Intergroupe pour le Sahara occidental : plaidoyer pour une autodétermination

Publié le : lundi, 23 décembre 2019 10:33
Intergroupe pour le Sahara occidental : plaidoyer pour une autodétermination

TFARITI (Territoire sahraoui libéré) – Les membres de l’Intergroupe sur le Sahara Occidental ont été unanimes dimanche à Tfariti, appelant le gouvernement espagnol et l’UE à ne plus continuer à ignorer la situation actuelle de la cause sahraouie., et cesser l’exploitation des Ressources naturelles de la RASD.

Lors de la plénière du 15e Congrès du Front du Polisario, qui se tient depuis jeudi, au territoire sahraoui libéré, Tfariti, jusqu’au 23 décembre, le Coordinateur à la sous-commission des droits de l’Homme au sein du Parlement Européen, Miguel Urban Crespo, a assuré que le Congrès du Polisario « est d’une extrême importance qui voit une large présence étrangère, dont les membres du Parlement Européen, et des espagnols.

« Nous nous sommes déplacés vers les terres sahraouies libérées pour accompagner le Polisario et réitérer au peuple sahraoui notre soutien inaliénable au sein du Parlement Européen », a-t-il assuré, appelant l’UE, à ne plus regarder à côté, s’agissant de l’exploitation illégale des ressources naturelles du Sahara occidental.

« Le lobby Marocain et les partis de Droite ainsi que les Socialistes, a permis d’aller vers des Accords commerciaux avec le Royaume du Maroc incluant le Sahara Occidental », a-t-il déploré, affirmant que la Gauche Parlementaire Européenne poursuivra son travail avec la délégation sahraouie à Bruxelles afin de mettre un terme à ces Accords ».

M. Miguel a également promis " qu’on fera également en sorte pour que l’UE change de regard et trouve une solution politique à la cause sahraouie".

Il a appelé à l’occasion, à la libération de tous les détenus politiques sahraouis, ainsi que le soutien d’une manière « stricte et sérieuse » à l’organisation rapide du Référendum d’autodétermination du peuple sahraoui, promettant de « lutter entant qu’Intergroupe, au sein du Parlement Européen ».

De son côté, le vice porte-parole du parti Andalousie delavant, José Ignasio Sanchez, également membre de l’intergroupe sur le Sahara Occidental, a salué le courage et la persévérance du peuple sahraoui dans sa lutte pour son autodétermination, rappelant les contraintes face aux vaines tentatives du gouvernement espagnol « de se débarrasser » du mouvement de solidarité andalou et espagnol avec le peuple sahraoui.


Lire aussi: Adoption par le PE d'un groupe chargé de la cause sahraouie: un nouvel acquis pour la Sahara Occidental


« Ils ont recouru à plusieurs moyens pour mettre fin à cette solidarité y compris la propagande médiatique », a-t-il déploré, raison pour laquelle, et sur la même lignée du mouvement espagnol solidaire avec les sahraouis, le parti Andalousie delavant, insiste selon Ignasio, sur le fait que l’Espagne est responsable des souffrances du peuple sahraoui, et devrait une partie de la solution.

Considérant le peuple Sahraoui comme « exemple pour nous, dans sa lutte et son courage », M. Ignasio a promis de poursuivre sa lutte pour l’autodétermination du peuple sahraoui à travers des manifestions populaires et également les politiques, jugeant que «le Gouvernement de l’Andalousie qui accueille des milliers de Sahraouis, devrait doubler l’aide humanitaire au profit du peuple sahraoui, et aider la RASD à reprendre sa totale souveraineté sur ses terres légitimes».

S’adressant aux congressistes, le représentant du parti Andalousie delavant, a assuré que « votre lutte, est la nôtre ».

La représentante du parti Podemos, en Andalousie Rocio Van Der Heide Gracia, s’est quant à elle, jointe aux mêmes principes, assurant que la lutte du peuple Sahraoui est celle de son parti, en dépit des positions négatives du gouvernement central et celui de l’Andalousie.

« La solidarité et le soutien ne suffisent plus au regard des 40 ans d’occupation, et la réalité de la situation actuelle du peuple sahraoui », a-t-elle indiqué lors de la plénière du Congrès du Polisario, se disant préoccupée de la position des différents gouvernements espagnols qui ont déçu le peuple Sahraoui depuis quatre décennies ».

Composé de quelque 120 députés de cette législature, l’Intergroupe a récemment été approuvé par le Parlement Européen, « un acquis au profit de la cause sahraouie », selon le Ministre sahraoui délégué pour l’Europe, Mohamed Sidati.

Ces Eurodéputés, relèvent de différents courants politiques qui composent le Parlement Européen, et venant des différents Etats membres de l’Union Européenne (UE), selon le responsable Sahraoui, qui a loué l’initiative « qui atteste du large consensus dont bénéficie la question du Sahara Occidental au sein de l’institution Européenne », qualifiant cette Plateforme comme « un acquis qui œuvrera pour une meilleure connaissance de la lutte légitime du peuple sahraoui au sein de l’UE.

Intergroupe pour le Sahara occidental : plaidoyer pour une autodétermination
  Publié le : lundi, 23 décembre 2019 10:33     Catégorie : Monde     Lu : 26 foi (s)   Partagez