L'hiver, la saison appréhendée par les handballeurs à Oran

Publié le : lundi, 01 janvier 2018 13:04   Lu : 3 fois
L'hiver, la saison appréhendée par les handballeurs à Oran

ORAN- La saison des pluies est toujours appréhendée par les sportifs à Oran, notamment les petits clubs des sports collectifs et individuels ne disposant pas de salles couvertes.

C'est le cas de l'AS Castors handball, dont les 8 catégories ont été contraintes d'annuler carrément leurs séances d'entraînement ainsi que leurs matchs récemment en raison des conditions météorologiques difficiles ayant prévalu dans la région.

Evidemment, priver de jeunes athlètes d'entraînement et de compétition pendant toute une semaine n'est pas la meilleure façon de développer le sport en Algérie, diront les gens du domaine.

Cette situation est naturellement déplorée par les concernés, en premier lieu le président de cette naissante association de l'AS Castors, qui n'est autre que l'ancien international algérien, Abdelkrim Bendjemil.

"Cette situation devient vraiment inquiétante, car c'est tout un travail qui est remis en cause dès l'arrivée de l'hiver. Rien qu'il y a une dizaine de jours, nous étions dans l'obligation d'annuler les entraînements de toutes nos catégories, ainsi que nos matchs officiels car nous ne disposons pas d'une salle couverte. Nos jeunes s'entraînent généralement le soir au moment où il fait un froid glacial et nous avons peur pour leur santé", a pesté Bendjemil.

Ce n'est pas la première fois que la sonnette d'alarme est tirée, a encore fait savoir le même responsable, qui a tout le temps interpellé les autorités concernées, mais en vain.

 

--Une salle de sport à la place du stade CSO--

 

Dans la foulée, Bendjemil, qui tient énormément à réussir son expérience avec l'AS Castors où son travail commence déjà à porter ses fruits avec quelques titres régionaux et nationaux gagnés au niveau des catégories jeunes, a fait une proposition aux autorités locales pour régler définitivement le problème.

"Elle consiste en l'exploitation du stade CSO de la commune El-Makarri (ex-Castors), pour le transformer en salle omnisports. C'est un espace géré actuellement par l'Office de promotion et de gestion immobilière (OPGI) d'Oran qui se trouve malheureusement dans un état d'abandon avancé", a-t-il expliqué.

Cet espace de jeu, qui a enfanté plusieurs anciennes stars du sport oranais, dans les disciplines collectives en particulier, à l'image des légendaires handballeurs du MCO (Bendjemil, Doubala, les frères Harrat et autres) est pourtant bien indiqué pour abriter deux salles de sport et non une seule.

"Avec une superficie de 6.800 m², on peut y construire deux salles de sport. C'est ce que j'avais proposé personnellement aux responsables de la direction de la jeunesse et des sports", a encore indiqué le président de l'AS Castors qui attend de rencontrer le wali d'Oran pour l'informer que des sponsors étaient prêts à contribuer à la construction d'une salle de sport sur les lieux pour y domicilier son équipe et régler également, un tant soit peu, le problème de manque d'infrastructures sportives dans la capitale de l'Ouest du pays.

L'hiver, la saison appréhendée par les handballeurs à Oran
  Publié le : lundi, 01 janvier 2018 13:04     Catégorie : Sport     Lu : 3 foi (s)   Partagez