Khenchela : nécessité de la prévention pour se prémunir des asphyxies au monoxyde de carbone

Publié le : mardi, 21 janvier 2020 18:52   Lu : 3 fois

KHENCHELA- Les participants à une rencontre de sensibilisation, organisée mardi par les services de la sûreté de wilaya de Khenchela, ont souligné "l'importance de prendre les mesures préventives nécessaires pour éviter les asphyxies au monoxyde de carbone".

Au cours de cette rencontre, tenue dans la salle de conférence de l'unité 206 de maintien de l'ordre de la commune de N’Sigha, les représentant des directions du commerce, de la protection civile et de l’entreprise de distribution de l'électricité et du gaz de Khenchela, ont estimé que "les citoyens doivent prohiber tout ce qui pourrait provoquer une asphyxie au monoxyde de carbone", insistant sur " l’importance d’aérer les foyers qui constitue une solution appropriée pour enrayer de tels accidents".

A ce propos, le chef de service des technologies du gaz, à la société de distribution de l'électricité et du gaz de Khenchela, Smail Ait Athmane, a estimé que malgré les efforts déployés par les services de Sonelgaz pour surveiller plus de 150 km de réseau gaz dans les zones urbaines de la wilaya, en plus des campagnes de sensibilisation organisées, "le citoyen doit faire preuve de vigilance pour prévenir les asphyxies au monoxyde de carbone, à l’origine chaque année, de dizaines de décès à travers la wilaya".


Lire aussi: Asphyxie par monoxyde de carbone : 177 décès déplorés depuis 2019


Cet intervenant a relevé, en ce sens, que la fuite des gaz brûlés en l’absence d’aération des foyers est la conséquence du manque de sensibilisation quant à la dangerosité de ce gaz qui provoque l’étouffement, l'empoisonnement et la paralysie et même la mort dans le cas où la proportion de monoxyde de carbone dans l'air dépasse 10%.

De son côté, Moufida Ben Amrane, inspectrice principale de la répression des fraudes à la direction du commerce de la wilaya a soulevé dans son intervention "le problème de non-conformité des appareils de chauffage, leur mauvaise installation et le mauvais comportement des utilisateurs qui accroissent les risques d’asphyxie au monoxyde de carbone".

Dans ce contexte, cette intervenante a mis l’accent sur "l'importance de procéder à un contrôle fréquent des appareils de chauffage et d'assurer leur installation par des agents qualifiés et agrées recourant à des matériaux de bonne qualité", ce qui constitue, selon elle, autant de mesures préventives contre ce "tueur silencieux", pouvant contribuer à sauver des vies.

Pour sa part, le capitaine Adel Messaâdia, responsable de la communication à la direction de la protection civile de Khenchela a révélé des chiffres mettant en exergue une hausse de l’ordre de plus de 400% des interventions des différentes unités au cours des 5 dernières années concernant les asphyxies au monoxyde de carbone, occasionnées principalement par le manque d’aération des habitations.


Lire aussi: Une campagne de sensibilisation aux risques d'asphyxie au monoxyde de carbone


Il a aussi profité de l'occasion pour évoquer les gestes à adopter pour secourir les victimes d'intoxication au monoxyde de carbone avant l'arrivée des équipes de la protection civile, relevant à cet effet l’importance de l’aération du foyer, le déplacement de la victime vers un endroit bien aéré tout en la mettant en position latérale de sécurité, en recourant à la respiration artificielle en plus d’un massage cardiaque si la victime est inconsciente.

Pour rappel, 32 décès par le monoxyde de carbone ont été enregistrés depuis début janvier 2020 sur le territoire national, a annoncé hier (lundi) à Alger, le colonel Farouk Achour, directeur de l'information et des statistiques à la Direction générale de la protection civile.

Khenchela : nécessité de la prévention pour se prémunir des asphyxies au monoxyde de carbone
  Publié le : mardi, 21 janvier 2020 18:52     Catégorie : Régions     Lu : 3 foi (s)   Partagez