wilaya de Khenchela.

Dans une déclaration à l’APS, Khadra Achour, adjoint du directeur général des forêts et responsable du projet national relatif à l’exploitation du romarin de montagne, a affirmé que "cette rencontre s'inscrit dans le cadre d’un accord conclu entre la DGF et la FAO pour lancer et valoriser l'exploitation des produits forestiers non ligneux, en particulier le romarin de montagne".

De son côté, Bachir Bahri, chef de service de la gestion des ressources forestières de la Conservation locale des forêts a souligné que "cette réunion a été riche, notamment grâce à la présence de représentants d'organismes activant dans le domaine de l'exploitation du romarin de montagne", ajoutant que "Khenchela a été retenue comme wilaya pilote pour l'exploitation des plantes médicinales et aromatiques, au même titre que Constantine, Mostaganem et Blida, compte tenu du potentiel considérable qu’elles recèlent en la matière".

Ce même responsable a également ajouté que "conformément aux directives de la Direction générale des forêts, la Conservation des forêts de Khenchela travaille en coordination avec les différentes entreprises exploitant les plantes aromatiques et médicinales pour valoriser leur culture et en faire une source de revenus qui contribue à réduire le taux de chômage et à relancer l'économie nationale".

Il a aussi indiqué que la Conservation locale des forêts va procéder, à partir de dimanche, à des sorties sur terrain en coordination avec diverses entreprises créées dans le cadre du dispositif de soutien aux jeunes et l'association de la femme rurale, à travers les forêts de Tamza, Bouhmama et Ain Touila afin d’évaluer, durant trois jours, le potentiel réel de la wilaya en romarin de montagne, utilisé en Phytothérapie, et ce, en collaboration avec les experts de la FAO.

 

Khenchela: la FAO étudie les moyens de valoriser le romarin de montagne
  Publié le : jeudi, 04 avril 2019 17:45     Catégorie : Régions     Lu : 46 foi (s)   Partagez