L'UA envisage des sanctions contre ceux qui bloquent le processus de paix au Soudan du Sud

Publié le : jeudi, 26 avril 2018 18:47   Lu : 161 fois
L'UA envisage des sanctions contre ceux qui bloquent le processus de paix au Soudan du Sud
Photo APS Archives

NAIROBI - L'Union africaine (UA) envisage d'imposer des sanctions contre tout responsable qui s'aviserait de contrarier le processus de paix au Soudan du Sud, a annoncé jeudi le président de la Commission de l'UA, Moussa Faki Mahamat.

M. Mahamat, qui a été reçu par le président kényan Uhuru Kenyatta à Nairobi, a appelé les pays de la région à contribuer à faire respecter la paix au Soudan du Sud et a salué le soutien sans faille de Nairobi envers la paix et la stabilité dans la région.

Il a appelé M. Kenyatta et ses collègues de l'Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD) à continuer d'encourager la paix et la stabilité au Soudan du Sud.


Lire aussi: Les observateurs de paix au Soudan du Sud appellent à respecter l'accord de cessez-le-feu


"Nous avons besoin de davantage de propositions originales qui aideront à résoudre le problème au Soudan du Sud. Nous comptons sur vous, monsieur le Président, et sur vos collègues de l'IGAD pour nous aider", a déclaré M. Mahamat, selon un communiqué de la présidence kenyane publié après la rencontre.

Lors de celle-ci, M. Kenyatta a fait part de son inquiétude et de son impatience croissante face à la lenteur du processus de paix au Soudan du Sud. "La situation dans ce pays nous inquiète beaucoup. Après (les discussions de paix) de Naivasha, nous espérions retrouver un pays stable et prospère. Il est décevant de voir que la situation se détériore davantage", a-t-il déploré.

Il a appelé les dirigeants du Soudan du Sud à se conformer aux processus de paix de l'IGAD et de l'UA, jugeant triste que des responsables fassent dérailler les initiatives de paix. Le président Kenyatta a assuré que son pays continuera d'encourager la reprise du processus de paix sud-soudanais.


Lire aussi: Darfour : l'envoyé de l'ONU et de l'UA exhorte le Conseil de sécurité à jouer de son influence pour un accord de paix inclusif


Ces remarques interviennent alors que les négociations de paix prévues normalement ce jeudi à Addis-Abeba en Ethiopie ont été reportées sine die.

La guerre civile ravage le Soudan du Sud depuis décembre 2013 et le conflit a un impact dévastateur sur la population, créant l'une des plus graves crises de réfugiés du monde.

L'accord de paix signé en août 2015 entre les dirigeants rivaux sous pression de l'ONU a débouché sur la mise en place en avril 2016 d'un gouvernement d'union nationale de transition, mais a été mis à mal par la reprise des conflits en juillet de la même année entre les forces du président Salva Kiir et son ancien vice-président Riek Machar.

L'UA envisage des sanctions contre ceux qui bloquent le processus de paix au Soudan du Sud
  Publié le : jeudi, 26 avril 2018 18:47     Catégorie : Monde     Lu : 161 foi (s)   Partagez