Menu principal

Menu principal

62è anniversaire de la mort au champ d’honneur de Souidani Boudjemaà:un homme de tête à l’intelligence

Publié le : lundi, 16 avril 2018 18:12   Lu : 147 fois
62è anniversaire de la mort au champ d’honneur de Souidani Boudjemaà:un homme de tête à l’intelligence

TIPASA- La ville de Koléa (Tipasa) a commémoré lundi le 62ème anniversaire de la mort au champ d’honneur du héros de la Révolution algérienne, SOUIDANI Boudjemâa, en présence du ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni, qui l’a considéré parmi les précurseurs de la Révolution, le qualifiant d'homme doué d'une extrême intelligence.

"Dès son plus jeune âge, cet homme avait des qualités qui se mesuraient aux grands de ce monde l'ayant habilité, plus tard, à jouer un rôle de premier ordre durant la Révolution", a soutenu le ministre dans son allocution, à la Maison de la culture Ahmed Aroua de Koléa, après la lecture de la Fatiha et le dépôt d’une gerbe de fleurs au niveau de la stèle rappelant au bon souvenir de cet héros national tombé au champ d’honneur le 16 avril 1956, au niveau de l'Oued Mazafran.

Zitouni n’a pas manqué de citer, à l’occasion, les innombrables qualités du chahid, membre du groupe des 22 historique de Novembre, soulignant notamment son "intelligence rare et sa maturité politique à un âge précoce, l'ayant habilité à prendre les commandes, avant de tomber au champ d’honneur pour une Algérie libre et indépendante".

Il a, en outre, réitéré "la détermination de l’Etat algérien à préserver le legs pour lequel s’est sacrifié cet enfant prodigue de Guelma et tous ses compagnons moudjahidine et Chouhada", avant de lancer un appel aux jeunes d’aujourd’hui et à la génération de l’indépendance, en vue de "prendre exemple sur leurs aïeux et de s’inspirer de leur actions héroïques".

 L'opportunité, marquée par la présence du wali de Tipasa, Moussa Ghelai, de membres de la famille révolutionnaire, des autorités locales militaires et civiles et de citoyens, a donné lieu à la dénomination de nombreux  quartiers de Koléa au nom de Chouhada.

A la Maison de la culture de Koléa, le ministre a présidé une cérémonie de remise des clés de logements publics locatifs à leurs bénéficiaires, avant de visiter une exposition axée sur les hauts faits d’armes du Chahid Souidani Boudjemâa.

Le Chahid Souidani Boudjemâa, dit Si L’djilali, est né à Guelma. Tout jeune il rejoignit les rangs des Scouts musulmans, avant d’adhérer au Parti du peuple algérien en 1942, puis à l’Organisation secrète. Il participa, entre autres, à l’attaque contre la poste d’Oran, tout en ayant pris part à la planification de nombreuses opérations à Guelma.

Les massacres du 8 mai 1945 affectèrent profondément cet héros national qui opta dès lors pour le combat politique, avant de se spécialiser dans les armes entre 1948 et 1950, puis de partir à Alger pour entraîner les combattants à l’usage des armes.

Le Chahid Souidani Boudjemâa fut, également, l’un des membres du Comité révolutionnaire d'unité et d'action (C.R.U.A.), fondé début 1954 pour préparer le déclenchement de la Révolution armée. Il fut à ce titre nommé commandant de la région de la Mitidja, dont il mena la résistance contre l’ennemi français, jusqu’à sa mort au champ d’honneur, dans un barrage tendu par les forces coloniales au niveau de l’Oued Mazafran.

62è anniversaire de la mort au champ d’honneur de Souidani Boudjemaà:un homme de tête à l’intelligence
  Publié le : lundi, 16 avril 2018 18:12     Catégorie : Régions     Lu : 147 foi (s)   Partagez