Adhésion "totale" des citoyens au premier jour du confinement partiel à Alger

Publié le : mercredi, 25 mars 2020 19:52   Lu : 223 fois
Adhésion "totale" des citoyens au premier jour du confinement partiel à Alger

ALGER – Les Algérois ont adhéré « pleinement » au confinement partiel décrété par le Président de la République de 19:00 au lendemain à 07:00 et aux mesures préventives pour faire face à la propagation du Covid-19, les artères de la ville totalement vides au premier jour du confinement, à l’exception des éléments de la sécurité qui veillent à l’application de cette mesure.

Approchés par l’APS, de nombreux citoyens de différentes communes d’Alger étaient unanimes à souligner l’importance de cette décision qui vise à mettre un terme à la propagation du Covid-19, mettant l’accent sur l’impératif de respecter les règles d’hygiène et de désinfection pour éviter tout risque de contamination.

Une quinquagénaire rencontrée dans la commune de Belouizdad nous confie avoir passé son premier jour de confinement à suivre les informations sur cette pandémie mondiale, en compagnie de son époux et de ses enfants.

«Après le diner, nous avons désinfecté tout l’appartement et même les poignées et les fenêtres de peur de la transmission du virus, après quoi les enfants se sont connectés sur Facebook ».

«Les citoyens prennent de plus en plus conscience de la situation et respectent spontanément le confinement », a-t-elle dit.

Pour Omar, retraité de corps de l’éducation, cette mesure met le citoyen face à ses responsabilités devant la propagation de la pandémie.

« Je me suis mis à suivre les derniers développements de la situation via les réseaux sociaux pour surmonter mon angoisse et mon anxiété, dues au fait de rester à la maison toute l’après-midi, alors qu’il avait pour habitude de la passer au café du bas de l’immeuble avec ses amis du quartier.

Pour sa part, Nora, employée dans une banque publique nous révèle avoir passé sa première journée de confinement dans une ambiance familiale, disant avoir préparé de la rechta et du thé, des moments rares qu’elle n’a pas partagé avec les membres de sa famille depuis un moment, étant toujours prise par son travail. « J’ai même préparé des jus d’agrumes riches en vitamine C pour renforcer l’immunité de la famille », a-t-elle dit.

Omar (45 ans), fonctionnaire dans une administration à Alger, considère que le confinement partiel décrété à Alger « constitue une occasion pour retisser les liens avec nos enfants, vu que nous sommes très pris, au quotidien, par notre travail, ajoutant que «cette pandémie nous a traumatisée, nous veillons sur l’hygiène et la désinfection de la maison et nous ne sortons qu’en cas de nécessité pour nous approvisionner par peur de la contamination ».

En cette première journée de confinement partiel dans la capitale, Mahmoud, un militant associatif a une pensée pour les personnes âgées qui vivent seules et les sans-abri.

Pour Halim, 25 ans, les réseaux sociaux tels que Facebook l'ont aidé à passer sans peine cette première nuit de confinement puisqu'ils lui ont permis de communiquer avec ses amis et ses proches. Il a également saisi l'occasion pour regarder des comédies afin de ne pas trop penser à l'épidémie.

Pour sa part, un septuagénaire a insisté sur l'impératif de "ne pas prendre cette épidémie à la légère", assurant "respecter scrupuleusement les consignes de confinement" car, a-t-il dit, "c'est dans notre intérêt".

Il a, d'ailleurs, lancé un appel aux citoyens à rester chez eux et à ne sortir qu'en cas de nécessité impérieuse, tout en suivant les consignes comme le lavage fréquent des mains et le respect d'une distance d'un (01) mètre entre deux personnes.

Ali, retraité du secteur de la Santé, s'est dit "très préoccupé" par la propagation du virus, d'autant que certains citoyens n'ont pris conscience de la gravité de la situation qu'après l'augmentation du nombre de décès pour cause de Covid-19, a-t-il estimé.

Pour Nawal qui travaille dans le secteur de l'Education, les mesures gouvernementales "viennent à point nommé". Sans ce confinement même partiel, la situation se serait compliquée davantage, a-t-elle lancé, invitant les citoyens à rester chez eux et à ne sortir qu'en cas d'extrême nécessité en veillant à respecter les consignes sanitaires et d'hygiène.

A cette occasion, elle n'a pas manqué de saluer les efforts de tous les corps de sécurité, la police, la Gendarmerie nationale et la Protection civile, ainsi que des agents des établissements de nettoiement et de collecte des ordures dans la lutte contre la propagation du nouveau coronavirus.

Des vidéos et des photos amusantes sur la première nuit de confinement partiel dans la capitale ont circulé sur les réseaux sociaux, notamment Facebook, une façon d'échapper à l'anxiété induite par la propagation de l'épidémie de Covid-19.

 

Adhésion "totale" des citoyens au premier jour du confinement partiel à Alger
  Publié le : mercredi, 25 mars 2020 19:52     Catégorie : Régions     Lu : 223 foi (s)   Partagez