Les zones humides Oum Ghellaz et Dhayet Morsli bientôt inscrites sur la liste Ramsar

Publié le : dimanche, 02 février 2020 17:37   Lu : 45 fois
Les zones humides Oum Ghellaz et Dhayet Morsli bientôt inscrites sur la liste Ramsar

ORAN - La wilaya d'Oran œuvre pour le classement des zones humides "Oum Ghellaz" et "Dhayet Morsli" à Oran sur la liste Ramsar, a-t-on appris dimanche auprès de la direction de l'Environnement.

En marge de la célébration de la Journée mondiale des zones humides à "Oum Ghellaz" dans la commune d'Oued Tlélat, la directrice de l'Environnement a indiqué à l'APS que la commission de l'environnement de la wilaya d'Oran prépare un dossier pour classer "Oum Ghellaz" et "Dhayet Morsli" (commune d'Es Sénia) zones humides dans le cadre de la convention internationale "Ramsar".

Le projet de classement des deux zones, en élaboration en coordination avec la Conservation des forêts d'Oran, répond à cinq critères portant notamment sur la présence de certaines espèces d'oiseaux pour une période de trois ans et la lutte contre les causes de pollution par les autorités locales, notamment avec l'inscription d'une opération de réalisation d'une station d'épuration des eaux usées au niveau de la commune d'Oued Tlélat, a fait savoir Dahou Samira.

Le dossier, qui est à un stade avancé, sera transmis après élaboration à une commission ministérielle qui le prendra en charge en inscrivant un projet de classement au titre de la Convention internationale "Ramsar", selon la responsable, qui a souligné que le classement des deux zones, considérées également touristiques, sera un acquis pour la wilaya d'Oran.


Lire aussi: Zones humides d’Oran : la présence d'oiseaux protégés à Dhayat Oum Ghellaz est un bon signe


La zone d'Oum Ghellaz, qui a connu l'année dernière une catastrophe écologique avec la mort de milliers de poissons, a enregistré un retour de variétés d'oiseaux migrateurs qui se nourrissent de poissons et s'est débarrassée des odeurs nauséabondes, ce qui augure d'un bon présage sur le plan écologique dans ce plan d'eau s'étendant sur une superficie de 300 hectares, selon le chef de service protection de la faune et de la flore à la conservation des forêts d'Oran.

Au lac Télamine situé dans la commune de Benfréha, un manque important d'oiseaux migrateurs de différentes espèces a été enregistré. Il a été recensé, à titre d'exemple, 9.000 flamants roses en 2020 contre 35.000 au cours de 2019, a indiqué Chami Mohamed.

Pour protéger les zones humides que recèle Oran, plusieurs associations dont l'association "Chafia Allah" d'Oran œuvre à sensibiliser les citoyens et les industriels sur l'importance de la préservation de ces ressources naturelles, selon le président de l'association.

La célébration de la journée mondiale des zones humides organisée sous le slogan: "Zones humides et biodiversité" a donné lieu à une exposition à Dhayet Oum Ghellaz sur les oiseaux migrateurs où des explications ont été fournies à 500 élèves d'établissements éducatifs et écoles coraniques d'Oran sur l'importance écologique des plans d'eau, en plus de la plantation de 200 arbres aux abords du lac.

Les zones humides Oum Ghellaz et Dhayet Morsli bientôt inscrites sur la liste Ramsar
  Publié le : dimanche, 02 février 2020 17:37     Catégorie : Régions     Lu : 45 foi (s)   Partagez