Berraf: "le sport féminin en Algérie avance mais pas assez" 

Publié le : mercredi, 27 septembre 2017 14:04   Lu : 31 fois
Berraf: "le sport féminin en Algérie avance mais pas assez" 
APS PHOTOS © 2017

ALGER - Le sport féminin algérien a réalisé d’"énormes progrès mais il y a encore du chemin à parcourir dans ce domaine pour que  nos sportives soient hautement représentatives" lors des manifestations  internationales, a indiqué mercredi à Alger le président du Comité olympique et sportif algérien (COA), Mustapha Berraf.

"Le sport féminin en Algérie a atteint le sommet avec des performances de premier ordre, grâce à Hassiba Boulmerka, Nouria Benida Merrah, Soraya Haddad et autres. Après cette période d’euphorie, les choses n’évoluent pas actuellement comme on le souhaiterait", a déclaré Berraf en ouverture du Forum national Femme et sport, organisé à Zéralda (ouest d’Alger). Plusieurs thèmes seront débattus durant ce rendez-vous dédié à la pratique sportive en milieu féminin.

"C’est une opportunité pour analyser ensemble les progrès réalisés et discuter des problèmes qui perdurent. J’espère que ce forum ouvrira des horizons à même d’établir des stratégies pertinentes et des politiques rationnelles et ambitieuses pour l’essor du sport féminin", a ajouté Berraf.

De son côté, Messaouda Khellili, récipiendaire du trophée Femme et sport du Comité international olympique (CIO), a tenté dans son intervention de  décortiquer la réalité du sport féminin en Algérie.

"Le sport scolaire était, par le passé, le socle de la formation de base, maintenant il n’y a plus de vision claire ni de stratégie raisonnable pour l’émergence de femmes sportives. Une ligne directrice est impérative pour arriver à une cohérence en matière de sport féminin", a-t-elle jugé.

"Beaucoup de pays qui faisaient par le passé de l’Algérie leur premier modèle en matière de pratique sportive féminine, ont avancé à pas de géant, au moment où nous avons reculé, a regretté Khellili. Il faut redresser la situation".

 

Un climat tendu "pas normal" dans le sport algérien

 

"Les acteurs du sport national doivent écarter l’animosité qui y règne depuis un bon moment. Ce climat tendu n'est pas normal entre les plus hautes instances du sport algérien qui sont censées se compléter et oeuvrer dans le même sens", a-t-elle encore souligné.

L’ancienne championne olympique Hassiba Boulmerka a abondé dans le même sens, faisant allusion au bras de fer entre le ministère de la Jeunesse et des Sports et le Comité olympique et sportif algérien.

"C’est malheureux ce qui se passe dans le sport national. Cette rupture ne devait pas exister car les premiers perdants sont les sportifs qui n'ont plus aucune volonté de faire des efforts. Je souhaite que la voix de la raison l’emportera", a dit la médaillée d’or du 1500m aux jeux Olympiques 1992 à Barcelone.

Parmi les axes qui seront abordés lors de ce forum: la femme et le sport dans les instances internationales, la gouvernance en Algérie ainsi que la promotion des femmes aux postes de responsabilité et leur intronisation dans les exécutifs. Il sera également question de la reconversion des athlètes féminines dans les métiers de sport et leur insertion sociale et professionnelle.

Berraf: "le sport féminin en Algérie avance mais pas assez" 
  Publié le : mercredi, 27 septembre 2017 14:04     Catégorie : Sport     Lu : 31 foi (s)   Partagez