Les syndicats de 9 pays d'Amérique latine et des Caraïbes affirment leur soutien à la lutte du peuple sahraoui 

Publié le : mercredi, 02 octobre 2019 10:16   Lu : 2 fois
spsrasd
spsrasd

QUITO- Un groupe d'organisations syndicales de neuf (9) pays d'Amérique Latine et des Caraïbes, a affirmé, dans sa réunion organisée par l'Union générale des travailleurs de l'Equator (UGTE) , dans la capitale équatorienne Quito, son soutien à la lutte du peuple sahraoui et à sa cause pour la liberté et l'indépendance. 

Prenant part au forum, plusieurs délégations syndicales d'Argentine, Brésil, Colombie, Equateur, Salvador, Guatemala, Mexique, Pérou et de la République Dominicaine, ont condamné " les violations systématiques des droits de l'Homme dans les régions occupées du Sahara Occidental, notamment, la frange des travailleurs sahraouis". 

 

Exigeant " la libération immédiate des prisonniers politiques sahraouis dans les prisons de l'occupant marocain" , les délégations ont affirmé leur soutien à la lutte du peuple sahraoui et à sa cause pour la liberté et l'indépendance. 

De son côté, l'Union générale des travailleurs de Saguia Elhamra et de Oued Dhab (UGTSARIO) s'est félicitée de la tenue de la 12e édition du Forum des syndicats des travailleurs dans les pays d'Amérique Latine et des Caraïbes ainsi que des efforts de l'Association équatorienne pour l'amitié avec le peuple sahraoui, a indiqué l'Agence de presse sahraouie (SPS). 

 

Le forum a adopté plusieurs décisions par lesquelles, il a affirmé son soutien " inconditionnel" à la lutte du peuple sahraoui et à sa cause pour la liberté et l'indépendance, condamné les graves violations des droits de l'Homme dans les régions occupées du Sahara Occidental, et exigé la libération immédiate des prisonniers politiques sahraouis. 


Lire aussi: Assemblée générale de l'ONU: large soutien à l'indépendance du peuple sahraoui


Le forum a fait également part de sa vive condamnation du mur de la honte qui sème division et dispersion parmi le peuple sahraoui et met en péril la vie des civils sahraouis désarmés, ainsi que du pillage illégal des richesses sahraouies. 

Le forum a également appelé l'Organisation des nations unies (ONU) et le Conseil de sécurité, à mettre un terme à l'occupation marocaine et à mettre fin à la souffrance du peuple sahraoui, en lui permettant d'exercer son droit à l'autodétermination et à l'indépendance. 

Les syndicats de 9 pays d'Amérique latine et des Caraïbes affirment leur soutien à la lutte du peuple sahraoui 
  Publié le : mercredi, 02 octobre 2019 10:16     Catégorie : Monde     Lu : 2 foi (s)   Partagez