Le Maroc n'a d'autres choix que les négociations avec le Polisario

Publié le : dimanche, 21 octobre 2018 20:27   Lu : 11 fois
Le Maroc n'a d'autres choix que les négociations avec le Polisario

LAAYOUNE (camps des réfugiés sahraouis) - Le président sahraoui, Secrétaire général du Front Polisario, Brahim Ghali a affirmé que l'occupant marocain se trouvait dans un isolement international en dépit de ses tergiversations, son obstination et les obstacles qu'il dresse, soulignant que le Maroc n'a d'autres choix que de s'assoir sur la table des négociations avec le Front Polisario pour rechercher une formule qui aboutira, inéluctablement, à l'indépendance du peuple sahraoui.

"Les prochaines négociations entre les deux parties au conflit, à savoir le Front Polisario et le Royaume du Maroc porteront essentiellement sur la voie à suivre pour permettre au peuple sahraoui d'exercer son droit à l'autodétermination et à l'indépendance", a souligné M. Ghali samedi à Laayoune, dans une allocution à l'occasion de la 17e rencontre des communautés du nord, relayée par l'Agence de presse sahraouie (SPS).

Le président sahraoui a condamné, par ailleurs, "la guerre psychologique" menée par le Maroc contre les citoyens sahraouis en "remettant en cause tous les acquis et les réalisations accomplis par le peuple sahraoui", appelant à l'impératif de contrecarrer ces tentatives désespérées à travers le raffermissement des rangs, l'attachement à l'unité nationale et le ralliement autour du Front Polisario, seul et légitime représentant du peuple sahraoui.


Lire aussi : Sahara occidental: Les entreprises doivent négocier avec le Front Polisario ou partir


M. Ghali a mis en avant, en outre, la nécessité de consolider le militantisme dans toutes ses formes, notamment diplomatique, citant, à ce titre, la "bataille pour les ressources naturelles" dans laquelle, le peuple sahraoui, a remporté plusieurs victoires, en dépit "des tentatives de l'ennemi et de certains pays européens visant à contourner le droit international".

A cette occasion, M. Ghali a rappelé que "toutes les richesses naturelles du Sahara Occidental reviennent exclusivement au peuple sahraoui et aucune partie ne peut les exploiter sans consulter son unique et légitime représentant, le Front Polisario".

Le Maroc n'a d'autres choix que les négociations avec le Polisario
  Publié le : dimanche, 21 octobre 2018 20:27     Catégorie : Monde     Lu : 11 foi (s)   Partagez