Alimentation en eau potable: plan d’urgence à Ouargla

Publié le : dimanche, 14 janvier 2018 19:28   Lu : 581 fois
Alimentation en eau potable: plan d’urgence à Ouargla

OUARGLA - Un plan d’urgence a été mis en place pour améliorer l’alimentation en eau potable déminéralisée à Ouargla, a affirmé dimanche le ministre des Ressources en eau, Hocine Necib, lors d’une visite de travail dans cette wilaya.

Ce plan d’urgence, en cours de concrétisation, porte notamment sur la réhabilitation d’une partie du réseau de distribution afin d’éradiquer les "points noirs" diagnostiqués, ainsi que la réalisation de vannes de sectorisation, permettant la mise en exploitation de l’ensemble des stations de déminéralisation réalisées à travers le grand Ouargla avant le mois du Ramadhan, a-t-il précisé.

Il s’agit de neuf stations de déminéralisation situées au niveau de différents quartiers de la ville, à savoir Gherbouz, Ain El-Kheir, Hay Bouzid, Mekhadma, Ifri-Gara, Zyayna, Hay-Ennasr, Bamendil et El-Hadeb.

Chaque station implantée dans un complexe hydraulique est alimentée à partir de forages donnant des eaux d’une salinité d’environ 3 grammes/litres, selon la fiche technique. Elles permettront de traiter 70.500 m3 d’eau pour fournir 75% de l’eau déminéralisée, soit 52,875 m3/ jour, selon les explications fournies à la délégation ministérielle.

Le projet a pour objectif d’améliorer la qualité de l’eau potable actuellement distribuée à la population et de réduire sa salinité pour la ramener à une valeur inférieure à 0,5 grammes/ litres, sachant que les paramètres physicochimiques et bactériologiques seront conformes aux recommandations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), a-t-on expliqué.

Le ministre a inauguré un complexe hydraulique située au quartier El-Gara (chef lieu de wilaya), destiné à l’alimentation en eau potable déminéralisée d’une population de plus de 60.000 habitants, avec une moyenne de 180 litres/ jour/ habitant, a-t-on fait savoir.

Ce complexe est composé de diverses installations, dont une station de déminéralisation d’une capacité de 10.500 m3/ j, deux réservoirs de 2.300 m3 chacun et un château d’eau de 1.000 m3.

Auparavant, M. Necib a lancé un projet d’extension du réseau d’assainissement au niveau de la zone d’activité au chef-lieu de wilaya.

Dotée d’un financement de plus de 185 millions DA dégagé du budget de wilaya, la première tranche de ce projet porte sur la réalisation et l’équipement d’une station de pompage des eaux usées avec une conduite de refoulement, a-t-on signalé.

Le ministre a inspecté, en outre, le projet d’une station de refoulement au quartier "Boughoufala", dont les travaux ont enregistré un avancement physique de 98%.

L’opération s’inscrit dans le cadre du projet d’achèvement du système d’assainissement de la vallée d’Ouargla (troisième tranche) accordé à la wilaya à la faveur d’un financement de 5 milliards DA.

 

Divers forages albiens pour accompagner le développement agricole

 

S’agissant de l’accompagnement du développement agricole, le ministre a indiqué que la wilaya d’Ouargla va bénéficier de 11 nouveaux forages similaires au titre du programme de l’année 2018.

Dans la wilaya déléguée de Touggourt (160 km au Nord d’Ouargla), le ministre des Ressources en eau a inspecté la station de déminéralisation de l’eau potable d’Ain-Sahra (commune de Nezla).

Réceptionnée en septembre 2015, cette station, réalisée pour plus de 1,7 milliard DA, dispose d’un système pour réduire la salinité de l’eau de 2,5 gr/ litre à 0,3 gr/ litre.

D’un débit d’eau traitée 400 litres/seconde, la station vise à assurer la couverture des besoins en eau potable déminéralisée de quatre communes (Touggourt, Nezla, Tebesbest et Zaouia El-Abidia).

En marge d’un exposé sur l’alimentation en eau potable dans cette collectivité, le ministre a mis l’accent sur la nécessité de faire un diagnostic sur la situation de distribution dans le but de mette un terme aux perturbations enregistrées dans certains quartier de la ville de Touggourt.

Dans la commune de Sidi-Slimane, M. Necib a lancé le projet de raccordement sur 5.000 mètres d’un forage albien au château d’eau, visant à améliorer la distribution d’eau potable dans cette collectivité.

Au terme de sa visite de travail, le ministre des Ressources en eau a visité le complexe de production agricole par géothermie dans la zone de Ghamra (daira de Megarine).

Le complexe, qui va exporter ses premières récoltes de courgettes, dispose de quatre grandes serres pour les cultures maraichères, une pépinière, un site de stockage de semences, ainsi qu’une station de traitement et de stockage des récoltes, selon les explications fournies.

Alimentation en eau potable: plan d’urgence à Ouargla
  Publié le : dimanche, 14 janvier 2018 19:28     Catégorie : Régions     Lu : 581 foi (s)   Partagez