Le parlement des îles Baléares réitère son engagement pour la cause sahraouie

Publié le : jeudi, 17 mai 2018 16:49   Lu : 83 fois

MADRID - La vice-présidente de l’intergroupe parlementaire Baléare (paix et liberté au Sahara), Conxa Obrador, a affirmé jeudi que la cause sahraouie doit constituer "une priorité politique de tous les jours", tout en réitérant l’engagement du parlement des Baléares à lutter pour faire avancer "la célébration du référendum d’autodétermination" au Sahara occidental.

La députée socialiste, accompagnée d'une délégation parlementaire dirigée par le président du parlement Baltasar Picornell, a récemment effectué un voyage aux camps des réfugiés sahraouis pour prendre part aux festivités du 45e anniversaire de la création du Front Polisario, a-t-elle indiqué lors d’une conférence de presse.

Pour sa part, M. Picornell a également déclaré que l'intergroupe continuera de travailler jusqu'à ce que le référendum se matérialise et qu'une solution politique pacifique soit trouvée. "Nous ne pouvons pas fuir la responsabilité que nous avons en tant que communauté et en tant que pays", a-t-il souligné, avant d’ajouter que le voyage aux camps des réfugiés sahraouis a été "une expérience enrichissante" tandis que la présidente de l'association des amis du peuple sahraoui des Iles Baléares, Rossello Catalina, a mis en évidence l'important engagement de l’intergroupe à la cause sahraouie, tout en qualifiant "d’intense" les jours vécus dans les camps parmi les réfugiés.

Le vice-président de l’intergroupe Conxa Obrador a tenu à rappeler la déclaration institutionnelle adoptée à l'unanimité mardi dernier au parlement pour soutenir la militante Claude Mangin-Asfari, en grève de la faim depuis le 18 avril en raison du refus des autorités marocaines de lui permettre de rendre visite à son mari le militant sahraoui Naâma Asfari emprisonné. Dans cette déclaration institutionnelle, les parlementaires Baléares ont exigé "la libération des prisonniers politiques sahraouis qui purgent des peines de prison injustes issues de procès inéquitables".

La député socialiste a déclaré enfin que "l'Espagne devrait montrer son attachement à la démocratie au Sahara occidental" en assurant que cette cause "a besoin d'un soutien politique important". "Les partis qui ont gouverné l’Espagne ont été incapables de faire un pas en avant dans la progression vers la tenue du référendum", a-t-elle conclu .  

Le parlement des îles Baléares réitère son engagement pour la cause sahraouie
  Publié le : jeudi, 17 mai 2018 16:49     Catégorie : Monde     Lu : 83 foi (s)   Partagez