Le bijou d’Ath-Yani "assure un rôle économique important pour la région"

Publié le : jeudi, 26 juillet 2018 18:23
Le bijou d’Ath-Yani "assure un rôle économique important pour la région"
APS ARCHIVES

TIZI-OUZOU - Le bijou d’Ath-Yenni (Tizi-Ouzou) doit "assurer un rôle économique important pour la région et gagnerait à être placé sur les marchés extérieurs" , ont souligné à l’unanimité les participants à la quinzième édition de la fête du bijou d’Ath-Yani, dont le coup d’envoi a été donné jeudi.

Organisée par le comité communal des fêtes, cette traditionnelle manifestation du bijou, intitulée "le bijou d’Ath-Yenni, patrimoine national à travers les âges", qui s’étalera jusqu’au 3 août prochain, regroupe 91 participants venus de six wilayas du pays, Tébessa, Boumerdès, Oran, Tiaret, Sidi-Bel-Abbès et Tizi-Ouzou. 82 bijoutiers, dont 80 d’Ath-Yani, y exposent leurs différents produits.

Au-delà de son aspect culturel, "cette manifestation revêt un caractère économique important", ont affirmé les acteurs du secteur qui ont réitéré les difficultés auxquelles ils font face, à savoir l’approvisionnement en matière première et l’écoulement de leurs produits.

"Nous faisons face à la pénurie des matières premières dont le corail et l’argent que nous n’arrivons pas à acquérir dans les circuits officiels, ce qui nous oblige à recourir au marché parallèle où les prix sont élevés qui varient entre 300 000 et 700 000 DA le kilo",  ont déploré plusieurs artisans exposants à cette manifestation. Une réalité, ajoutent-ils "qui se répercute sur le prix de revient des produits, et partant, de leur prix de vente".

Donnant le coup d’envoi de la manifestation, le wali de Tizi-Ouzou, Mohamed Bouderbali, tout en rappelant "le rôle de l’artisanat dans la création de l’emploi dans la région", a relevé que "le développement de la bijouterie comme d’autres produits d’artisanat bénéficie d’un intérêt particulier des pouvoirs publics".


Lire aussi: Tizi-Ouzou : plus d’une trentaine de fêtes villageoises pour animer la saison estivale


A titre illustratif, a-t-il indiqué, "au niveau de la wilaya, 92 artisans ont bénéficié d’une enveloppe financière qui avoisine 34, 000, 000, 00 DA, par le fonds national de promotion de l’artisanat et des activités traditionnelles (FNPAAT), ainsi que de l’attribution de locaux à usage professionnel".

Aussi, a-t-il dit, "en complément à cette aide financière, une formation est dispensée aux artisans par le biais de la chambre de l’artisanat et des métiers. Cette formation est destinée à initier les concernées aux méthodes de gestion".

Evoquant les difficultés d’approvisionnement et d’écoulement soulevés par les artisans, M.Bouderbali a estimé que "le développement de l’artisanat dont la bijouterie est un des principaux éléments passe nécessairement par l’organisation des artisans qui doivent mutualiser leurs efforts de manière à pouvoir faire face à certaines difficultés, comme celle liée à l’approvisionnement et la  commercialisation".

A ce propos, a-t-il suggéré "l’une des formules qui peut être appliquée serait la mise sur pied de coopératives ou d’associations de manière à rationaliser et- maitriser la production dans toutes ses étapes". De même, a-t-il ajouté que "l’organisation en métiers doit être complétée par un dispositif approprié à même d’aider à l’exportation des produits dont la qualité devra atteindre un niveau tel que leur placement ne pose pas de difficultés".

D’où, a-t-il souligné, "la nécessité de penser créer des labels qui seront décernés par des commissions techniques composées de maîtres artisans chevronnés" qui "permettront de soutenir la concurrence sur les marchés extérieurs ou le paramètre qualité prix est recherché".

De son côté, le président de la Chambre de l’artisanat et des métiers (CAME), Berki Abdelkrim a indiqué, pour sa part, que la solution pour les difficultés soulevées par les artisans est "la multiplication et la diversification des manifestations du genre pour endiguer les difficultés soulevées, notamment, la commercialisation".

Pour ce qui de l’approvisionnement, il a déclaré qu’ "une convention a été signée avec l’Agence nationale de l’Or (AGENOR) pour laquelle un stand sera réservé à la maison de l’artisanat de Tizi-Ouzou pour la rapprocher des artisans".

A cette 15ème édition, le président de l’Assemblée populaire de wilaya (APW), Youcef Acouchie, a rappelé que cette manifestation "est un évènement marquant de la vie économique et culturelle de la wilaya" en réitérant la disposition de l’APW à "l’accompagner et lui apporter tout le soutien nécessaire", invitant les artisans à se rapprocher des services concernés au niveau de l’Assemblée.

Par ailleurs, l’ouverture de cette édition a été marquée par la visite d’une délégation de la commission européenne.

Le bijou d’Ath-Yani "assure un rôle économique important pour la région"
  Publié le : jeudi, 26 juillet 2018 18:23     Catégorie : Régions     Lu : 27 foi (s)   Partagez