Navires sabotés dans le Golfe: les EAU promettent une enquête transparente

Publié le : mardi, 14 mai 2019 14:05   Lu : 1 fois
Navires sabotés dans le Golfe: les EAU promettent une enquête transparente

ALGER - Les Emirats arabes unis ont promis une enquête "professionnelle" et transparente sur les actes de  "sabotage délibéré" de quatre navires au large de l'émirat de Fujairah, qui ont suscité des inquiétudes et condamnations internationales pour leur menace sur la liberté et la sécurité de la navigation et du transport maritimes.

L'enquête "sera menée de manière professionnelle", a assuré le ministre d’Etat émirati aux Affaires étrangères, Anwar Gargash. "Les faits seront indiqués clairement", a-t-il promis.

Dimanche, deux pétroliers saoudiens, un norvégien et un cargo émirati ont été visés par des "actes de sabotage" au large de l'émirat de Fujairah, selon le gouvernement d'Abou Dhabi. Il n'y a pas eu de victimes et les bateaux endommagés n'ont pas coulé.

Plus tard, le ministère saoudien des Affaires étrangères a "condamné" cet "acte criminel" qui constitue une "sérieuse menace" à la navigation maritime et a "une incidence néfaste sur la paix et la sécurité régionale et internationale".


Lire aussi: Navires sabotés dans le Golfe : condamnation et inquiétude dans la région


Comme Abou Dhabi, Ryadh n’a désigné aucun responsable. Les deux pays n’ont pas non plus précisé la nature des "actes de sabotage".

Cependant, dimanche, le gouvernement émirati avait appelé la communauté internationale à "prendre ses responsabilités pour empêcher que de telles actions soient commises par des parties cherchant à porter atteinte à la sécurité de la navigation".

De nombreuses zones d'ombre demeurent, notamment sur la nature des "actes de sabotage", alors qu'au moins un trou a été observé sur la coque du tanker norvégien, et sur l'identité des auteurs et/ou des commanditaires. La compagnie Thome, qui a affrété l'Andrea Victory, a dit que la navire avait été "touché par un objet indéterminé", sans autre précision.

 

Les actes de sabotage suscitent plusieurs condamnations

 

Plusieurs pays dont l'Algérie ont exprimé leurs inquiétudes et condamnations des actes de sabotage y voyant "une sérieuse menace" à la navigation maritime, à la paix et à la sécurité régionales et internationales.

L'Algérie a ainsi condamné "énergiquement", lundi, par la voix du porte parole du ministère des Affaires étrangères, Abdelaziz Benali Chérif, les actes de sabotage et fustigé de tels actes criminels qui constituent, a-t-il indiqué, "une menace pour la liberté et la sécurité de la navigation et du transport maritimes".

Il a également appelé "tous les acteurs au niveau international à assurer toutes les conditions et moyens à même de prévenir de tels actes pour qu'ils ne se reproduisent plus, de par leur danger sur la liberté de circulation et de par leurs répercussions sur la sécurité régionale et internationale". 

D'autres pays et organisations régionales ont dénoncé les incidents maritimes dans la région du Golfe. Le secrétaire général du Conseil de coopération du Golfe (CCG), Abdullatif al-Zayani, l'Egypte, la Jordanie et Bahreïn ont condamné ces actes.

"C'est un développement dangereux et une escalade caractérisant des intentions diaboliques", a notamment indiqué M. Zayani.

Pour sa part, la Ligue arabe a condamné vigoureusement "des actes criminels qui portent gravement atteinte à la liberté et la sécurité des voies de commerce et de transport maritimes et sont susceptibles d'accentuer les tensions dans la région".


Lire aussi: Une série d’explosions dans un port émirati, au moins sept pétroliers en feu


Au Yémen, le ministère des Affaires étrangères a condamné les opérations de sabotage. "Ceux qui sont derrière de telles opérations ont visé à menacer la sécurité et la stabilité de la région, et à nuire à la sécurité nationale des EAU", a-t-il dit.

A Téhéran, les autorités ont jugé "préoccupants" les "actes de sabotage" contre des navires au large des Emirats et ont appelé à une enquête. "Ces incidents dans la mer d'Oman sont préoccupants et regrettables", a dit Abbas Moussavi, porte-parole du ministère des Affaires étrangères iranien, en appelant à une investigation.

Par ailleurs, la Grande-Bretagne s'est dit inquiète d'un risque de conflit "par accident" dans le Golfe en raison du regain de tension entre les Etats-Unis et l'Iran, après le renforcement des sanctions américaines contre Téhéran, qui a pour sa part suspendu certains de ses engagements dans l'accord international sur le nucléaire, de 2015, une année après le retrait des Etats-Unis de ce deal

"Nous sommes très inquiets du risque qu'un conflit se produise par accident en raison de l'escalade des tensions. Nous allons partager ces préoccupations avec nos partenaires européens et avec Mike Pompeo", a averti le ministre des Affaires étrangères britannique Jeremy Hunt lundi à Bruxelles où il se trouvait pour une réunion des ministres des Affaires étrangères de l'UE à laquelle s'est invité le secrétaire d'Etat américain.

Vendredi dernier, le Pentagone a annoncé l'envoi dans la région d'un navire de guerre transportant des véhicules, notamment amphibies, et d'une batterie de missiles Patriot, s'ajoutant au déploiement d'un porte-avions et de bombardiers B-52.

Navires sabotés dans le Golfe: les EAU promettent une enquête transparente
  Publié le : mardi, 14 mai 2019 14:05     Catégorie : Monde     Lu : 1 foi (s)   Partagez