La communauté sahraouie a établi une forte base populaire en France pour plaider en faveur de sa cause

Publié le : mercredi, 19 juin 2019 12:43   Lu : 0 fois

EPONE, (FRANCE) - Le responsable des Communautés sahraouies en Europe, Brahim Kharrachi a salué les efforts consentis par la communauté sahraouie en France en appui à la lutte sahraouie, et pour la constitution d'une base populaire solide à l'intérieur de la France, en vue de plaider la cause sahraouie, la vulgariser et faire connaitre la souffrance du peuple sahraoui qui vit sous l'occupation marocaine.

Dans une allocution prononcée lors de la célébration, dans la banlieue parisienne, du 49eme anniversaire du soulèvement du quartier de Zemla, M. Kharrachi a évoqué "les sacrifices du peuple sahraoui et les épopées héroïques menées par les deux leaders, Sidi Mohammed Bassiri et plus tard par le chahid El Ouali Moustapha Sayed".

"Ce lourd legs qui demeure une dette pour chaque Sahraoui où il se trouve, un devoir dont il faut s'acquitter dans la poursuite de la lutte et avancer sur la voie des martyrs qui se sont sacrifiés pour que le Sahraoui puisse jouir de sa liberté et de son indépendance, tout comme le reste des peuples du monde", lit-on dans l'allocution.

Réitérant la solidarité de la communauté sahraouie avec les enfants du peuple sahraoui dans les camps de réfugiés et sur les territoires sahraouis occupés, le responsable des Communautés en Europe a appelé à davantage de solidarité avec les formes de lutte que mène, au quotidien, la population face à l'occupant marocain inique.

Par ailleurs, selon l'Agence de Presse Sahraouie (SPS), le responsable sahraoui s'est dit "reconnaissant pour les efforts fournis par les associations de la communauté, la Fédération de football en France pour la réussite de la 9e édition de la coupe de la République accueillie par la banlieue Mantes-la Jolie pour la première fois, et les facilitations qu'elle avait fournies aux hôtes lors de cette échéance sportive nationale qui a connu la participation de huit équipes de la communauté sahraouie de France, Belgique et d'Espagne".

Pour rappel, le peuple sahraoui a célébré, lundi, l'Intifada de Zemla, menée par Mohamed Sidi Brahim Bassiri, le 17 juin 1970 contre l'occupant espagnol ayant fait plusieurs victimes sahraouies.

Lors des cérémonies commémoratives de cet anniversaire qui se sont déroulées à Boujdour dans les camps des réfugiés sahraouis, en présence du président sahraoui, SG du Front Polisario, Brahim Ghali, l'Intifada de Zemla qui avait constitué un tournant décisif dans l'histoire de la résistance nationale sahraouie, a été mise en avant, notamment à travers "son élan populaire et son rôle éminent dans la rupture avec le colonisateur, en dévoilant ses plans, ainsi qu'à travers l'influence de son leader, le défunt "Bassiri", en tant que symbole de la résistance pacifique du Sahara Occidental".

La protestation pacifique entamée par les Sahraouis le 17 juin 1970 a été fortement réprimée par le gouvernement coloniale de l'époque. La répression a causé des dizaines de morts et de blessés et la disparition de son leader "Bassiri".

Aux yeux des Sahraouis, l'Intifada de Zemla "a pu détruire à jamais les propagandes, les inexactitudes et les politiques de l'occupant marocain visant à diluer voire effacer la personnalité nationale sahraouie".

La communauté sahraouie a établi une forte base populaire en France pour plaider en faveur de sa cause
  Publié le : mercredi, 19 juin 2019 12:43     Catégorie : Monde     Lu : 0 foi (s)   Partagez