Print this page

Conférence d'Alger: des mesures africaines pour lutter contre l'immigration irrégulière

Publié le : mercredi, 21 novembre 2018 18:05   Lu : 5 fois
  • Partagez
Conférence d'Alger: des mesures africaines pour lutter contre l'immigration irrégulière
Photo APS

ALGER - Les participants à la 2ème conférence internationale des ONG africaines membres de l’Ecosoc des Nations unies ont plaidé mercredi à Alger pour la création de conditions politiques et sociales permettant de lutter, notamment contre la migration irrégulière, la fuite des compétences ainsi que des capitaux.

A l’issue des travaux de ces assises, ayant réuni durant trois jours près de 300 participants venant d’une trentaine de pays africains, les membres du Parlement africain de la société civile ont souligné dans un document portant les conclusions de la conférence, à la création de conditions politiques et sociales permettant de lutter notamment contre la migration clandestine, la fuite des compétences et des capitaux.

Pour ce faire, les participants ont recommandé "l’encouragement des investissements ciblés, destinés au développement et la création d’emploi, l’innovation et l’industrialisation inclusive durable, au profit des jeunes et femmes".


Lire aussi: Crise migratoire: l'Algérie pour une "solution globale"


Renouvelant leur attachement à l’Union africaine (UA) considérée comme "l’incarnation de l’idéal de la société civile et le socle de la solidarité", les participants à la conférence d’Alger ont convenu d’agir ensemble en tant que force de proposition et de partenaire incontournable dans l’édification de l’Afrique.

Ils se sont également engagés à "participer activement à la mise en œuvre de l’Agenda 2063 de l'UA et de s’investir totalement et sans relâche au renforcement des liens d’amitié et de solidarité entre les acteurs de la société civile africaine".

Dans leur document, les participants ont, en outre, souligné la nécessité d’associer de "manière effective" la société civile africaine dans le processus de prise de toutes décisions engageant l’avenir de l’Afrique, insistant sur la création d’un fonds d’assistance et de promotion des actions de développements menées par les ONG africaines.

Les acteurs de la société civile africaine ont, par ailleurs, évoqué la nécessité de promouvoir l’entreprenariat, l’innovation, l’industrialisation pour, ont-ils estimé, "jeter les bases d’un développement pérenne de l’Afrique.


Lire aussi: L'industrialisation de l'Afrique passe par des stratégies de développement émanant des Africains


Par ailleurs, les participants à la conférence d'Alger ont exprimé dans une motion leurs remerciements à l’Algérie et au président de la République, Abdelaziz Bouteflika, pour les conditions mises en place en vue de la réussite  de cet évènement continental.

Le Parlement africain de la société civile a félicité également la société civile algérienne, particulièrement l’Association nationale des échanges entre jeunes (ANEJ) pour tous les efforts consentis et la mobilisation déployée pour la tenue des assises d'Alger.

Rendant hommage au président Abdelaziz Bouteflika, qui a su traduire, en "actes les aspirations des peuples d’Afrique", les membres du Parlement africain de la société civile ont, pour leur part, affirmé que "l’Algérie restera un symbole de courage et de dignité", insistant, dans le même ordre d'idées, que l'Algérie constitue "une terre d’accueil et d’inspiration aux nobles idéaux de l’humanité, de libération et d’indépendance".

Conférence d'Alger: des mesures africaines pour lutter contre l'immigration irrégulière
  Publié le : mercredi, 21 novembre 2018 18:05     Catégorie : Monde     Lu : 5 foi (s)   Partagez