Vives tensions entre l'Inde et le Pakistan : la communauté internationale appelle à la retenue

Publié le : mercredi, 27 février 2019 17:16
Vives tensions entre l'Inde et le Pakistan : la communauté internationale appelle à la retenue

NEW DELHI - Les tensions entre l'Inde et le Pakistan dans la région disputée du Cachemire ont monté d'un cran, mercredi, se traduisant par des affrontements entre les troupes des deux pays, au moment où des appels à l'apaisement et à la retenue ont été exprimés par la communauté internationale.

Depuis l'attentat suicide dans la partie indienne du Cachemire qui a provoqué la mort d'au moins 40 paramilitaires indiens le 14 février, la relation entre les pays voisins ne cesse de se détériorer au point de provoquer des incidents impliquant les forces armées des deux parties.

Les événements se sont précipités dans la région après que l'armée indienne ait indiqué avoir mené mardi soir une "frappe préventive contre un camp d'entraînement au Pakistan d'un groupe terroriste dit Jaish-e-Mohammed (JeM)".

Islamabad a accusé alors New Delhi d'avoir "violé l'espace aérien" du Pakistan. Dans ce contexte, l'armée pakistanaise a annoncé mercredi avoir abattu deux avions de combats indiens qui ont "violé" l’espace aérien pakistanais dans la région disputée du Cachemire, tandis que l’armée indienne a annoncé plus tôt le crash d’un de ses avions militaires, qui a provoqué la mort de son équipage et d'un civil.

Quelques minutes plus tôt, le ministère des Affaires étrangères pakistanais a affirmé que son armée de l'air a "procédé à des frappes" à travers la Ligne de Contrôle, ligne de cessez-le-feu qui sert de frontière de facto entre l'Inde et le Pakistan au Cachemire, "depuis l'espace aérien pakistanais".


Lire aussi: Venezuela: le chef de la diplomatie appelle à une rencontre Trump/Maduro


L'armée pakistanaise a précisé, en outre, avoir arrêté deux pilotes indiens après le crash, ajoutant qu'"un d'entre eux avait besoin d'aide médicale".

Des médias pakistanais ont diffusé une vidéo montrant un homme présenté comme un pilote de l'armée de l'air indienne.

Le pilote présumé a cité son nom et son grade militaire, commandant du groupe aérien Abhi Anand et son immatriculation est 27981, ont précisé les mêmes sources.

Confirmant avoir perdu un Mig-21 au-dessus du Cachemire, l'armée indienne a annoncé qu'un avion de l'armée pakistanaise a été aussi "abattu".

Sur fond de cette crise, l'Autorité de l'aviation civile pakistanaise a annoncé la fermeture de son espace aérien "jusqu'à nouvel ordre", précisant que cette décision avait été prise "en raison des circonstances".

Côté indien, au moins 5 aéroports ont également été fermés et de nombreux vols annulés, ont indiqué es responsables du secteur.

 

Des appels à la préservation de la paix régionale et à la désescalade 

Ces événements ont provoqué l'inquiétude de la communauté internationale qui redoute l'émergence d'un conflit ouvert aux conséquences dramatiques entre les deux voisins.

La Chine, la Russie et l'Union européenne ont ainsi appelé les deux pays à "la plus grande retenue" et à privilégier le dialogue et les voies diplomatiques pour le règlement des tensions.

Le conseiller d'Etat et ministre des Affaires étrangères de la Chine, Wang Yi, qui a rencontré mercredi la cheffe de la diplomatie indienne, Sushma Swaraj, à Wuzhen, dans la province chinoise du Zhejiang (est) a exprimé la préoccupation de Pékin sur "les tensions actuelles en Asie du Sud".

"En tant qu'amie de l'Inde et du Pakistan, la Chine appelle les deux parties à la retenue afin d'éviter une aggravation de la situation", a souligné le chef de la diplomatie chinoise appelant les deux pays au "dialogue et à sauvegarder conjointement la paix régionale".


Lire aussi: L'importance d'une plus grande représentativité de l'Afrique au Conseil de sécurité


De son côté, la cheffe de la diplomatie européenne, Federica Mogherini, a appelé l'Inde et le Pakistan à "la plus grande retenue". "Nous attendons des deux pays qu'ils fassent maintenant preuve de la plus grande retenue et qu'ils évitent toute nouvelle escalade de la situation", écrit Federica Mogherini dans un communiqué.

"A cette fin, la reprise des contacts diplomatiques au niveau politique et la mise en oeuvre de mesures urgentes par les deux parties sont essentielles", ajoute-t-elle.  Les tensions entre l'Inde et le Pakistan pourraient "avoir des conséquences graves et dangereuses pour les deux pays et la région dans son ensemble", a-t-elle prévenu.

La Russie s'est dite également préoccupée par la montée des tensions entre l'Inde et le Pakistan, appelant les parties à la retenue. Selon le porte-parole de la présidence russe, Dmitri Peskov, Moscou "suit

attentivement" le déroulement de la situation.

Vives tensions entre l'Inde et le Pakistan : la communauté internationale appelle à la retenue
  Publié le : mercredi, 27 février 2019 17:16     Catégorie : Monde     Lu : 0 foi (s)   Partagez