Sahara occidental: le Polisario rejette les propositions visant à étendre l'accord d'association UE-Maroc

Publié le : mardi, 26 juin 2018 08:48   Lu : 1 fois
Sahara occidental: le Polisario rejette les propositions visant à étendre l'accord d'association UE-Maroc
Photo APS Archives

BRUXELLES - Le Front Polisario a rejeté catégoriquement les propositions de la Commission européenne visant à étendre l'accord d'association UE-Maroc au Sahara occidental, a déclaré lundi son représentant auprès de l'Union européenne (UE), Mohamed Sidati.

Dans une lettre signée par 89 organisations et associations sahraouies et étrangères, le Front Polisario a fait part, "en tant que représentant légitime du peuple sahraoui - tel énoncé dans la résolution 34/37 de l'Assemblée générale des Nations Unies - de son rejet catégorique des propositions de la Commission européenne visant à étendre la couverture de l'accord d'association UE-Maroc au Sahara occidental, que le Maroc occupe illégalement depuis plus de quarante ans maintenant".


Lire aussi: Le rejet du Polisario de la proposition d'inclure le Sahara occidental dans les accords UE-Maroc réitéré


"Le Polisario n'a jamais été consulté par la Commission dans ce processus", écrit-on dans la lettre, soulignant que "toute déclaration contraire est fausse".

En outre, soutient-on, le processus de consultation élargi mené par la Commission concernait uniquement des acteurs directement liés au gouvernement marocain. Cela dit, "cette approche était en contradiction flagrante avec la décision de la Cour de justice de l'Union européenne (CJUE), qui établissait clairement la nécessité du consentement du peuple sahraoui dans le processus. Cela n'a pas été réalisé et a été communiqué à la Commission par un grand nombre d'organisations de la société civile sahraouie".


Lire aussi: Renégociation de l'Accord de pêche UE-Maroc: le Front Polisario dépose un recours


Malgré de multiples tentatives visant à saper le statut juridique du Front Polisario, la CJUE a été claire: "le Sahara occidental jouit d'un statut séparé et distinct du Maroc".

 

De nouveaux litiges à craindre

 

Le Front Polisario craint aussi que l'approche actuelle de la Commission entraînera "de nouveaux litiges et ne sera certainement pas dans le meilleur intérêt de l'UE. Il n'y a pas moyen de contourner cela". Le représentant légitime du peuple sahraoui, dit préférer "éviter de prendre d'autres mesures longues devant les tribunaux et encourager les efforts à se concentrer sur ce qui compte vraiment: la réussite du processus politique - dirigé par l'Envoyé personnel du Secrétaire général de l'ONU, Horst Kohler - pour une solution durable au conflit du Sahara occidental".


Lire aussi: Aaccord UE-Maroc: Sidati appelle à ne "pas cautionner" la proposition de la Commission


"L'UE a un rôle clé à jouer pour soutenir le processus politique. Mais son comportement à l'égard des accords commerciaux entre l'UE et le Maroc le met en péril" (Front Polisario)

A ce titre, "l'UE a un rôle clé à jouer pour soutenir le processus politique. Mais son comportement à l'égard des accords commerciaux entre l'UE et le Maroc le met en péril", avertit le Front Polisario, contrebalançant les affirmations de la Commission selon lesquelles "les amendements auraient un impact limité sur le processus politique". En tant que partie à ce processus, "ce sera dommageable", assure-t-on.

Dans un moment aussi critique, dit-on, "l'UE devrait arrêter de signer un accord commercial avec le Maroc qui inclut le Sahara occidental".

Au lieu de cela, préconise-t-on, "l'UE devrait utiliser tous les moyens crédibles pour encourager le Maroc à revenir à la table des négociations, et non pour lui présenter des incitations à neutraliser les pourparlers de paix".

Les amendements commerciaux proposés par l'UE "vont non seulement à l'encontre du droit international, mais récompensent également le Maroc pour son occupation, mais manquent une opportunité stratégique: l'UE devrait encourager les progrès dans le processus politique en développant un paquet commercial global qui profite aux deux parties du processus de négociation politique - un dividende pour la paix".


Lire aussi: Renégociation des accords UE-Maroc: le Polisario rejette le processus de consultation visant à inclure le Sahara occidental


Par ailleurs, le Polisario réitère son intention de s'engager "de manière constructive avec l'UE sur un dialogue global répondant aux besoins du peuple sahraoui et respectant notre droit à l'autodétermination. La perspective d'un accord de paix mutuellement convenu offre l'opportunité d'une conclusion juste et rapide d'un accord commercial qui profitera à toutes les parties".

La lettre adressée à la Commission européenne a été signée par pas moins de 89 associations et organisations de la société civile sahraouie, française, espagnole et belge activant notamment dans la défense des droits de l'homme.

Il s'agit entre autres du Comité pour la défense du droit à l'autodétermination du peuple du Sahara occidental (CODAPSO), le Collectif des défenseurs sahraouis des droits de l'Homme (CODESA), et de l'Association pour la surveillance des ressources et la protection de l'environnement au Sahara occidental (AMRPENWS).

Le 11 juin, la Commission européenne a présenté au Conseil deux propositions visant à étendre la couverture de l'accord d'association UE-Maroc au Sahara Occidental, que le Maroc occupe illégalement depuis plus de quarante ans maintenant.

Sahara occidental: le Polisario rejette les propositions visant à étendre l'accord d'association UE-Maroc
  Publié le : mardi, 26 juin 2018 08:48     Catégorie : Monde     Lu : 1 foi (s)   Partagez