Ouargla/Covid-19: treize enseignants mobilisés pour l’enseignement à distance du secondaire

Publié le : jeudi, 09 avril 2020 12:01

OUARGLA- Treize enseignants de différentes matières sont mobilisés par la direction de l’éducation de la wilaya d’Ouargla pour l’enregistrement des cours d’enseignement à distance pour les élèves de première année secondaire (Lettres/tronc commun), durant la période de confinement sanitaire, a-t-on appris jeudi des responsables du secteur.

Les cours de soutien scolaire ont été programmés en 13 séances par semaine, diffusées sur les réseaux sociaux (Youtube), à raison de 45 minutes par jour, sous la supervision de deux inspecteurs de l’éducation, afin d’assurer le bon déroulement de l’opération, a précisé à l’APS le directeur du secteur, Rabah Riah.

L’initiative a été saluée par des parents d’élèves, soulagés de l’opportunité de rattraper le retard accusé dans la dispense des cours, au moment où d’autres ont suggéré, au regard de l’absence de moyens de certaines familles, de regrouper ces cours, selon les niveaux d’enseignement, sur CD et les distribuer aux parents d’élèves pour permettre à leurs enfants de les consulter et de les adopter comme sources de référence.

Selon le président de la fédération des parents d’élèves du collège d’enseignement moyen "Abi Dher El-Ghifari" à Ouargla, Abdelali Bekkari, l’opération rencontre néanmoins quelques difficultés, notamment en termes de faiblesse des débits de l’Internet, l’absence de l’ambiance d’enseignement dans de nombreux foyers, en plus de la faiblesse de réactivité entre l’élève et l’enseignant.

A ce sujet, des parents d’élèves ont exprimé à l’APS leur satisfaction de l’initiative adoptée par le ministère de l’Education nationale en vue de rattraper les cours du troisième trimestre, notamment pour les élèves de fin de cycle.

Père de trois enfants scolarisés, Mohamed a salué l’opération et ses retombées cognitives positives sur l’apprenant, tandis que Zineb (femme au foyer) avoue qu’il n’est pas dans la possibilité de toutes les mères de suivre l’enseignement à distance de leurs enfants, surtout celles ayant un niveau d’instruction limité.

De son côté, Amine (travailleurs dans le secteur des hydrocarbures) voit en cette formule un moyen l’ayant davantage rapproché de ses enfants et lui ayant permis de passer plus de temps avec eux, en cette période de confinement sanitaire.

Il estime, cependant, que ce ne sont pas toutes les familles qui ont les moyens matériels d’assurer à leurs enfants le suivi de l’enseignement à distance, contraignant nombre d’entre eux à se tourner vers des cours de soutien à domicile, surtout pour les élèves en classes d’examens de fin de cycle.

Gherari Yamina, enseignante universitaire, reconnaît, elle, que l’opération n’est pas aussi simple, et que son efficience repose beaucoup sur la détermination des parents d’élèves, leurs moyens, leur entraide, leur patience et le suivi de la bonne assimilation de leurs enfants.   

Elle a, néanmoins, loué les efforts déployés par les pouvoirs publics pour rattraper le retard dans le programme scolaire, dû à la rupture des cours en classes, en raison des mesures de prévention de la propagation du nouveau coronavirus (Covid-19).

Le ministère de l’Education nationale avait annoncé la diffusion, à travers les chaînes de la télévision nationale et sur la plateforme numérique du secteur, d’un programme d’enseignement "Clés de réussite" pour l’ensemble des niveaux d’enseignement, concernant les cours du troisième trimestre.

 

 

Ouargla/Covid-19: treize enseignants mobilisés pour l’enseignement à distance du secondaire
  Publié le : jeudi, 09 avril 2020 12:01     Catégorie : Régions     Lu : 203 foi (s)   Partagez