Sahara occidental: "les parlementaires ont une place éminente dans le combat pour la paix"

Publié le : vendredi, 22 novembre 2019 14:19   Lu : 1 fois

VITORIA-GASTEIZ (Pays Basque)- La présidente du Groupe parlementaire d'amitié et de fraternité, Algérie-Sahara occidental, Saida Bounab, a lancé vendredi à Vitoria-Gasteiz (Espagne), un appel aux Parlements et assemblées populaires pour qu'ils apportent des contributions constructives et effectives dans la consolidation des liens entre les pays qui partagent les mêmes principes de justice pour le règlement pacifique des conflits.

"La participation qualitative des parlementaires, venus d'horizon divers à cette rencontre, symbolise l'espoir et la volonté de tous les peuples, afin de parvenir à une solution politique juste, durable et acceptable, permettant l'autodétermination du peuple du Sahara occidental", a déclaré Mme Bounab, lors de la Rencontre interparlementaire au Parlement Basque, tenue avant l'ouverture des travaux de la 44ème Conférence européenne de soutien et de solidarité avec le peuple sahraoui (Eucoco).

"Nous espérons, en tant que parlementaires, offrir au monde une autre image que celle qui prévaut actuellement ou dominent les divisions, l'impuissance politique, l'incapacité d'agir ensemble, les graves difficultés que nous vivons", a-t-elle ajouté.

Elle a souligné que les mutations profondes qui affectent les relations internationales confèrent, un rôle spécifique aux Parlements qui peut en effet, insiste la parlementaire, "promouvoir une meilleure compréhension entre les peuples, approfondir des liens culturels entre les sociétés afin que les Etats intègrent davantage dans leurs relations".    

"Cette sensibilité humaine si utile à l'instauration d'un climat de confiance entre les Etats", a-t-elle soutenu. Dans ce combat pour la paix, ajoute Mme Bounab, "nous les parlementaires, élus des peuples, on a une place éminente au front, et c'est avec fierté que nous occupons cette place, et que nous contribuerons aux efforts constructifs pour la solidarité humaine et pour la justice, pour les peuples encore soumis au diktat colonial notamment au Sahara occidental".

Cette 44e Conférence de l'Eucoco se tient dans un contexte international particulier, "porteur de promesse et d'espoir pour un monde meilleur et en même temps lourd de menaces et chargé d'incertitude", a-t-elle dit.

Elle a tenu à rappeler que la question sahraouie est inscrite à l'ordre du jour de l'ONU depuis plus d'un demi-siècle, affirmant que ce conflit ne peut trouver de solution que dans l'application de la résolution 1514 de l'Assemlée générale de l'ONU datée du 14 décembre 1960, et sa solution réside dans l'exercice par le peuple sahraoui de son droit à l'autodétermination à travers un référendum juste et libre, conformément au mandat de la Minurso et aux principes fondamentaux des Nations Unies.

 "C'est fort de ces convictions, que j'appelle nos Assemblées et Parlements à apporter des contributions constructives pour la consolidation des liens entre les pays qui partagent les mêmes principes de justice et d'équité et qui doivent contribuer effectivement dans la gestion des affaires du monde, notamment pour le règlement pacifique des différends, le dialogue des cultures et des civilisations, et la coexistence pacifique entre les Nations", a lancé Mme Bounab.

La résistance pacifique du peuple sahraoui saluée

 

La parlementaire a tenu à rendre un hommage appuyé au peuple sahraoui pour sa lutte pacifique contre l'occupation marocaine, pour arracher son indépendance.

"L'histoire retiendra le mérite du peuple sahraoui qui résiste pacifiquement, à une politique de colonisation et ... suivit quotidiennement des violations flagrantes des droits de l'Homme, des violations graves dûment vérifiées et enregistrées, sans oublier les campagnes d'enlèvement, de détention arbitraire, de traitements inhumains et dégradants, d'exécutions extra-judiciaires de déplacements internes forcés des populations, et autres formes de violations caractérisées de la dignité des sahraouis, a-t- elle souligné.

Le Sahara Occidental, dernière colonie en Afrique, tenons à rappeler, est une cause humaine et politique juste qui a été adoptée par les Etats, les peuples, les Parlements nationaux et les organisations gouvernementales et non gouvernementales eu égard de sa légitimité historique et juridique.

L'Algérie demeure attachée à ses convictions puisées de sa Glorieuse Révolution

 Mme Bounab a saisi également cette occasion pour réitérer la position de l'Algérie qui considère que le parachèvement de la décolonisation du Sahara occidental est une nécessité historique qui s'impose à la communauté internationale, dont la responsabilité à l'égard du Sahara occidental est irrécusable.

"La résolution du conflit au Sahara occidental, est une question urgente et cruciale pour la stabilité, le progrès et l'intégration du Maghreb, seule sous-région d'Afrique qui ne connait pas encore un tel processus", a-t-elle affirmé.

"L'Algérie est très résolue, à relancer l'Union du Maghreb arabe, pour renforcer l'intégration régionale et la prospérité de tous les peuples du Maghreb", a ajouté la parlementaire.

L'Algérie adhère pleinement aux principes et idéaux qui fondent les droits de l'Homme tels qu'énoncés dans la Déclaration Universelle des Nations Unies.

C'est dans cette logique que "nous devons continuer à interpeller la communauté internationale et appeler sa conscience pour faire respecter les instruments du droit international". "Il est donc, de notre devoir en tant que parlementaires, d'aider nos frères sahraouis et unifier nos efforts pour que ce mouvement de solidarité s'amplifie et se consolide pour permettre à ce peuple privé de liberté de tracer son propres destin", a-t-elle soutenu.

"L'histoire nous a toujours enseigné que les tenants de la violence ont toujours été battus, ainsi que la victoire est un horizon proche pour le peuple du Sahara Occidental frère", a souligné Mme Bounab.

Elle a en outre rappelé que "le peuple algérien est l’artisan d'une guerre exceptionnelle qu'il a menée grâce aux sacrifices incommensurables de citoyens innocents et des vaillants Chouhada. Il a pu accomplir ces réalisations qui forcent l'admiration des peuples grâce aux énormes sacrifices pour la patrie, la souveraineté nationale, l'indépendance et la liberté."

"C'est de là que la position algérienne sur les questions de la décolonisation dont celle du Sahara occidental repose sur des constantes et des convictions solidement ancrées et puisées des principes et valeurs de notre Glorieuse Révolution du 1er Novembre 1954", a conclu Mme Bounab dans son intervention.

Sahara occidental: "les parlementaires ont une place éminente dans le combat pour la paix"
  Publié le : vendredi, 22 novembre 2019 14:19     Catégorie : Monde     Lu : 1 foi (s)   Partagez