ALGER - Des incertitudes pèsent désormais sur les relations entre l'Autorité palestinienne et les Etats-Unis, après la décision du Département d'Etat américain de ne pas renouveler l'autorisation permettant à l'OLP d'avoir une représentation à Washington, ce qui pourrait "saper" également le processus de paix entre Palestiniens et Israéliens.
PARIS- Le Premier ministre libanais démissionnaire Saad Hariri a indiqué samedi à Paris qu'il attendrait son retour au Liban, au plus tard mercredi, pour "clarifier sa position", après sa démission surprise annoncée depuis l'Arabie saoudite il y a deux semaines.
AL QODS Occupée- Les Palestiniens gèleront leurs relations avec les Etats-Unis si la mission de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP) à Washington est fermée, a prévenu samedi un haut responsable palestinien, Saëb Erakat. Le secrétaire général de l'OLP a ainsi affirmé sur une vidéo publiée sur Twitter que les Etats-Unis avaient été officiellement informés que si la mission palestinienne est fermée "nous suspendrons toutes nos communications avec l'administration américaine." L'OLP du président palestinien Mahmoud Abbas est vue par la communauté internationale comme l'organisation représentant le peuple palestinien, et elle chapeaute l'Autorité palestinienne. Lire aussi: Les Palestiniens dénoncent le refus des Etats-Unis de renouveler l'autorisation pour l'OLP d'avoir une représentation à Washington Les Etats-Unis ont refusé de renouveler l'autorisation permettant à l'OLP d'avoir une représentation à Washington, une première depuis les années 1980, avait auparavant dénoncé le ministre palestinien des Affaires étrangères Riyad al-Malki. M. Erakat a qualifié la décision américaine de "très regrettable et inacceptable", l'imputant à des pressions exercées par le gouvernement du Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu. "A un moment où nous nous efforçons de coopérer pour parvenir à un accord (de paix avec les Israéliens), ils décident de telles démarches qui sont à même de saper la totalité du processus de paix", a déploré M. Erakat.
DAMAS- L'armée gouvernementale syrienne a repris le contrôle total samedi de Boukamal, dernier bastion urbain contrôlé par le groupe terroriste autoproclamé "Etat islamique" (EI/Daech) en Syrie, a rapporté l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).
DAMAS- L'armée gouvernementale syrienne a repris le contrôle total samedi de Boukamal, dernier bastion urbain contrôlé par le groupe terroriste autoproclamé "Etat islamique" (EI/Daech) en Syrie, a rapporté l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).
RAMALLAH (Territoires palestiniens) - L'autorité palestinienne a dénoncé samedi le refus par les Etats-Unis de renouveler l'autorisation permettant à l'Organisation de libération de la Palestine (OLP) d'avoir une représentation à Washington, une première depuis les années 1980, a indiqué le ministre palestinien des Affaires étrangères Ryadh al-Malki.
PARIS - Le Premier ministre libanais démissionnaire, Saâd Hariri, est arrivé samedi matin à Paris, mettant fin ainsi au premier épisode de la crise libanaise créée par l’annonce, le 4 novembre dernier, de sa démission depuis Riyadh, mais son avenir politique demeure inconnu à l’heure actuelle.
BEYROUTH - Le président libanais Michel Aoun a des raisons de penser que "la liberté" de son Premier ministre démissionnaire Saad Hariri avait été "restreinte" en Arabie saoudite, selon un communiqué de la présidence.
PARIS- Plus de 150 personnalités ont dénoncé samedi la dérive des autorités marocaines et la répression qui s'abat sur le mouvement politico-social enclenché depuis une année dans le nord du Maroc.
PARIS - Le marché de la drogue en France est estimé entre 3 et 4 milliards d’euros, a révélé le Service d’information de renseignement et d’analyse stratégique sur la criminalité organisée (Sirasco), relevant que le cannabis fait la moitié du chiffre d’affaires.