Sud: plus de 85 millions DA pour la campagne de lutte contre le Boufaroua et le Myelois

Publié le : jeudi, 25 mai 2017 16:06
Sud: plus de 85 millions DA pour la campagne de lutte contre le Boufaroua et le Myelois
APS PHOTOS © 2017

GHARDAIA - Un montant de plus de 85 millions DA a été consenti par le ministère de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche pour une opération de lutte préventive contre les parasites du Boufaroua et du Myelois dans les wilayas productrices de dattes du pays, a révélé jeudi à l’APS le directeur des services agricoles (DSA) de Ghardaïa.

Cette opération préventive de lutte contre ces parasites au titre de la campagne 2017 touchera 4.020.000 de palmiers dattiers productifs dans les wilayas d’Adrar, Bechar, Biskra, El-Bayadh, El Oued, Ghardaia, Illizi, Ouargla, Tamanrasset ,Tindouf et Khenchela, a précisé Mustapha Djakboub.

Initiée annuellement dans le cadre du fonds de la promotion zoo-sanitaire et de la protection phytosanitaire (FZPP), cette opération s’inscrit dans la cadre d’une stratégie nationale visant à protéger le palmier dattier contre les maladies et ravageurs nuisibles afin d’améliorer la production et la qualité des dattes Algériennes ainsi que la préservation du palmier, a explique le même responsable.

L’opération sera encadrée par les services de l’Institut national de protection des végétaux (INPV), après des tournées de prospection et d’évaluation de la situation phytosanitaire dans les différentes palmeraies des wilayas productrices de dattes, tandis que le traitement sera effectué pour 1,7 million de palmiers par les services de l’INPV, 1,175 million de  palmiers par les agriculteurs et 1,145 million de palmiers par les micro-entreprises de jeunes spécialisées, a fait savoir le même responsable.

Elément fondamental de l’agronomie oasienne, le patrimoine phoénicicole national, qui compte plus de 20 millions de palmiers, dont près de 11 millions de palmiers productifs, offre une multitude de variétés connues, notamment les espèces nobles telles que Deglet-Nour, Ghers, Bent-K’bala et Timjouhart, et permet de pérenniser l’écosystème et l’environnement en milieu oasien.

Pour cela, les pouvoirs publics accordent une attention particulière à la filière phoénicicole source de revenus pour de nombreuses familles du Sud, en améliorant la qualité et la productivité des dattes par des opérations de réhabilitation et de densification des palmeraies ainsi que la formation des agriculteurs.

Le Boufaroua et le Myelois sont  des vers qui tissent autour d’un régime de dattes une toile semblable à celle de l’araignée, et rongent le fruit, étouffent le palmier, causant une baisse sensible de sa productivité et de la qualité du produit de l’arbre, selon les ingénieurs agronomes spécialistes de Ghardaïa.

Pour faire face à titre préventif à une éventuelle infestation de ces parasites destructeurs de la production Phoénicicole, la wilaya de Ghardaïa va traiter quelques 340.000 palmiers productifs, a précisé le DSA.

Le plus grand nombre de palmiers dattiers à traiter est circonscris dans les wilayas d’El-Oued et Biskra avec 1,2 million de palmiers chacune, suivi de celle d’Ouargla avec 625.000 palmiers productifs, a-t-il ajouté.

La wilaya de Ghardaïa qui compte près de 1,3 million de palmiers dattiers dont 1,2 millions de palmiers productifs, espère réaliser cette saison, selon la DSA, une récolte estimée à 590.000 quintaux, qui reste tributaire des conditions climatiques favorables, du suivi phytosanitaire et du traitement préventif contre les maladies du palmier.

Sud: plus de 85 millions DA pour la campagne de lutte contre le Boufaroua et le Myelois
  Publié le : jeudi, 25 mai 2017 16:06     Catégorie : Régions     Lu : 16 foi (s)   Partagez