Atelier à Abidjan sur le rôle des leaders religieux dans le développement local

Publié le : mardi, 12 mars 2019 14:58
Atelier à Abidjan sur le rôle des leaders religieux dans le développement local

ABIDJAN - La Ligue des Oulémas, prêcheurs et imams du Sahel (LOPIS) organise mercredi à Abidjan (Côte d’Ivoire) le 9ème atelier régional sur "le rôle des leaders religieux dans la promotion du développement local pour la lutte contre la radicalisation et l’extrémisme violent".

"Cette rencontre sera une occasion pour mettre en relief le rôle des leaders religieux dans la promotion du développement local au Sahel et une opportunité pour l’échange d’expériences entre les pays de la région pour une lutte efficace contre la radicalisation et l’extrémisme violent", a indiqué à l’APS le secrétaire général de la Ligue, Youcef  Belmahdi.

Prennent part à cet atelier de deux jours consacré à l'échange d'expertises, de nombreux Imams, prédicateurs et oulémas des pays membres de la Ligue à savoir l'Algérie, la Mauritanie, le Mali, le Nigeria, le Niger, le Burkina Fasso et le Tchad, ainsi la Côte d'Ivoire, Sénégal et Guinée. La rencontre verra également la présence de représentants du gouvernement du pays hôte.


Lire aussi: Extrémisme au Sahel: appel à s'imprégner de l'expérience algérienne


"Ce qui caractérise cet atelier est d’étudier des programmes pratiques pour assécher les sources du terrorisme, qui se propage pour différentes raison telles que l’ignorance et la pauvreté", a indiqué déclaré M. Belmahdi, soulignant que la pauvreté constitue -"un terrain fertile aux groupes terroristes pour mobiliser les jeunes chômeurs et leur exploitation".

"La LOPIS considère que le développement économique et les projets productifs réduisent le taux de chômage, c’est pourquoi il est nécessaire d’actionner quelques dispositifs islamiques à l’instar de la Zakat et l’investissement dans ses revenus, ainsi que la revitalisation des wakfs et les habous en vue de leur développement", a-t-il expliqué.

Organisé par la Ligue en collaboration avec l'Unité de fusion et de liaison (UFL) des pays du Sahel, l’atelier verra également la participation du Centre africain des études et recherches sur le terrorisme (CAERT) relevant de l'Union africaine (UA), du Comité des services d`intelligence et de renseignement d'Afrique (CISSA) et la mission de l'UA pour le Mali et le Sahel (MISAHEL).

Il s'agit du 9ème atelier du genre après une série de huit éditions similaires organisés dans des pays de la sous-région durant les dernières années sur différents thèmes dont "l'éducation religieuse dans les pays du processus de Nouakchott", "le rôle des Oulémas de la région du Sahel dans la protection des jeunes contre l'extrémisme et l'extrémisme violent" et "les valeurs de cohabitation pacifique face à l'extrémisme religieux et l'extrémisme violent".


Lire aussi: Ligue des Ulémas du Sahel: session de formation sur les valeurs de l'islam pour lutter contre l'extrémisme  


L'atelier intervient en concrétisation des résultats des ateliers précédents de la Ligue, notamment la Déclaration de Dakar (mai 2016), issu du 4e atelier régional qui a mis l'accent sur la nécessaire adoption d'une politique anticipative à travers la production d'un discours opposé aux idéologies extrémistes susceptible de prémunir les pays de la région contre l'extrémisme et le terrorisme.

Le même atelier avait plaidé pour le renforcement de la référence religieuse authentique chez les peuples des pays du Sahel qui prône les valeurs de tolérance et de paix.

Quant aux recommandations de la rencontre de Ndjamena (janvier 2017), elles avaient insisté sur la nécessité de revoir le discours religieux pour faire face aux tentatives d'endoctrinement et de radicalisation des jeunes, appelant à "accorder une importance particulière à la catégorie des jeunes, pour les protéger des groupes terroristes extrémistes".

Ces ateliers sont organisés en partenariat avec l'unité de fusion et de liaison (UFL), crée en 2010, qui est un mécanisme régional de coordination sécuritaire et d'échange d'expériences et de bonnes pratiques entre les pays du Sahel en matière de lutte contre le terrorisme et de l'extrémisme violent, chargé de la coordination entre les pays de la région et de la relance des efforts de la société civile en matière de prévention contre l'extrémisme et la radicalisation.

Atelier à Abidjan sur le rôle des leaders religieux dans le développement local
  Publié le : mardi, 12 mars 2019 14:58     Catégorie : Monde     Lu : 22 foi (s)   Partagez