Le représentant du Front Polisario s’entretient avec le président du Conseil de sécurité

Publié le : mercredi, 17 avril 2019 15:57
Le représentant du Front Polisario s’entretient avec le président du Conseil de sécurité

NEW YORK- Le représentant du Front Polisario à l'ONU, Sidi Mohamed Omar, s’est entretenu mardi à New York avec le président du Conseil de sécurité, l’Allemand Christoph Heusgen, une rencontre intervenant à deux semaines de la prorogation du mandat de la Minurso.

L’entretien s’inscrit dans le cadre d’une série de rencontres avec les membres de l’instance suprême des Nations Unies en prévision de la réunion du Conseil de sécurité sur le Sahara occidental qui se tiendra fin avril.

Au Conseil de sécurité, le renouvellement du mandat de la mission onusienne intervient cette année dans un contexte différent : Le rapport accablant du secrétaire général sur le Maroc.

Il y a fait indiscutable, le nouveau document comporte des éléments qui n’ont jamais été rapportés dans les précédents rapports du secrétariat général.


Lire aussi: Violations marocaines du cessez-le-feu: le Polisario appelle l'ONU à prendre des mesures


Violations majeures de l’accord militaire N 1, restrictions à la liberté de mouvement de l’émissaire onusien et de la Minurso, blocus imposé aux territoires sahraouis occupés, sont autant de griefs relevés par le chef de l’ONU contre le Maroc dans ce document.

Le SG de l’ONU qui a demandé le démantèlement d’un nouveau mur de sable construit par le Maroc en violation de l’accord militaire N 1, a indiqué que son envoyé personnel a été empêché d’établir des contacts avec des représentants locaux dans les territoires occupés.

M.Guterres a soutenu que ces restrictions bloquent la mission et l’empêchent de "s’acquitter de cette partie de son mandat qui consiste à prêter assistance" à son envoyé personnel, Horst Kohler.

Les détails livrés par le SG de l’ONU sur les violations majeures du cessez-le-feu et des accords connexes par le Maroc "constitue un sujet de vive préoccupation" pour le Front Polisario a réagi la partie sahraouie dans une lettre adressée récemment au Conseil de sécurité.

"Les fréquentes violations du Maroc sapent sérieusement le nouvel élan crée par l’envoyé personnel", écrit le représentant sahraoui auprès de l’ONU dans cette lettre remis par la Namibie au Conseil de sécurité.

Le représentant du Front Polisario s’entretient avec le président du Conseil de sécurité
  Publié le : mercredi, 17 avril 2019 15:57     Catégorie : Monde     Lu : 1 foi (s)   Partagez