Décision américaine de supprimer l'aide à l'UNRWA: consternation de la communauté internationale

Publié le : dimanche, 02 septembre 2018 14:27
Décision américaine de supprimer l'aide à l'UNRWA: consternation de la communauté internationale
Facebook: @unrwa

ALGER - La décision de l'administration américaine de supprimer toute aide à l'agence de l'ONU pour les réfugiés palestiniens (UNRWA), a suscité la consternation de la communauté internationale, des pays arabes et parmi les Palestiniens, qui voient plus que jamais un soutien direct apporté à l'occupation israélienne.

L'administration américaine avait annoncé vendredi qu'elle ne financerait plus l'agence des Nations Unies pour les réfugiés palestiniens (UNRWA), une semaine après avoir déjà supprimé plus de 200 millions de dollars (170 millions d'euros) d'aide aux Palestiniens.

Cette décision va compromettre davantage les chances d'aboutissement d'un plan de paix américain, ont affirmé plusieurs observateurs n'excluant pas de vives tensions au Proche-Orient.

Les Etats-Unis ont longtemps été parmi le plus important donateur de l'UNRWA, avec plus de 350 millions de dollars par an.


Lire aussi: Palestine: "l'arrêt de l'aide américaine aux palestiniens met fin à son plan de paix"


Les Palestiniens ont condamné samedi la décision américaine d'abandonner tout financement de l'agence de l'ONU pour les réfugiés (UNRWA), dont l'aide à des millions de personnes se retrouve en péril.

Pour une responsable de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP), Hanane Achraoui, la dernière décision américaine est "cruelle et irresponsable".

"Les réfugiés palestiniens sont déjà des victimes qui ont perdu leurs maisons, leurs moyens de subsistance et leur sécurité du fait de la création" d'Israël, a-t-elle dit dans un communiqué. "Une fois encore, ils sont la cible de l'administration américaine qui soutient Israël et ses dizaines d'années d'occupation".

Pour l'ex-négociateur en chef palestinien Saëb Erakat, la décision américaine invalide des négociations futures en "préjugeant" des questions censées être examinées.

Le porte-parole de la présidence palestinienne, Nabil Abou Roudeina a dit que M. Abbas envisageait de contester cette décision à l'ONU, sans autre précision.

 

La communauté internationale appelée à aider à combler le déficit financier

 

L'Organisation des Nations unies a dit regretter la décision des Etats-Unis de cesser son financement à l'agence onusienne pour les réfugiés palestiniens (UNRWA), appelant les autres pays à aider à combler le déficit financier.

"Nous regrettons la décision des Etats-Unis de ne plus apporter de financement à l'UNRWA, qui fournit des services essentiels aux réfugiés de Palestine et contribue à la stabilité dans la région", a déclaré Stéphane Dujarric, le porte-parole du Secrétaire général des Nations Unies.

L'Agence des Nations Unies pour les réfugiés palestiniens (UNRWA), a également condamné la décision américaine de suspendre son financement pour l’agence, réfutant les critiques américaines pour l’agence onusienne.

Par la voix de son porte-parole, le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a appelé les autres pays à aider à combler le déficit financier restant de l’UNRWA afin que l'agence onusienne "puisse continuer à fournir cette aide vitale, ainsi qu’un sentiment d’espoir pour cette population vulnérable".

L'Union européenne (UE), a de son côté, appelé les Etats-Unis à reconsidérer leur "décision regrettable", soulignant l'importance de la poursuite de ce soutien international à l'UNRWA, qui gère des écoles pour des centaines d'enfants palestiniens dans les territoires palestiniens mais aussi au Liban, en Jordanie et en Syrie.


Lire aussi: L'UNRWA condamne la fin du financement américain au profit des réfugiés Palestiniens


Par ailleurs, le vice-premier ministre irlandais et ministre des affaires étrangères et du commerce, a critiqué la décision américaine d'abandonner tout financement de l'agence de l'ONU pour les réfugiés (UNRWA), dont l'aide à des millions de personnes se retrouve en péril, qualifiant la décision de "précipitée et dangereuse".

"Je pense que cette étape est précipitée et dangereuse et touchera négativement la région du Moyen-Orient", a déclaré Simon Covini.

Le ministère des Affaires étrangères de la Turquie a exprimé sa déception face à la décision des Etats-Unis, estimant que celle-ci nuira à la vision de trouver une solution à deux Etats à la question palestinienne.

En janvier 2018, le gouvernement américain avait déjà considérablement réduit sa contribution à l’UNRWA. L’aide des Etats-Unis à l’agence onusienne pour l'année en cours était passée de 360 millions à 60 millions de dollars.

Créé en 1949, au lendemain de la guerre israélo-arabe de 1948 qui a provoqué le déplacement de 750.000 réfugiés palestiniens, l'UNRWA aide plus de trois millions de Palestiniens sur les cinq millions enregistrés comme réfugiés, notamment à travers ses écoles et ses centres de santé, dans les territoires palestiniens mais aussi au Liban, en Jordanie et en Syrie.

Décision américaine de supprimer l'aide à l'UNRWA: consternation de la communauté internationale
  Publié le : dimanche, 02 septembre 2018 14:27     Catégorie : Monde     Lu : 3 foi (s)   Partagez