La préservation et amélioration de la biodiversité en milieu oasien soulignée à Ouargla

Publié le : mercredi, 04 mars 2020 19:20   Lu : 240 fois

OUARGLA - Les participants à un séminaire sur "la dynamique de l’espace oasien et son environnement", tenu mercredi à Ouargla, ont mis en avant la nécessaire préservation et amélioration de la biodiversité dans l’espace oasien et la valorisation de la richesse floristique et faunistique en régions sahariennes.

Le chercheur Ahmed Nemsi, directeur du centre régional de recherches agricoles et oasiennes (Tunisie), a mis en exergue l’importance de l’adoption d’une nouvelle et efficiente stratégie pour réhabiliter les anciennes oasis, partie intégrante du patrimoine et de l’histoire des populations de ces régions, à travers l’encouragement de la pratique des activités agricoles et la fixation de leurs populations.

Evoquant la gestion efficace des eaux usées et traitées dans l’environnement saharien et leur exploitation à des fins d’irrigation agricole, l’universitaire Tahar Idir (Ouargla), a convié les parties concernées à intervenir "en urgence" pour traiter le phénomène de la remontée des eaux usées au niveau de plusieurs périmètres agricoles et palmeraies de la région, ayant engendré d’importants dégâts aux récoltes agricoles et détérioré des palmiers.

Les participants ont, à cette occasion, recommandé l’encouragement de l’exploitation des énergies propres (solaire et éolienne) pour économiser l’énergie électrique et exploiter de manière rationnelle les ressources naturelles (eau et sol) dans les activités agricoles.

L’implication des citoyens et des associations locales aux programmes de développement des espaces oasiens, leur sensibilisation sur les risques encourus de la destruction de la richesse phœnicicole, notamment les incendies et l’urbanisation des palmeraies, ont également été préconisées par les intervenants.

Ces derniers ont appelé, en outre, à associer les chercheurs et experts universitaires, les instituts et les différents secteurs à les faire contribuer à la recherche de solutions aux nombreux problèmes en suspens, dont celui de la remontée des eaux.

Le programme de ce séminaire a été riche en communications, animées par des chercheurs et universitaires algériens et étrangers (Tunisie, Mauritanie et France), ayant trait aux "Oasis de Ouargla et leur réhabilitation", "la dynamique agricole dans les Zibans", "le système de production dans les Oasis de Naâma", "le transfert et le renforcement de la recherche dans le domaine des Oasis" et "l’importance de la pollinisation des palmiers pour l’accroissement de la production et la préservation du patrimoine phœnicicole".

L’occasion a été mise à profit pour exposer des traavux de recherches d’étudiants doctorants portant sur "l’élevage camelin en milieu oasien", "la situation des aires de pacage en régions sahariennes" et "l’importance de l’oasis dans la préservation de l’écosystème".

Cette rencontre, qu’a abritée l’université "Kasdi Merbah", a été organisée par la Faculté des sciences et des sciences de la nature et de la vie, avec le concours du Laboratoire de la préservation et de la valorisation des ressources vitales sahariennes de l’Université d’Ouargla.

La préservation et amélioration de la biodiversité en milieu oasien soulignée à Ouargla
  Publié le : mercredi, 04 mars 2020 19:20     Catégorie : Régions     Lu : 240 foi (s)   Partagez