Bordj Bou Arreridj: nécessité de respecter les délais de réception des projets du secteur des ressources en eau

Publié le : lundi, 03 juillet 2017 18:38   Lu : 5 fois
Bordj Bou Arreridj: nécessité de respecter les délais de réception des projets du secteur des ressources en eau

BORDJ BOU ARRERIDJ - Le ministre des Ressources en Eau, Hocine Necib, a exhorté lundi à Bordj Bou Arreridj les entreprises de réalisation des projets du secteur à multiplier les efforts afin de réceptionner les projets, en cours, à travers la wilaya, dans les délais fixés.

Le plan d’action du gouvernement adopté par le parlement prévoit une série de mécanismes destinés à donner une nouvelle dynamique au projet, dont le règlement des arriérés dus aux entreprises de réalisation, a affirmé le ministre.

M. Necib a également relevé que le plan de développement global de la wilaya de bordj Bou Arreridj mobilise plus de 14 milliards de dinars, dont 8 milliards de dinars exclusivement réservés aux projets d’approvisionnement en eau potable en raison des spécificités de la wilaya, dépourvue en ressources hydriques suffisantes et confrontée au tarissement de nombreux forages.

Cette situation, a ajouté M. Necib, a amené les autorités publiques à programmer 30 opérations, actuellement en chantier, ainsi que le projet des transferts régionaux d’eau, à l’instar de celui du barrage de Tilesdit de la wilaya de Bouira appelé à alimenter environ 70.000 habitants de 5 communes du Nord de la wilaya de Bordj Bou Arreridj.

Il a également évoqué le projet du barrage de Tichy-Haf de Bejaia devant approvisionner 60.000 habitants, et ce, en attendant de renforcer l’alimentation en eau potable du chef-lieu de wilaya et la commune de Ras El Oued à partir du barrage d’Ain Zada.

Il a été également décidé d’augmenter le volume d’approvisionnement en eau potable de la daïra de Mansourah de 2.000 m3/jour à 10.000 m3/jour à partir de la fin du mois de juillet en cours, parallèlement au transfert de la gestion de la distribution d’eau potable et du réseau d’assainissement des communes à l’Algérienne des eaux (ADE) et les eaux usées à l’Office national de l’assainissement (ONA).

Au total, 19 communes de la wilaya de Bordj Bou Arreridj et 600 communes à l’échelle nationale continuent de gérer la distribution de l’eau, a souligné le ministre assurant que l’objectif partagé entre son département et le ministère de l’Intérieur, des Collectivités Locales et de l’Aménagement du Territoire est de parvenir dans les deux prochaines années à transférer totalement la gestion des réseaux d’eau potable à l’ADE.

Assurer l’approvisionnement de la population en eau potable constitue, a affirmé M. Necib, l’objectif principal du ministère des Ressources en Eau par la poursuite de l’exécution du programme du président de la république Abdelaziz Bouteflika en matière d’investissement dans la mobilisation des ressources hydriques et le raccordement des barrages pour les grands transferts d’eau.

Le ministère des Ressources en Eau a procédé durant sa visite à la mise en service du projet d’alimentation en eau potable de la partie supérieure du chef-lieu de wilaya ayant mobilisé une enveloppe financière de 800 millions de dinars, en plus de la mise en service de la station de pompage de la commune de Sidi Brahim dans le cadre du projet de transfert au profit des communes de la daïra de Mansourah.

Il a également inspecté un château d’eau dans la commune d’El Main.

Bordj Bou Arreridj: nécessité de respecter les délais de réception des projets du secteur des ressources en eau
  Publié le : lundi, 03 juillet 2017 18:38     Catégorie : Régions     Lu : 5 foi (s)   Partagez