Aborder les aspects sociaux de la Guerre de libération dans les recherches sur l'Histoire

Publié le : lundi, 07 janvier 2019 16:28
Aborder les aspects sociaux de la Guerre de libération dans les recherches sur l'Histoire

LAGHOUAT - Les participants à une conférence sur "les évènements du 8 janvier 1961" dans la région de Gueltat Sidi-Saâd, tenue lundi à Laghouat, ont appelé à braquer les recherches historiques sur les aspects sociaux de la glorieuse Guerre de libération nationale.

Dans une communication intitulée: "Questions et problématiques concernant la Guerre de libération", Ghali Gharbi (université de Médéa) a estimé que "mettre l'accent dans les recherches et études historiques sur des questions précises, dont l'armement, a déprécié le contexte général de la matière traitant de l'Histoire".

Pour l'intervenant, l'extension des recherches à d'autres domaines sociaux revêt une grande importance dans l'immunisation de la personnalité nationale des jeunes algériens, notamment à la lumière des défis actuels.

De son côté, Lazhar Bedida (université Alger-2) a, dans une intervention sur "Le référendum de janvier 1961 en Algérie et la région de Gueltat Sidi Sâad dans les informations et communiqués de la Guerre de libération et de ses commandements'', évoqué le rejet manifesté dès le début par la population locale sur ce référendum, qui a fait la Une du journal El-Moudjahid, ajoutant que ce refus a été planifié par la population vivant alors dans un grand camp de concentration.

L'historien Mohamed El-Korso a, dans sa communication, "leviers de la France coloniale contre la Guerre de libération nationale'', indiqué que ''l'histoire vue par le colonialisme porte une vision visant la domination des cultures des peuples colonisés''.

Les évènements du 8 janvier 1961 qu'a vécus la région de Gueltat Sidi Saâd ont été déclenchés suite au rejet par la population locale du référendum d'autodétermination de janvier 1961 qui avait pour dessein le maintien de l'Algérie sous domination française.

La résistance des autochtones a été si forte que les forces coloniales ont dû recourir à la mobilisation de gros moyens matériels et humains pour venir à bout de cette résistance populaire, qui s'est soldée par de nombreuses pertes du côté ennemi, et, dans les rangs algériens, de 11 Chouhada.

Retenue dans le cadre de la commémoration du 58ème anniversaire de ces évènements, la conférence se poursuivra, deux jours durant, au niveau du centre de formation professionnelle "Chahid Belkacem Bouguedra'' dans la commune de Gueltat Sidi Saâd, avec la participation d'universitaires et chercheurs de différentes régions du pays.

Aborder les aspects sociaux de la Guerre de libération dans les recherches sur l'Histoire
  Publié le : lundi, 07 janvier 2019 16:28     Catégorie : Régions     Lu : 3 foi (s)   Partagez