Algérie Presse Service

Taux de change actuels du Dinar Algérien |23/04/2017

USD 1$ in 108.22 in 114.83
EUR 1€ in 116.05 in 123.16
JPY 100¥ in 99.12 in 105.20
GBP in 138.71 in 147.22

 

 

SITES RÉGIONAUX

 
 
 
 

25/04/2017 01:56

  Suivez toute l’actualité sur :   facebook  Facebook   Twitter  Twitter   Youtube  Youtube  

Vous êtes ici : ACCUEIL»MONDE»Algérie Presse Service - MONDE

ALGER - L'Algérie condamne "vigoureusement" l'attaque terroriste meurtrière perpétrée mardi contre un camp militaire dans la région de Tombouctou au Mali, et réitère sa disponibilité à poursuivre sa contribution aux efforts de consolidation de la paix dans ce pays, a déclaré mercredi le porte-parole du ministère des Affaires étrangères,  Abdelaziz Benali Chérif.

"Nous condamnons vigoureusement l'attaque terroriste meurtrière perpétrée hier contre un détachement des forces armées maliennes basé à Gourma-Rharous au Mali", a déclaré à l'APS M. Benali Chérif, précisant que "la recrudescence des actes de violence qui visent vainement à saper la mise en £uvre de l'Accord pour la paix et la réconciliation au Mali issu du processus d'Alger, resteront vaines et se heurteront à la détermination du peuple malien à poursuivre son avancée vers la paix, la réconciliation et l'édification nationale".

"Nous réitérons, pour notre part, notre disponibilité à poursuivre notre contribution aux efforts de consolidation de la paix dans le Mali frère", a-t-il déclaré, présentant les condoléances de l'Algérie aux familles de victimes de "cette lâche attaque et assurons de notre solidarité le peuple et le gouvernement maliens frères".

Cinq soldats maliens et une dizaine de terroristes ont trouvé la mort mardi dans une attaque contre un détachement des forces armées maliennes, basé à Gourma-Rharous (située à environ 120 km à l'est de Tombouctou) par un groupe terroriste, avait annoncé le ministre malien de la Défense.

Publié dans: ALGÉRIE

ALGER- La coopération algéro-malienne a été au menu d'une séance de travail, lundi à Alger, entre le ministre d'Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Ramtane Lamamra, et le président de l'Assemblée nationale du Mali, Issaka Sidibé.

Dans une déclaration à la presse à l'issue de cette rencontre, M. Sidibé a précisé avoir évoqué avec M. Lamamra les questions qui concernent l'Algérie et le Mali, notamment, la coopération bilatérale et la situation au Mali, en particulier la sécurité et la mise en oeuvre de l'accord de paix et de réconciliation.

M. Sidibé, accompagné d'une importante délégation, a eu des entretiens avec le président du Conseil de la nation, Abdelkader Bensalah, et le président de l'Assemblée populaire nationale (APN), Mohamed-Larbi Ould Khelifa.

Publié dans: ALGÉRIE

ALGER - Le président du Conseil de la nation, Abdelkader Bensalah, a affirmé lundi la disposition de l'Algérie à soutenir les efforts consentis pour assurer la sécurité et la stabilité au Mali, indique un communiqué de cette institution.

Lors d'une audience accordée au président de l'Assemblée nationale du Mali, Issaka Sidibé, M. Bensalah a rappelé que l'Algérie "suit avec intérêt l'évolution de la situation dans ce pays frère", soulignant sa disposition à "soutenir les efforts consentis par l'Etat malien pour assurer la sécurité et la stabilité dans le pays".

Cette entrevue, précise la même source, s'inscrit dans le cadre de "la concertation permanente entre les deux pays liés par des relations historiques" et représente "une opportunité pour définir la dimension parlementaire dans le soutien des relations politiques et économiques notamment après la visite du Premier ministre, Abdelmalek Sellal, au Mali et sanctionnée par la signature de 13 accords".

M. Bensalah a salué "la bravoure dont ont fait preuve les frères maliens en adoptant le dialogue pour résoudre le problème sécuritaire qu'a connu la région du Nord", précisant à cet effet, que "le rétablissement de la sécurité après une effusion de sang n'est pas chose aisée et il est important de traiter la situation avec beaucoup de patience et de discernement".

Il a rappelé également la démarche adoptée par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, pour assurer "le retour de la sécurité et de la stabilité et garantir le prospérité et la vie digne du peuple algérien à travers des réformes initiées tous azimuts depuis 1999".

Pour sa part, M. Sidibé a salué le "rôle du Président Bouteflika dans le rétablissement de la paix au Mali à travers l'unification des frères antagonistes", indiquant que l'accord d'Alger "représente pour le peuple malien un pas vers un avenir meilleur et prospère".

Il a appelé la communauté internationale à "suivre l'exemple de l'Algérie pour aider son pays à surmonter cette épreuve d'autant plus que la sécurité de la région et du continent tout entier reste tributaire de la sécurité au Mali".

D'autre part, le président de l'Assemblée nationale du Mali a réitéré la "disposition de son pays à intensifier la coopération économique avec l'Algérie et à ouvrir l'investissement devant les opérateurs économiques algériens".

Le Mali qui est "en voie d'élaborer une nouvelle constitution, est disposé à tirer profit de l'expérience algérienne au plan parlementaire en particulier en ce qui a trait au bicaméralisme qui a prouvé son efficacité", a-t-il encore ajouté.

Publié dans: ALGÉRIE

ALGER- Le président de l'Assemblée populaire nationale (APN) a affirmé dimanche à Alger que " la sécurité de l'Algérie est liée à celle du Mali" qui constitue un pôle pour ses voisins sahéliens, a indiqué un communiqué de cette institution.

A l'issue d'un entretien avec M. Issaka Sidibé, président de l'Assemblée nationale de la République du Mali, M. Ould Khelifa a indiqué que "l'Algérie est optimiste quant à l'avenir du Mali en tant que pays unifié et serein", ajoutant que "l'aboutissement en coordination avec la Communauté économique pour le développement des Etats d'Afrique de l'ouest  (CEDEAO) et l'Union Africaine à l'accord d'Alger en mai 2015 a constitué un fondement pour la réconciliation qui a évité au Mali

et à la région tout entière les menaces des groupes terroristes qui veulent financer leurs activités par l'argent des rançons et du trafic de drogues".

M. Ould Khelifa a salué par la même occasion "les relations historiques et géographiques étroites unissant les deux pays", ajoutant qu'il s'agit de "facteurs à même d'assurer le succès des visites échangées par les responsables des deux pays en faveur de la promotion de la coopération bilatérale".

Abordant les questions régionales et internationales, le président de l'APN a indiqué que l'Algérie, qui soutient le gouvernement d'union nationale en Libye, n'a "jamais cessé d'appeler à la réconciliation nationale initiée par le président de la République et qui a été couronnée de succès", soulignant que "la persistance du conflit exposera la Libye à la division".

M. Ould Khelifa a également réaffirmé "le soutien de l'Algérie à la cause sahraouie et au droit du peuple palestinien à instaurer son Etat indépendant".

De son coté, M. Sidibé a exprimé "la reconnaissance de son pays aux efforts consentis par l'Algérie notamment en faveur du retour de la stabilité au Mali et la préservation de son unité".

Par ailleurs, le responsable malien s'est dit "fier des relations historiques privilégiées liant les deux pays depuis des décennies" tout en appelant au "renforcement de la coopération entre les deux pays, notamment dans le domaine économique et la formation des étudiants, des cadres et fonctionnaires de l'Assemblée nationale du Mali en coordination avec la Direction de l'Assemblée Populaire nationale algérienne".

Publié dans: ALGÉRIE

ALGER - Le président de l'Assemblée nationale de la République du Mali, Issaka Sidibé, s'est félicité, dimanche à Alger, des "avancées enregistrées" dans la mise en œuvre de l'accord de paix et de réconciliation au Mali, issu du processus d'Alger.

"On doit reconnaître que l'accord de paix et de réconciliation intermalien signé à Alger, va dans le bon sens", a déclaré M. Issaka à l'issue de son entretien avec le président de l'Assemblée populaire nationale (APN), Mohamed-Larbi Ould Khelifa.

Il a salué, à cette occasion, le rôle de l'Algérie dans les négociations, en contribuant de "manière experte" aux efforts ayant abouti à la signature de cet accord.

M. Issaka a ajouté que le Mali "commence à goûter à la paix et avoir du répit en ce qui concerne les relations entre les différentes parties maliennes, en dépit des escarmouches enregistrées par moments".

Le responsable malien a indiqué, en outre, que ses discussions avec M. Ould Khelifa ont porté sur plusieurs sujets relatifs au renforcement de la coopération bilatérale algéro-malienne.

Publié dans: ALGÉRIE

ALGER- Le président de l'Assemblée nationale du Mali, Issaka Sidibé, effectuera une visite officielle de cinq jours en Algérie à partir de dimanche à l'invitation du président de l'Assemblée populaire nationale (APN), Mohamed Larbi Ould Khelifa, a indiqué samedi l'institution parlementaire dans un communiqué.

M. Sidibé qui sera accompagné d'une importante délégation aura des entretiens avec les présidents des deux chambres du Parlement, ainsi qu'avec de hauts responsables de l'Etat. 

Publié dans: ALGÉRIE

BAMAKO- La 12ème session de la grande commission mixte de coopération algéro-malienne, tenue à Bamako les 3 et 4 novembre 2016 sous la co-présidence des deux Premiers ministres, Abdelmalek Sellal et Modibo Keïta, a été sanctionnée par un communiqué conjoint, dont voici le texte intégral :

 

1- A l’invitation de son homologue du Mali, son excellence Monsieur Modibo Keita, Premier ministre chef de gouvernement, son excellence Monsieur Abdelmalek Sellal, Premier ministre de la République algérienne démocratique et populaire, a effectué une visite d’amitié et de travail en République du mai les 3 et 4 novembre 2016, dans le cadre de la tradition de dialogue  et de concertation existante entre les deux pays. Il était accompagné d’une importante délégation comprenant plusieurs membres du Gouvernement algérien et des opérateurs économiques.

2- Cette visite s’inscrit aussi  dans le cadre de la coprésidence de la 12esession de la Grande Commission mixte de coopération entre la  République algérienne démocratique et populaire er la Republique du Mali dont les deux chefs d’Etat ont décidé d’élever le  niveau aux Premier ministres.

3- Cette session de la session de la Grande commission mixte de coopération s’est déroulée après les mémorables visites d’Etat effectuées en Algérie  les  18 et 19 janvier 2014, et les 22, 23 e4 mars 2015et les 30 , 31 aout et 1er septembre 2015 par le président de la République du Mali, son excellence Monsieur Ibrahim Boubacar Keita, à l’invitation fraternelle et amicale de son excellence Monsieur  Abdelaziz Bouteflika, président de la République algérienne démocratique et populaire.

4- Les communiqués conjoints publiés à ces occasions ont porté sur d’importants sujets de coopération entre les deux Etats, en meme temps qu’ils ont donné de fermes instructions de dynamisation des relations en divers domaines. Ils ont largement inspiré les travaux de la présente session.

5- Dans son discours d’ouverture son Excellence Monsieur Modibo Keita, Premier ministre, chef de gouvernement de la République du Mali , après avoir souhaité la bienvenue à la délégation algérienne, a rappelé le partenariat stratégique entre les deux pays. Il a indiqué que les le renforcement et l’élargissement de la coopération bilatérale répondant parfaitement aux aspirations des deux peuples et correspondant aux potentialités des deux pays.

6- Il a également souligné la convergence de vues entre les deux  pays sur les questions d’intérêt commun, notamment celles liées à la paix, à la sécurité et au développement avant de rappeler le role éminent que son Excellence Monsieur Abdelaziz Bouteflika a joué dans le retour de la paix au Mali.

7- Il a, enfin, relevé les relations de bon voisinage entre le Mali et l’Algérie et s’est félicité de l’engagement ferme et résolu du Gouvernement algérien aux cotéx du Mali dans le cadre des négociations de la conclusion et de la mise en £uvre de l’Accord pour la paix et la Réconciliation au Mali.

8- Le Premier ministre de la République algérienne démocratique et populaire a, quant à lui, adressé ses sincères remerciements aux autorités maliennes pour l’accueil particulièrement chaleureux et fraternel  réservé à sa délégation et à lui-même.

9- Il s’est félicité de la parfaite convergence de vues entre son Excellence Monsieur Abdelaziz Bouteflika, Président de a République algérienne démocratique et populaire et Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar Keita, président de la République, chef de l’Etat, sur les questions de paix, de sécurité et de développement.

10- Il a, enfin, souhaité que la présente session soit l’occasion de dégager les voies et moyens permettant de contribuer au renforcement de la coopération de la coopération bilatérale entre la République du mali et la République algérienne démocratique et populaire.

11- La 12eme session de la Grande commission mixte de coopération s’est félicitée du relèvement du niveau de cette instance aux Premier ministres, ce qui témoigne du dynamisme de la coopération entre les deux pays.

12- Elle a permis de jeter les bases d’une coopération économique, commerciale, sociale, et culturelle plus poussée entre les deux pays. A cet égard, elle s’est félicitée, en particulier, des conclusions du Forum économique algéro-malien tenu en marge de ses travaux et qui conduira à la création prochaine d’un conseil d’affaires entre les deux pays avec pour objectifs le développement des relations commerciales, la création de joint-ventures, la diversification, au profit des opérateurs économiques, des marchés et des sources d’approvisionnement.

13- Cette session s’est inscrite aussi dans la dynamique de lancement futur de projets conjoints et dans la poursuite et l’accélération de ceux en cours, notamment dans les domaines des infrastructures routières intrétatiques, la protection des humains et du bétail contre les maladies, la facilitation du transport entre les deux pays, la recherche pétrolière. Elle a engagé les responsables nationaux concernés à poursuivre la coopération dans les domaines de la formation et de la promotion des échanges culturels, le partage mutuel du savoir et des savoir-faire.

14- A l’occasion de cette 12eme session les deux parties ont conclu et procédé à la signature  des accords suivants :

-Accord de coopération dans le domaine  de l’énergie,

-Accord de coopération dans le domaine du pétrole et du gaz,

-Accord de coopération dans le domaine de la recherche géologique et minière,

-Accord de coopération dans le domaine le  la santé vétérinaire,

-Accord de coopération dans le domaine de la  protection des végétaux et de la quarantaine végétale,

-Accord de coopération technique dans les ressources en eau,

-Accord de coopération en matière de santé,

-Mémorandum d’entente relatif de coopération dans les domaines du travail, de l’emploi et de la sécurité sociale,

-Mémorandum d’entente dans le domaine de la solidarité nationale,

-Programme d’échanges culturels pour la période 2017-2019,

-Mémorandum d’entente relatif à la promotion du commerce extérieur entre l’Agence nationale de promotion du commerce extérieur (ALGEX Algérie) et l’agence pour la promotion des exportations du Mali (APEX Mali),

-Accord de coopération entre la Radio algérienne et l’Office de radiodiffusion et télévision du Mali.

15- Les deux parties sont également convenues d’assurer le suivi des engagements retenus lors de la présente session dans le cadre des activités du Comité bilatéral stratégique (CBS).

16- Les deux parties ont également échangé sur le sortie de crise au Mali, après la signature de l’Accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger.

17- Abordant les efforts déployés en vue de retour définitif de la stabilité dans le septentrion malien, le Premier ministre Abdelmalek Sellal a souligné l’intérêt tout particulier que le Président de la République, S.E.M.

Abdelaziz Bouteflika, attache à la restauration de la paix durable au Mali et à la réalisation de la réconciliation entre les frères maliens dans le respect de l’intégrité territoriale, de l’unité nationale et de la souveraineté du Mali.

Il a renouvelé le soutien du Gouvernement algérien au Gouvernement malien pour les efforts qu’il déploie, avec détermination, sous la Haute direction de S.E.M.

Ibrahim Boubacar Keita , en vue de permettre à l’Etat d’exercer tous ses pouvoirs régaliens sur les l’ensemble du territoire nationale.

18- Les deux parties ont noté avec satisfaction les avancées enregistrées dans le cadre de la mise en oeuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali issu de la Processus d’Alger et appelé à leur consolidation à travers la bonne mise en oeuvre de l’accord. Elles exhortent la communauté internationale à appuyer les efforts du Mali, en particulier, et honorant les engagements pris notamment à l’occasion de la conférence internationale pour la relance économique et le développement durale du Mali tenue à Paris le 22 octobre 2015.

19- La partie malienne a rendu un vibrant hommage au Président Abdelaziz Bouteflika pour son engagement personnel continu en faveur de la promotion de la paix, de la stabilité et de la réconciliation nationale au Mali. Elle a remercié l’Algérie pour sa sollicitude fraternelle et pour contribution multiforme et adaptée aux efforts de règlement de la crise politico-sécuritaire qui a secoué le Mali au cours des dernières années. Elle a réaffirmé sa détermination à mettre tout en oeuvre en vue d’une application intégrale des dispositions de l’accord pour la paix et la réconciliation au Mali.

20- Les deux chefs de délégations ont eu des échanges approfondis en tête-à-tête, sur des sujets se rapportant aux questions bilatérales, sous régionales, régionales et internationales. Par ailleurs, les ministres ont également eu des échanges fructueux au cours des travaux de la session ministérielle.

21- Passant en revue les questions régionales et internationales d’intérêt commun, les deux Parties ont réitéré leur engagement à ne ménager aucun effort pour que la région sahélo-saharienne soit toujours un espace partagé de paix et de prospérité. Elles ont réaffirmé leur attachement au processus de Nouakchott et, dans ce cadre, elles se sont engagées à renforcer davantage leur concertation pour promouvoir la paix et la sécurité en Afrique dans le cadre du CEMOC et de l’UFL. Les deux parties ont fermement condamné le terrorisme sous toutes ses formes et appelé à une meilleure coordination des efforts dans la lutte contre ce fléau.

22- Concernant la situation en Libye, les deux parties ont exprimé leur profonde préoccupation face à la situation dans ce pays qui menace la nation libyenne dans ses fondements ainsi que la stabilité et la sécurité dans la région.

La Partie malienne a exprimé son appui aux efforts de l’Algérie concernant le règlement de la crise en Libye, basée sur la solution politique, le dialogue et la réconciliation nationale.

23- Les deux parties ont formulé l’espoir de voir s’établir une plus grande conjugaison de leurs efforts pour travailler ensemble avec les autres pays africains à la consolidation de l’Union Africaine et au renforcement de ses capacités à traduire fidèlement le message des Pères fondateurs.

24- Abordant les derniers développements concernant la question du Sahara occidental, les deux Premier ministres ont réaffirmé leur soutien aux efforts de l’ONU visant à trouver une solution politique, mutuellement acceptable, qui pourvoit à l’autodétermination du peuple du Sahara occidental, conformément aux résolutions pertinentes du Conseil de sécurité et de l’Assemblée générale des Nations-unis.

25- S’agissant de la situation au Moyen orient, les deux Premiers ministres ont réitéré leur soutien à un règlement juste et durable du conflit isrelo-palestinien, consacrant le droit du peuple palestinien à la création d’un Etat indépendant avec comme capitale El Qods.

26- Les entretiens entre les deux parties se sont déroulés dans une atmosphère empreinte de fraternité et de compréhension mutuelle.

27- Au cours de sa visite, Son Excellence Monsieur Abdelamalek Sellal a été reçu en audience par le président de la République du Mali, Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar Keita à qui il a transmis les salutations fraternelles et amicales de son frère et ami Son Excellence Monsieur Abdelaziz Bouteflika, président de la République algérienne  démocratique et populaire.

28- Son excellence Monsieur Abdelmalek Sellal, Premier ministre de la république algérienne démocratique et populaire, a vivement remercié le président de la République du Mal, Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar Keita et le Premier ministre, Chef de gouvernement son Excellence Modibo Keita, pour l’accueil chaleureux et fraternel ainsi que pour toutes les marques d’attention dont lui-même et sa délégation ont fait l’objet durant leur séjour au Mali, qui s’est déroulé dans un climat convivial à l’image des liens étroits de fraternité, d’amitié et de compréhension , mutuelle qui unissent les deux pays, les deux peuples et les deux chefs d’Etat.

29- La treizième session de la grande Commission mixte de Coopération entre les deux se tiendra au courant de l’année 2018 à Alger en République algérienne démocratique et populaire, à une date qui sera fixée d’un commun accord par voie diplomatique.

Publié dans: ALGÉRIE

BAMAKO- L’Algérie et le Mali ont exprimé, vendredi à Bamako, leur "satisfaction" quant aux avancées enregistrées dans le cadre de la mise en oeuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation au Mali, issu du processus d’Alger.

"Les deux parties ont noté avec satisfaction les avancées enregistrées dans le cadre de la mise en £uvre de l’accord pour la paix et la réconciliation au Mali, issu de la processus d’Alger et appelé à leur consolidation à travers la bonne mise en oeuvre de l’accord", est-il souligné dans le communiqué conjoint ayant sanctionné les travaux de la 12e session de la grande commission mixte algéro-malienne, tenue à Bamako sous la co-présidence des deux Premiers ministres, Abdelmalek Sellal et Modibo Keïta.

L'Algérie et le Mali ont exhorté, à cette occasion, la communauté internationale à "appuyer les efforts du Mali, en particulier, et honorer les engagements pris, notamment à l’occasion de la conférence internationale pour la relance économique et le développement durale du Mali tenue à Paris le 22 octobre 2015".

Au plan des relations bilatérales, l’accent a été mis sur le partenariat stratégique entre les deux pays et la "convergence de vues" sur les questions d’intérêt commun, notamment celles liées à la paix, à la sécurité et au développement, tout en rappelant, à ce propos, le "rôle éminent" du président Abdelaziz Bouteflika dans le retour de la paix au Mali.

Par ailleurs, cette session s'est félicité du "dynamisme" de la coopération entre les deux pays, ce qui a permis de "jeter les bases d’une coopération économique, commerciale, sociale et culturelle plus poussée entre les deux pays".

A cet égard, elle s’est félicitée, en particulier, des conclusions du Forum économique algéro-malien, tenu en marge de ses travaux de cette session, et qui conduira à la création prochaine d’un conseil d’affaires entre les deux pays avec pour objectif, le développement des relations commerciales, la création de joint-ventures, la diversification, au profit des opérateurs économiques, des marchés et des sources d’approvisionnement.

Passant en revue les questions régionales et internationales d’intérêt commun, les deux parties ont réitéré leur "engagement à ne ménager aucun effort pour que la région sahélo-saharienne soit toujours un espace partagé de paix et de prospérité".

Elles ont réaffirmé leur "attachement" au processus de Nouakchott et se sont engagées à "renforcer davantage leur concertation pour promouvoir la paix et la sécurité en Afrique dans le cadre du CEMOC et de l’UFL".

Publié dans: ALGÉRIE

BAMAKO- Les opérateurs économiques algériens et maliens qui se sont réunis au sein d’un 1er forum placé sous le thème "développement de la coopération économique", se sont mis d’accord, vendredi à Bamako, pour la mise en place d’un conseil d’affaires conjoint entre les deux pays.

A la fin des travaux de ce forum, tenu en marge de la 12ème session de la grande commission mixte de coopération algéro-malienne, les opérateurs économiques des deux pays se sont mis d’accord pour la mise en place d’un conseil d’affaires leur permettant de maintenir le contact et d'entrevoir des projets de partenariat en commun.

Les opérateurs algériens ont également lancé un appel à leurs homologues maliens pour une "présence massive" lors du forum africain des hommes d’affaires, prévu début décembre prochain à Alger et qui constitue une opportunité pour explorer de nouvelles perspectives en termes d’investissements et d’échanges économiques.

Les opérateurs des deux pays ont mis également l’accent sur la nécessité d'"oeuvrer ensemble pour passer d’une coopération purement commerciale à une coopération économique de production et d’industrie".

De son côté, le ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Ramtane Lamamra, qui a assisté à la clôture des travaux de ce forum, a considéré que cette rencontre devrait ouvrir de "nouveaux horizons" à un partenariat devant rentabiliser le "potentiel considérable" dont recèlent  les deux pays.

Estimant qu’il était "nécessaire de saisir toutes les occasions pour consolider la paix à travers le développement économique", M. Lamamra a réaffirmé la "mobilisation" de l’Algérie aux cotés du Mali, car, a-t-il dit, il s’agit d'une "paix commune".

M. Lamamra a appelé, en outre, à bâtir un partenariat "gagnant-gagnant" qui "donnera tout son sens à la consistance des relations de bon voisinage, de fraternité et d’amitié entre les deux pays".

Il a exhorté aussi les opérateurs publics et privés algériens et maliens à aller de l'avant vers un partenariat d’intégration pour "pouvoir produire ensemble et, pourquoi pas, exporter ensemble", précisant que l’investissement "doit devenir une priorité dans l’édification du partenariat économique".

 

Publié dans: ECONOMIE

BAMAKO- Les travaux de la 12ème session de la Grande commission mixte de coopération algéro-malienne ont été "fructueux" et ouvrent la voie à un "partenariat qualitatif", a indiqué vendredi à Bamako le Premier ministre, Abdelmalek Sellal.

M. Sellal a souligné l'importance de cette session qui a abouti à des "résultats considérables" dont la signature de 13 accords de coopération dans différents secteurs.

Il a, par la même occasion, réaffirmé "la solidarité de l’Algérie et son soutien à son voisin malien", précisant que les accords signés "vont donner une dynamique qualitative et un nouveau départ aux relations économiques", saluant, au passage, l’implication des hommes d’affaires dans cette session par leur participation au forum économique organisé en marge des travaux de cette commission.

Abordant l’aspect politique, le Premier ministre a souligné "la convergence de vues" entre les deux parties sur plusieurs questions d'intérêt commun.

"Nous partageons les mêmes analyses, les mêmes visions et orientations", a-t-il souligné, ajoutant que l’Algérie demeure "mobilisée" aux cotés du Mali pour la résolution de la crise à travers "une solution politique inclusive et le respect de l’unité nationale dans ce pays".

Au sujet de la mise en oeuvre des recommandations issues de la cette 12ème session de la Grande commission mixte, M. Sellal a expliqué que des mécanismes "existent déjà", citant notamment le Comité bilatéral frontalier algéro-malien, le Comité d'état-major opérationnel conjoint (CEMOC) et les rencontres périodiques à tous les niveaux.

De son coté, le Premier ministre malien, Modibo Keita, a exprimé sa "satisfaction" de voir le partenariat entre les deux pays "dépasser le cadre des gouvernements pour atteindre les opérateurs économiques", qualifiant cette 12ème Grande commission mixte d'"historique" pour l'Algérie et le Mali.

Publié dans: ECONOMIE

BAMAKO - Le peuple malien est "reconnaissant" envers le Président Bouteflika pour tous ses efforts en faveur de la paix et de la stabilité au Mali, a indiqué vendredi à Bamako le Premier ministre malien, Modibo Keita.

S'exprimant à l’occasion de la cérémonie de baptisation d’un boulevard au centre de Bamako au nom du Président Bouteflika, M. Keïta a déclaré que l'évènement "est plein de symboles, car il est dédié à une très grande personnalité qu'on a appelé très souvent +Abdelakder le malien+, en l’occurrence Abdelaziz Bouteflika, un grand africain humaniste qui a consacré sa vie au bonheur des autres et à l'avènement de la paix et de la stabilité dans le monde".

Le Premier ministre malien a exprimé la "reconnaissance" de son peuple envers le Président Bouteflika pour "tous ses efforts en faveur de la paix au Mali", ajoutant que "le fait d'avoir le sentiment que l'Algérie ait accepté que le nom de son Président soit donné à ce boulevard, honore non seulement la ville de Bamako, mais le Mali tout entier".

Pour sa part, le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a exprimé, à cette occasion, au nom du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, et au nom du peuple algérien ses "remerciements" au peuple malien, qualifiant ce moment de "très fort".

Il a également considéré le fait d'avoir baptisé l'un des "plus grands et merveilleux" boulevards de Bamako au nom du président Bouteflika, de "symbolique extrêmement fort pour tous les Algériens".

M. Sellal avait pris part avec son homologue malien à la cérémonie de baptisation d’un boulevard au centre ville de Bamako au nom du président Abdelaziz Bouteflika.

Les deux Premiers ministres ont procédé au dévoilement de la stèle portant l’inscription "Abdelaziz Bouteflika" pour son rôle de "personnalité marquante" dans le processus de retour de la paix et de la stabilité au Mali.

La cérémonie s’est déroulée en présence du ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Ramtane Lamamra, du ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Noureddine Bedoui, et du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Tahar Hadjar, ainsi que des membres du gouvernement malien.

Le boulevard baptisée au nom du Président Bouteflika, long de 1550 mètres, est situé entre deux ponts dans la rive gauche du fleuve du Niger qui traverse la capitale malienne.

Publié dans: ALGÉRIE

Bamako - L’Algérie et le Mali ont signé vendredi à Bamako treize accords de coopération à l’issue de la 12ème session de la Grande commission mixte de coopération algéro-malienne qui s’est tenue les 3 et 4 novembre.

Les accords ont été signés, côté algérien, par le ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Ramtane Lamamra, et, côté malien, par le ministre des Affaires étrangères, de l’Intégration africaine et de la Coopération internationale, Abdoulaye Diop, en présence des deux Premiers ministres, Abdelmalek Sellal et Modibo Keïta.

Il s'agit d’accords de coopération dans les domaines de l’énergie, du pétrole et du gaz, de la recherche géologique et minière, les ressources en eau, la santé et la protection des végétaux.

Les deux parties ont signé également un accord portant sur l’étude de mobilisation de fonds pour la construction de trois centrales électriques dans des villes maliennes qui comptent parmi les plus importantes, dont Tombouctou et Gao, au nord du pays.

L'Algérie et le Mali ont signé aussi trois mémorandums d’entente portant respectivement sur la promotion du commerce extérieur, la solidarité et l’emploi.

Les deux pays ont signé, en outre, un programme d’échange culturel pour la période 2017-2019 et un autre sur la coopération entre l’Office de radiodiffusion et télévision du Mali et la Radio algérienne.

Publié dans: ECONOMIE

BAMAKO- Un boulevard au centre ville de Bamako a été baptisé vendredi au nom du président de la République Abdelaziz Bouteflika, en reconnaissance à son rôle de personnalité marquante dans le processus de paix et de réconciliation au Mali.

La cérémonie de baptisation s'est déroulée en présence du Premier ministre, Abdelmalek Sellal, et son homologue malien, Modibo Keïta.

Les autorités de la ville de Bamako ont indiqué que cette initiative se veut "un témoignage de reconnaissance du peuple malien au président Abdelaziz Bouteflika" pour tous les efforts qu'il a consentis en faveur du retour de la paix et de la stabilité au Mali.

Publié dans: ALGÉRIE

BAMAKO -  Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal a assisté jeudi soir à une cérémonie de commémoration de la Révolution du 1e novembre 1954 organisée à l'ambassade d'Algérie à Bamako.

M. Sellal qui était accompagné du ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Ramtane Lamamra, du ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales , Noureddine Bedoui, et du ministre de l’Enseignement supérieur et la Recherche scientifique, Tahar Hadjar, a eu, à cette occasion, un échange avec des membres de la communauté algérienne établie au Mali.

Le Premier ministre malien, Modibo Keita et le ministre malien des Affaires étrangères, Abdoulaye Diop ainsi que des représentants du corps diplomatique accrédité à Bamako ont pris part à la cérémonie.

M. Sellal se trouve à Bamako pour co-présider avec son homologue malien les travaux de la 12e session de la Grande commission mixte de coopération algéro-malienne dont les travaux ont débuté jeudi après-midi.

Publié dans: ALGÉRIE

BAMAKO- L’Algérie et le Mali convergent à lutter contre le terrorisme pour l’instauration de la sécurité et la paix dans la région, ont indiqué jeudi à Bamako, les deux Premiers ministres, Abdelmalek Sellal et Modibo Keita, en marge de la cérémonie d’ouverture de la 12e session de la Grande commission mixte de coopération algéro-malienne.

"Nous avons insisté sur la solidarité de l’Algérie avec le Mali et sa contribution dans la préservation de la République du Mali, la lutte contre le terrorisme et la lutte contre tout ce qui peut toucher à la sécurité régionale, et il y a une convergence totale à poursuivre cet effort", a déclaré à la presse M. Sellal.

Il a souligné à cet égard, l’importance que revêt cette session qui va être couronnée par la signature de plus de neuf accords de coopération qui vont donner un nouvel élan aux relations économiques.

Relavant le niveau atteint de la coopération dans certains domaines à l’instar de la coopération sécuritaire, M. Sellal a appelé à "dépasser le cap des échanges commerciaux ou le troc pour aller vers des relations économiques bâties sur le partenariat", considérant la présence d'un nombre important d'hommes d’affaires algériens au Forum économique tenu en marge de la grande commission mixte est un bon signe pour relancer la partenariat.

Rappelant que l’Algérie va abriter prochainement un forum des hommes d’Affaires africains, il a estimé nécessaire de créer "ces espaces d’échanges".

Pour sa part, le Premier ministre malien, Modibo Keita, a précisé que la 12e session de la Grande commission mixte se tient dans un contexte différent par rapport à toutes celles qui l’ont précédée, "un contexte marqué par l’action terroriste, par la nécessite absolue de réaliser la sécurité qui demeure la condition essentielle à tout développement", a-t-il dit, relevant que les deux pays entretiennent des "relations politiques et économiques très anciennes".

Tout en indiquant que cette session s’inscrit dans une longue tradition, il a exprimé "sa fierté de nouer des relations de coopération avec l’Algérie sur les plans économique, politique, culturel et sécuritaire", qualifiant la visite du Premier ministre Abdelmalek Sellal, comme "une marque d’attention de l’Algérie".

Publié dans: ALGÉRIE

BAMAKO- Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a souligné jeudi à Bamako la nécessité de "renforcer et d'amplifier" la coopération algéro-malienne en la diversifiant afin qu'elle puisse atteindre "la dimension et la portée substantielles qu'elles exigent".

"Les nombreux échanges de visites de haut niveau intervenus entre nos deux pays, au cours des deux dernières années, ont permis de confirmer et de mettre en exergue les liens solides d'amitié et de solidarité qui unissent l'Algérie et le Mali, tout en soulignant, dans le même temps, la nécessité pour la coopération algéro-malienne de se renforcer et de s'amplifier davantage, en se diversifiant de manière significative", a déclaré M. Sellal à lors des travaux de la 12ème session de la Grande commission mixte algéro-malienne.

Il a indiqué, par la même occasion, que sa présence à Bamako "traduit notre volonté commune d'insuffler à nos relations bilatérales une dynamique nouvelle et de leur conférer la dimension et la portée substantielles qu'elles exigent".

Dans cette perspective, a souligné le Premier ministre, cette session doit "offrir l'opportunité d'examiner toutes les possibilités susceptibles de conférer à notre coopération une impulsion forte et décisive, afin de l'engager résolument dans des actions concrètes visibles et durables".

"Il nous revient à cette fin, a-t-il dit, de consolider encore davantage les mesures adéquates à même de nous permettre de poursuivre avec efficience notre combat opérationnel contre les facteurs d'insécurité qui s'érigent comme de vrais obstacles à la coopération bilatérale tant il est vrai que la sécurité reste une condition indispensable à toute politique de développement et de coopération".

M. Sellal a relevé que "l'Algérie et le Mali partagent la même conviction en faveur d'une conjugaison des efforts et des moyens pour mener à bien la lutte antiterroriste, renforcer davantage la sécurité transfrontalière et mettre un terme définitif au terrorisme et au crime organisé sous toutes ses formes".

"Nous devons continuer à travailler ensemble et coordonner nos efforts pour stabiliser définitivement notre région, le Sahel", a recommandé M. Sellal.

Il a souligné, par la même occasion, que la tenue de cette session de la Grande commission mixte s'inscrit dans le cadre des orientations des Chefs d'Etat des deux pays, Abdelaziz Bouteflika et Ibrahim Boubakar Keita et dans le prolongement de la tradition des relations fraternelles qu'entretiennent de longue date les deux pays, tant sur le plan politique que sur le plan de la coopération économique.

Dans le volet économique, le Premier ministre a noté que le flux des échanges économiques entre les deux pays "demeure modeste et ne reflète nullement les immenses potentialités que recèlent nos deux pays".

Il a estimé, à cet effet, que "la signature de la convention fiscale de non double imposition et de 9 accords permettront certainement, de réduire les obstacles qui entravent l'échange de biens et de services ainsi que les mouvements de capitaux entre nos deux pays".

 

--  Dépasser les simples échanges commerciaux et faire preuve d'un esprit entrepreneurial --

 

La promotion des échanges économiques et les investissements réciproques seront, ainsi, fortement encouragés et contribueront, sans doute, "à développer une coopération féconde, diversifiée et mutuellement avantageuse, se traduisant par la mise en oeuvre de projets concrets destinés à tirer bénéfice de nos potentialités et de nos complémentarités", a affirmé M. Sellal.

Soulignant "la place essentielle" que doivent naturellement tenir les hommes d'affaires algériens et maliens, dans la mise en oeuvre de ce processus, M. Sellal a invité ces hommes d'affaires "à intensifier leurs contacts et à initier des actions de partenariat fondées sur des projets porteurs et rentables".

Il a exprimé, dans ce sens, sa confiance en "la capacité de nos hommes d'affaires de dépasser les simples échanges commerciaux et de faire preuve d'un esprit entrepreneurial propre à forger des relations durables et fructueuses, dans le respect des intérêts réciproques des deux pays".

M. Sellal a indiqué, que l'Algérie et le Mali partagent une destin commun fondé sur un développement économique et social qui doit être équilibré, solidaire et durable, au seul profit des deux peuples qui sont profondément épris de paix.

Il a exprimé sa "profonde conviction que cette session marquera une nouvelle étape sur la voie de la mise en place d'une coopération dynamique et proactive".

Publié dans: ALGÉRIE

BAMAKO - Le Premier ministre Abdelmalek Sellal a réaffirmé, jeudi à Bamako, la "solidarité et le soutien" de l’Algérie au peuple et au gouvernement maliens pour traverser la "situation difficile" que vit le pays.

"Je suis venu transmettre les salutations du président de la République Abdelaziz Bouteflika à son frère Ibrahim Boubakar Keita et pour réaffirmer la solidarité et le soutien de l’Algérie au peuple et au gouvernement maliens par rapport à la situation difficile qu’il traverse", a déclaré M. Sellal à la presse à son arrivée à l’aéroport de Bamako pour co-présider la Grande commission mixte de coopération algéro-malienne.

Il a ajouté que le Mali "peut toujours compter" sur le soutien de l’Algérie. M. Sellal a indiqué que durant cette session les deux parties vont discuter des questions économiques et "nous allons nous appesantir sur les questions sécuritaires et la stabilité dans la région".

Il a expliqué que l’Algérie et le Mali vivent dans un "environnement très sensible" à cause du terrorisme et de la criminalité, "nous sommes obligés d’être solidaires", exprimant à l’occasion sa conviction d’aboutir lors cette réunion à des "résultats positifs".

Publié dans: ALGÉRIE

BAMAKO - Les travaux de la 12e session de la Grande commission mixte de coopération algéro-malienne ont été ouverts jeudi à Bamako sous la co-présidence du Premier ministre, Abdelmalek Sellal et son homologue malien, Modibo Keita.

A cette occasion, le Premier ministre a indiqué que cette session ''s’inscrit dans le cadre des orientations des deux présidents de la République MM. Abdelaziz Bouteflika et Ibrahim Boubakar Keita'' et constitue le prolongement de nombreuses visites de haut niveau entre les deux pays.

M. Sellal a ajouté que la réunion de commission mixte démontre aussi "la volonté commune d’insuffler une nouvelle dynamique aux relations bilatérales", et dans cette perspective les deux parties examineront tous les moyens et toutes les possibilités, mettant l’accent sur la nécessaire coopération sur le plan de la lutte contre le terrorisme.

Il a souligné que les deux pays partagent la conviction que la sécurité est la condition pour tout développement.

Pour sa part le Premier ministre malien, Modibo Keita, a souligné à cette occasion l’engagement de l’Algérie aux côtes du Mali, saluant à l’occasion "tous les efforts menés à tous les niveaux" pour accompagner son pays, citant le rôle joué par l’Algérie au sein de la médiation dans le règlement de la crise au Mali et jusqu'à la signature de l’accord de paix et de réconciliation au Mali, issu du processus d’Alger .

M. Keita a considéré également, que la décision d’élever la commission à un haut niveau est "un autre geste significatif" de la volonté de renforcer ces relations bilatérales, que les deux parties vont évaluer au cours de cette session pour ouvrir d’autres chantiers, estimant que la tenue de cette réunion en présence du Premier ministre "est un motif d’espoir à même de donner un nouvel élan aux relations bilatérales".

A l’issue de la cérémonie d’ouverture, les travaux se sont poursuivis à huis clos permettant ainsi aux experts des deux pays de finaliser les accords devant être signés en fin de journée .

Publié dans: ECONOMIE

BAMAKO - Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, est arrivé jeudi à Bamako pour co-présider avec son homologue malien, Modibo Keïta, la 12e session de la grande commission mixte de coopération algéro-malienne.

M. Sellal a été accueilli à son arrivée à l’aéroport de Bamako par le Premier ministre malien et des membres de son gouvernement.

La coopération bilatérale dans ses volets économique, scientifique et social, ainsi que les questions administratives, sécuritaires et judiciaires seront à l’ordre du jour de cette commission mixte.

Plusieurs accords de coopération touchant différents secteurs seront également signés à l'issue de cette 12e session.

M. Sellal est accompagné du ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangère et de la Coopération internationale, Ramtane Lamamra, du ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Nourredine Bedoui, et du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Tahar Hadjar.

Publié dans: ALGÉRIE

BAMAKO - Les opérateurs économiques algériens et maliens sont appelés à s’impliquer "résolument" dans les actions de coopération entre les deux pays, a indiqué mercredi un responsable du ministère des Affaires étrangères lors du 1er Forum des hommes d’affaires qui se tient à Bamako.

"J’invite les opérateurs économiques des deux pays à s’impliquer résolument dans les actions de coopération et à devenir des acteurs importants dans le développement des relations bilatérales notamment dans le domaine économique", a souligné le directeur général Afrique au ministère des Affaires étrangères, Soufiane Mimouni, lors de cette rencontre.

Ce forum des hommes d’affaires, premier du genre, et auquel prennent part une dizaine d’opérateurs économiques, se tient en marge de la 12e session de la Grande commission mixte de coopération algéro-malienne dont les travaux s’ouvrent jeudi à Bamako sous la co-présidence du Premier ministre Abdelmalek Sellal et son homologue Modibo Keita.

M. Mimouni a expliqué que l’Algérie s’emploie à diversifier son économie et à tirer profit des nombreuses opportunités économiques du marché africain notamment malien.

"C’est dans ce cadre que s’inscrit ce Forum des hommes d’affaires ainsi que celui des hommes d’affaires africains que l’Algérie s’apprête à abriter du 3 au 5 décembre prochain", a-t-il précisé relevant que les deux pays disposent d’assez d’atouts comme les liens historiques, la qualité des relations politiques et la volonté de conférer un caractère "privilégié" à la coopération économique, pour construire un partenariat "exemplaire".

Pour lui, les opportunités sont nombreuses et la complémentarité entre les deux économies offre de larges possibilités d’accroître de manière substantielle les échanges économiques et commerciaux entre l’Algérie et le Mali.

Les travaux qui sont ponctués par un large exposé sur les opportunités d’investissement et du cadre des affaires au Mali et des rencontres B 2 B, se clôtureront jeudi par la présentation des conclusions et des recommandations du forum, en présence du ministre malien de la Promotion de l’investissement et du secteur privé, et du président du Forum des chefs d’entreprises (FCE),

Ali Hadad.

Publié dans: ECONOMIE
Page 1 sur 3
banner-aps