Bordj Bou Arreridj: alimentation en eau potable avant l’été de 30 communes

Publié le : jeudi, 23 janvier 2020 19:44
Bordj Bou Arreridj: alimentation en eau potable avant l’été de 30 communes

BORDJ BOU ARRERIDJ - Le ministre des Ressources en Eau, Berraki Arezki, a affirmé jeudi à Bordj Bou Arreridj que l’approvisionnement en eau potable sera quotidiennement assuré pour 30 des 34 communes de la wilaya "avant l’avènement de l’été prochain".

La ministre a considéré que la wilaya est confrontée à un déficit en ressources hydriques estimé à 40 millions m3/an d’où le recours au renforcement de l’alimentation en eau de 30 communes à partir des barrages de Tilesdit (Bouira) et Tichy-Haf (Bejaia) de sorte à garantir un approvisionnement quotidien "avant l’installation de la saison chaude de cette année".

Il a été décidé dans ce contexte de réhabiliter les installations de transfert des eaux du barrage d’Ain Zada (Bordj Bou Arreridj) ainsi que de stockage pour consolider l’alimentation en eau de 11 communes dont celle du chef-lieu de wilaya "à partir de début mai prochain", a indiqué le ministre qui a souligné que l’objectif est de parvenir à approvisionner l’ensemble des régions de la wilaya notamment en campagne et zones reculées.

Il a ajouté en outre que l’alimentation en eau de six communes du Sud de la wilaya dont El-Hamadia, El-Ach, Ras El Oued et Ouled Sidi Brahim sera renforcée dès l’achèvement des travaux de fonçage de quatre puits profonds.

"Le déficit en eau de la wilaya n’est pas seulement structurel mais réside également dans la gestion de cette ressource", a estimé le ministre qui a annoncé le recours au système de positionnement par satellite GPS à travers le pays pour lutter contre les fuites et limiter à moins 24 heures les délais d’intervention.


Lire aussi: L'ONA appelé à examiner les moyens de "création de richesse"


Le ministre a considéré à ce propos à 50 % le taux de perte des eaux à travers le pays qu’il a qualifié de "considérable" comparativement aux pays développés où ce taux est de 15%.

M. Berraki a donné des instructions aux responsables locaux du secteur améliorer la gestion dans un délai "n’excédant pas les deux mois", incluant l’achèvement du transfert des communes à l’ADE de la gestion des réseaux d’eau et à améliorer le service public de concert avec l’Agence nationale des barrages et transferts (ANBT), l’Office national de l’assainissement (ONA) et l’Office de l’irrigation agricole et du drainage.

Le ministre avait entamé sa visite dans la wilaya par l’inspection de plusieurs projets dans les communes de Bordj Zemoura, Ras El Oued, Ain Taghrout et au chef-lieu de wilaya.

Il a présidé au terme de sa tournée une séance de travail avec les cadres de la wilaya et les représentants de la société civile durant laquelle il a exhorté les responsables du secteur à consentir davantage d’effort pour améliorer le service public de l’eau.

Bordj Bou Arreridj: alimentation en eau potable avant l’été de 30 communes
  Publié le : jeudi, 23 janvier 2020 19:44     Catégorie : Régions     Lu : 12 foi (s)   Partagez