Sahara occidental: "le Maroc doit être traité par l'ONU comme un occupant, non comme un partenaire"

Publié le : vendredi, 22 novembre 2019 19:31   Lu : 22 fois

VITORIA-GASTEIZ - Le président du Comité national algérien de solidarité avec le peuple sahraoui (Cnasps), Said Ayachi, a soutenu vendredi à Vitoria-Gasteiz que le Maroc doit être traité comme un occupant, et non pas comme un partenaire dans le dossier sahraoui.

"Depuis 44 ans, le Maroc occupe illégalement le territoire du Sahara occidental et depuis 44 ans le Maroc réprime les  Sahraouis chez eux. Le Maroc arrête, emprisonne et torture les Sahraouis chez eux. Le Maroc pille les richesses sahraouies",  a dénoncé M. Ayachi, à l'ouverture des travaux de la 44 e édition de la Conférence européenne de soutien et de solidarité avec le peuple sahraoui, dont les travaux ont débuté en fin d'après-midi.

Tout ça, ajoute M. Ayachi, "sous le regard et le silence de la communauté internationale et sans aucun rappel à l'ordre, sans aucune condamnation de l'occupant marocain, assuré de l'impunité et de la protection, grâce à la France officielle".

Le président du Cnasps a rappelé que les Nations unies ont demandé au Front Polisario  d'arrêter le combat militaire qu'il remportait indiscutablement.

"Les Sahraouis ont accepté de le faire contre l'engagement des Nations unies d'organiser un référendum d'autodétermination auquel les Sahraouis ont de toute façon droit au regard du Droit International et de la Charte de décolonisation de ces mêmes Nations unies". Un referendum d'autodétermination que les Sahraouis attendent l'organisation depuis plus de 27 ans.

 La patience des Sahraouis à des limites

 "Jusqu'à quand les Sahraouis vont encore assister aux violations répétées des Droits de l'Homme dans les Territoires occupés par le Maroc qui agit dans l'impunité?", s'est interrogé M. Ayachi. "Jusqu'à quand les Sahraouis vont-ils attendre pour que l'ONU honore ses engagements et organise ce référendum d'autodétermination auquel les Sahraouis ont tout le droit?", s'est-il encore demandé.

Le président du Cnasps a soutenu qu'"il ne faut pas nous laisser berner par l'hypocrisie des grandes puissances et du Conseil de Sécurité de l'ONU qui fait s'éterniser une situation dramatique et inacceptable pour le Peuple Sahraoui". "Nous n'acceptons plus ces résolutions stériles du Conseil de Sécurité votées par dizaines, toutes aussi inefficaces que les discours cyniques, qui ne font qu'augmenter la tragédie du peuple sahraoui",a-t-il opiné.

M.Ayachi a pointé du doigt le Maroc qui "doit être traité et interpellé comme un occupant, un colonisateur, et non pas comme un partenaire".

"Dénonçons, condamnons tous ensemble et vigoureusement l'Union Européenne, et surtout l'Espagne et la France pour leurs positions et pour leurs agissements déshonorants et criminels", a-t-il lancé.

Et d'ajouter: "Exigeons fermement de l'ONU qu'elle remplisse avec honneur et sans délai les engagements qu'elle a pris avec les Sahraouis en février 1992". "Montrons à la face du monde entier que les Sahraouis ne sont pas seuls, que nous sommes inconditionnellement à leurs côtés, et que nous l'accompagnerons jusqu'à la victoire", a conclu M. Ayachi.

 

Sahara occidental: "le Maroc doit être traité par l'ONU comme un occupant, non comme un partenaire"
  Publié le : vendredi, 22 novembre 2019 19:31     Catégorie : Monde     Lu : 22 foi (s)   Partagez