Les problèmes de développement en suspens de nombreuses zones d’ombre réglés

Publié le : vendredi, 25 septembre 2020 15:19

NAAMA -Le conseiller du président de la République chargé des zones d’ombre, Brahim Mourad a souligné, jeudi à Nâama, que les problèmes de développement en suspens de nombreuses zones d’ombre à travers le pays ont été réglés, notamment le manque des salles de classe, la réalisation des routes, l’approvisionnement en eau potable, l’électricité et le gaz.

M.Mourad a déclaré, lors de la deuxième et dernière journée de sa visite marquée par l’inspection de projets destinés à améliorer les conditions de vie des habitants des zones d’ombre de la wilaya, que l'évaluation de la concrétisation des programmes de développement au niveau des zones d’ombre est "positive", déclarant que les résultats préliminaires sont rassurants pour ce qui concerne la prise en charge des besoins urgents de développement au niveau d’un nombre important de ces zones et que les efforts continuent pour surmonter les difficultés et les obstacles auxquels le développement fait face.

"De nombreuses réalisations sont devenues, aujourd’hui, une réalité palpable, dans le cadre du programme spécial de lutte contre les zones d’ombre qui bénéficie d’un suivi spécial de la part du président de la République M. Abdelmadjid Tebboune", a-t-il affirmé.

Brahim Mourad a fait savoir que les moyens financiers sont disponibles et que les walis et les présidents des communes, en partenariat et en consultation avec les habitants, doivent déterminer de manière précise où cet argent doit être dépensé et les zones dépourvues de conditions de vie décente, pour assurer un équilibre de développement suivant les caractéristiques de chaque zone.

En outre, il a instruit les responsables locaux et les services concernés de concrétiser ces projets, avec la nécessité de prendre en considération le caractère d’urgence de ces opérations de développement, ainsi qu’un contrôle et un suivi continus et précis de la réalisation, pour concrétiser les objectifs tracés dans les délais prévus.

Durant cette seconde et dernière journée de sa visite dans la wilaya de Nâama, le conseiller du président de la République a inspecté des projets de développement et a écouté les préoccupations des citoyens à travers plusieurs zones d’ombre dans les communes de Moghrar, Djenine Bourzeg, Asla et Nâama.


Lire aussi: Des enveloppes financières importantes pour dynamiser les zones d'ombre 


Le programme de la visite a comporté le coup d’envoi d’approvisionnement de 10 familles en gaz naturel au niveau de la zone de "Oum El manatiq" dans la commune de Djenine Bourzeg, l’inspection des travaux de renouvellement des réseaux d’approvisionnement en eau potable et d’assainissement et l’inauguration d’un stade de proximité en tartan au village Sidi Brahim dans la commune de Moghrar.

Le conseiller a aussi inspecté les travaux de réalisation d’un château d’eau de 500 mètres cubes en phase d’achèvement, qui sera relié au réseau de distribution au niveau du village Harchaïa dans la commune de Nâama, ainsi que la réfection de la route menant au village "Touadjer" sur une distance de 5 km dans la même commune.

La wilaya de Nâama recense 72 zones d’ombre où 115 opérations ont été enregistrées, notamment dans les secteurs des ressources en eau, des travaux publics, de l’éducation et de l’énergie, avec une enveloppe budgétaire de plus de 2 milliards de dinars. 

 

Les problèmes de développement en suspens de nombreuses zones d’ombre réglés
  Publié le : vendredi, 25 septembre 2020 15:19     Catégorie : Régions     Lu : 148 foi (s)   Partagez