Une commission parlementaire pour constater l’état des lieux du foncier et du cadastre à Boumerdes

Publié le : mardi, 13 mars 2018 11:45   Lu : 113 fois

BOUMERDES - Dix-sept (17) membres de la commission des finances et du budget de l'Assemblée populaire nationale (APN) se sont rendus, lundi à Boumerdes, pour un constat de l’état des lieux du foncier et du cadastre dans cette wilaya.

"Il s’agit-là de la première visite de terrain effectuée pour constater de visu l’état des lieux de ces deux secteurs (foncier et cadastre) au titre des nouvelles réformes introduites par la Constitution", a indiqué à l’APS le président de la commission Torche Toufik.

L’objectif principal de ces visites est de "s’enquérir des préoccupations et des problèmes des citoyens, notamment concernant les entraves bureaucratiques rencontrées en matière de conservation foncière, de cadastre et autres biens de l’Etat en général", a indiqué M.Torche.

La commission parlementaire a entamé sa visite par la Conservation foncière de Boudouaou (nord du chef lieu de wilaya), dans la commune d’Ouled Moussa, coiffant neuf (9) communes de la wilaya.

Sur place, les membres de la commission ont fait le constat des conditions de travail "inappropriées" des travailleurs du siège de cette Conservation au vue de son exigüité notamment, sachant qu’il enregistre un flux considérable de citoyens.

Ils se sont également enquis des missions et prestations de chacun de ses services (Conservation), avant d’écouter les doléances de nombreux citoyens, qui n’ont pas manqué d’exprimer leur "ras-le-bol" quant aux conditions d’accueil au niveau de ce siège exigüe, de la lenteur enregistrée dans la réception des documents et de l’absence d’un responsable, depuis plus de six mois.

En réponse à la profonde préoccupation émise par les députés, quant à la situation de ce siège, le directeur de la Conservation foncière de la wilaya, Rafik Maâfa, a indiqué que la structure "est à l’image des autres conservations foncières de la wilaya (au nombre de 4)" qui accusent, selon lui, un manque en main d’oeuvre, car ne comptant que neuf agents permanents, désignés pour servir neuf communes.

Nonobstant ce manque dans les ressources humaines et financières, "cette Conservation fait tout son possible pour accomplir, au mieux, sa mission", a assuré M. Maâfa, citant pour preuve le fait qu’elle assure la publication de 4000 actes/mois, parallèlement à la remise de milliers de livrets aux citoyens, au moment où 50 notaires y introduisent quotidiennement une centaine d’actes notariés.

L’opportunité a également donné lieu à une visite des directions de la conservation foncière et du cadastre de la wilaya, au même titre que des sièges des conservations de Bordj Menail et de Dellys.

Selon M.Torche, ces visites de terrain seront sanctionnées par une rencontre élargie au sein de l’APN qui englobera de nombreux autres secteurs concernés, en vue de l’examen du rapport qui couronnera ces visites, avec la proposition de solutions adéquates aux problèmes posés, a-t-il fait savoir.

"Des visites similaires sont prévues dans sept (7) autres wilayas du pays, dont Blida, Tlemcen, Oran, Batna et Biskra", a-t-il ajouté.

Le même responsable a souligné que la sélection de ces wilayas s’est faite sur la base d’une "étude réalisée au niveau de la Commission des finances et du budget ayant pris ces wilayas comme +échantillon+, au vue des problèmes accusés dans le secteur foncier et des biens du domaine de l’Etat de façon générale", a-t-il dit.

Une commission parlementaire pour constater l’état des lieux du foncier et du cadastre à Boumerdes
  Publié le : mardi, 13 mars 2018 11:45     Catégorie : Régions     Lu : 113 foi (s)   Partagez