Le Conseil central de l'OLP soutient la suspension de la reconnaissance d'Israël

Publié le : mardi, 30 octobre 2018 12:55   Lu : 6 fois
Le Conseil central de l'OLP soutient la suspension de la reconnaissance d'Israël
Facebook: @wafagency

RAMALLAH - Les membres du Conseil central palestinien, un organe clé de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP), se sont prononcés lundi en faveur de la suspension de la reconnaissance d'Israël et de l'arrêt de la coopération sécuritaire en Cisjordanie avec l'Etat hébreu.

Les membres du Conseil central ont émis le souhait que cette suspension se prolonge jusqu'à la reconnaissance de l'Etat palestinien par Israël, à l'issue de deux jours de réunion à Ramallah en Cisjordanie occupée.

Le Conseil central palestinien autorise l'OLP, l'entité reconnue internationalement comme représentant les Palestiniens des Territoires et de la diaspora, et l'Autorité Palestinienne à "mettre fin à leurs obligations (...) concernant les accords avec les autorités d'occupation", selon un communiqué.

Il s'agit de suspendre l'historique reconnaissance d'Israël remontant à 1988, jusqu'à ce que l'Etat hébreu reconnaisse l'Etat palestinien, avec El-Qods comme capitale, ainsi que de cesser toute coopération dans le domaine sécuritaire.

Le Conseil central avait déjà lancé de tels appels en janvier et en 2015, mais ils n'avaient pas été mis en application par la direction de l'OLP et le président Mahmoud Abbas.

Dimanche, Mahmoud Abbas avait de nouveau promis de s'opposer à toute proposition de paix au conflit israélo-palestinien qui émanerait du président américain Donald Trump.

Il reproche notamment à l'administration américaine la reconnaissance unilatérale d'El-Qods comme capitale d'Israël en décembre 2017 et l'annonce qu'elle ne financerait plus l'agence des Nations unies pour les réfugiés palestiniens (Unrwa).

Sur le terrain, les forces de l'occupation israélienne poursuivent leurs raids contre la population civile palestinienne, ciblant des immeubles résidentiels et des écoles à Ghaza et dans d'autres territoires.

Trois enfants palestiniens tous âgés de 13 ans, ont été tués dans la nuit de dimanche par un obus israélien au nord-est de la ville de Khan Younes située au sud de la bande de Ghaza, a indiqué l'agence de presse palestinienne, Wafa.

Les corps des enfants ont été extraits par des équipes du Croissant-Rouge à proximité de la barrière érigée par l'occupant israélien dans l'enclave, a précisé le correspondant de Wafa.

"Ils ont été évacués vers l'hôpital où ils ont été déclarés morts", a ajouté l'agence.

Par ailleurs, les forces militaires israéliennes "ont ouvert le feu en direction des ambulances et les ont empêchés de traiter les blessés dont un jeune Palestinien blessé par balles à l’est du quartier 'Al-Zaytoun’ au sud-est de Ghaza", a dénoncé la même source.

Le Conseil central de l'OLP soutient la suspension de la reconnaissance d'Israël
  Publié le : mardi, 30 octobre 2018 12:55     Catégorie : Monde     Lu : 6 foi (s)   Partagez