Déradicalisation: la Ligue des Oulémas du Sahel sollicitée de renforcer la formation en Guinée

Publié le : lundi, 07 mai 2018 20:01

CONAKRY (GUINEE) - Le ministre d’Etat, ministre de la Sécurité et de la Protection civile de la République de Guinée, Abdoul Kabele Camara, a sollicité lundi à Conakry la Ligue des Oulémas du Sahel de contribuer à la formation des acteurs guinéens engagés dans la prévention du radicalisme et de l’extrémisme violent.

Saisissant l’occasion de sa présence aux travaux du 7ème Atelier régional de la Ligue des Oulémas (érudits) du Sahel, animé à Conakry, le ministre a demandé aux membres de la Ligue de contribuer à la maîtrise du contre-discours radical au profit des intervenants guinéens.

"Nous avons besoin de moyens pour pouvoir prévenir l’extrémisme et le radicalisme violent et dans la lutte contre le terrorisme, notamment la formation", a-t-il fait savoir.

Il a, d’autre part, souligné l’importance de coordonner les actions menées par les pays de la région pour "barrer la route au radicalisme et aux interprétations erronées de l’Islam, qui est une religion de paix et de tolérance".

A l’ouverture des travaux de l’atelier, étalé sur deux jours, M. Camara s’était dit "fier" que son pays abrite les travaux de l’atelier portant sur un thème d’une importance capitale: "les valeurs et les principes de l’Islam dans la lutte contre le radicalisme et l’extrémisme violent ".

Pour lui, la forte présence à l’atelier d’hommes de religion, de médias, de diplomates et d’experts, renseigne sur l’intérêt accordé par les pays membres et observateurs de la Ligue au retour de la sécurité, la paix et la stabilité dans leurs régions respectives et dans le monde.

"Sans ces trois conditions, il n y a pas de développement. Nous ne pourrons même pas pratiquer notre religion convenablement ou même faire nos cinq prières tranquillement", a-t-il soutenu, louant le travail accompli par la Ligue en faveur d’un Islam modéré.

Organisé avec l’appui de l’Unité de fusion et de liaison des pays du Sahel (UFL), l’atelier de Conakry s’inscrit dans le cadre de la poursuite des activités de la Ligue pour prévenir contre l’extrémisme et le radicalisme violent à travers la promotion de l’éducation religieuse et les valeurs de l’Islam.

Créée en janvier 2013, la Ligue des Oulémas, Prêcheurs et Imams du Sahel regroupe les membres permanents suivants : l’Algérie, le Burkina Faso, la Libye, la Mauritanie, le Mali, le Niger, le Nigeria et le Tchad.

La République de Guinée, la Côte d’Ivoire et le Sénégal, ont rejoint la Ligue en tant que membres honoraires.

Déradicalisation: la Ligue des Oulémas du Sahel sollicitée de renforcer la formation en Guinée
  Publié le : lundi, 07 mai 2018 20:01     Catégorie : Monde     Lu : 3 foi (s)   Partagez