Développer les produits agricoles du terroir pour arriver à l’autosuffisance et l’exportation

Publié le : jeudi, 13 décembre 2018 15:43   Lu : 2 fois
Développer les produits agricoles du terroir pour arriver à l’autosuffisance et l’exportation

ORAN - Le développement des produits agricoles du terroir est nécessaire pour arriver à l’autosuffisance, voire même aller vers l’exportation, a indiqué jeudi à Oran le président de la chambre nationale d’agriculture, Doubi Adjal.

Lors d'un regroupement régional des chambres d’agriculture de l’Ouest, Doubi Adjal a souligné que ceci doit passer, au préalable, par le règlement des problèmes des chambres d’agriculture locale, d’où l’organisation de telles rencontres.

A noter que chaque année se tiennent quatre regroupements régionaux des chambres d’agriculture au nord, sud, est et ouest.


Lire aussi: Plus de 57 millions USD d’exportations agricoles durant les 9 premiers mois de 2018


"L’objectif à travers ces regroupements est de recenser et d’étudier les problèmes que rencontrent les chambres d’agriculture locales, afin d’essayer de les régler, si possible localement, sinon au niveau central avec le ministère de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche", a déclaré le président de la chambre nationale d’agriculture, affirmant que "le règlement des problèmes profitera, de manière générale, à l’agriculture nationale dans son ensemble".

"Notre souhait est que le produit du terroir soit connu et se développe afin d’arriver à une situation d’autosuffisance dans notre pays et se lancer dans l’exportation", a-t-il dit, faisant savoir que l’Algérie a atteint des situations d’autosuffisance concernant plusieurs produits agricoles à l’exception de deux, en l’occurrence les céréales et le lait et que des efforts sont entrepris pour développer ces deux filières.

M. Doubi a encore signalé un excédent dans certains produits comme la pomme de terre et l’ail, tout en indiquant que deux produits ont déjà fait l’objet de labélisation, à savoir la figue sèche de Beni Maouche (Bejaïa) et les dattes "Deglet Nour" de la Tolga .


Lire aussi: OBG: L’Algérie se rapproche un peu plus de l’autosuffisance alimentaire


Les procédures pour la labélisation de plusieurs autres produits locaux sont en cours, notamment l’huile d’olive de Sig, la Clémentine de Misserghine, la pèche de Bousfer, l'artichaut d’Oran et les fromages traditionnels dans la wilaya d'Oum El-Bouaghi.

"La labélisation donnera une plus-value à ces produits et ouvrira la voie à l’exportation vers les marchés internationaux", a ajouté le même responsable.

De son côté, le directeur des services agricoles de la wilaya (DSA), Tahar Kadi a souligné, dans son intervention, qu’Oran est en passe de devenir une wilaya agricole, mettant en avant le projet d’irrigation de la plaine de Mléta, à partir du traitement des eaux usées par la STEP (Station d’épuration) d’El-Kerma, qui entrera en exploitation en décembre pour l’irrigation de quelque 6.300 hectares dans un premier temps et 12.000 hectares vers la fin 2019, dans le cadre de l’extension de ce projet.

Développer les produits agricoles du terroir pour arriver à l’autosuffisance et l’exportation
  Publié le : jeudi, 13 décembre 2018 15:43     Catégorie : Régions     Lu : 2 foi (s)   Partagez