"Marathon du Sahara": une compétition sur fond de soutien à la cause sahraouie

Publié le : lundi, 26 février 2018 18:15
"Marathon du Sahara": une compétition sur fond de soutien à la cause sahraouie
Photo APS Archives

SMARA (Camps de réfugiés sahraouis) - La "Marathon du Sahara", sur 42 km, inscrit parmi les activités pour la commémoration du 42e anniversaire de la proclamation de la République arabe sahraouie démocratique (RASD) a été dominé par l'athlète sahraoui Lahcen Sidahmed Ahmed devançant l'espagnole Juan Carlos Salvador Vita (2e) et l'Algérien Sedouki Abdelhak (3e), et ce dans un esprit compétitif sur fond de soutien à la cause sahraouie.

"Je suis très heureux de cette victoire, elle est significative car elle représente la lutte et le combat de tout un peuple qui veut arracher son indépendance" (Sidahmed Ahmed)

"Je suis très heureux de cette victoire, elle est significative car elle représente la lutte et le combat de tout un peuple qui veut arracher son indépendance", a déclaré le vainqueur de cette 18e édition de Marathon, Lahcen Sidahmed Ahmed.


Lire aussi: Sahara Marathon: plus de 400 participants à la 18e édition à Smara


Dans la catégorie des 21 km, un autre algérien, Mouhoubi Mohamed Madani, a terminé l'épreuve en tête suivi de ses compatriotes, Mohamed Bouremana et Abdelkarim Khadraoui, respectivement 2e et 3e au classement.

Quant à l'épreuve des 10 derniers kilomètres, le Sahraoui Amaidan Salah est arrivé en tête de la course, suivi du coureur algérien Matchat Tabet (2e) et du sahraoui Bouchraya Nay (3e).

Dans la course des 5 km, les deux algériens, Fardjallah Hichem et Seddiki Hassan, ont terminé en tête du classement devant le Sahraoui Mahyoub Muhamado Abdala (3e).

Pour la catégorie féminine, sur les 42 km, deux espagnoles Inmaculada Zanoguera et Sonia Tripodi Bernal sont arrivées, respectivement 1ere et deuxième, alors que la course sur les 21 km les athlètes française, danoise et espagnole ont dominé la compétition, en l`occurrence, Véronique Le Moing, Malente Eilersen, Adela Isabel de Hoyos Vallejo qui se sont adjugées les trois premières places.

A la même occasion, l’Italienne Daniela Tontini a remporté la course sur les 10 km dames, devant les deux Espagnoles Maria Guillen Dominguez, Africa Morales Moreno.

Pour la catégorie des 5 km, la victoire est revenue aux françaises Anne-Marie Rebray et Chloé Grand suivies de la Sahraouie Aicha Mohamed Lamine.

Quelque 465 athlètes venus de plus d’une vingtaine de pays, dont l’Afrique du Sud, Etats-Unis, France, Italie, Espagne, Algérie et d’autres ont participé à ce marathon, a indiqué le président de la Ligue sahraouie d'Athlétisme Sid Ahmed El-Tahlil, .

Sur le plan symbolique, les 42 kms qui ont été parcourus dans le marathon du Sahara occidental, rappellent les 42 années d’exil de ce peuple, ont expliqué les organisateurs du marathon, qui s’est déroulé en quatre étapes a-t-on poursuivi, 5 km, 10 km, 21 km et 42 km.

Le point de départ a eu lieu à Laâyoun en direction de Smara passant par la Wilaya d’Aousserd où le départ du Semi-marathon a eu lieu.

Le Marathon des 42 km a vu la participation de plus d'une centaine d'athlètes répartis sur les 21 km (95 athlètes), 10 km (130 athlètes), 5 km (160 athlètes).

 

Compétition et solidarité inconditionnelle avec le combat pour l'indépendance

 

Cette compétition est mise à profit pour montrer la solidarité des participants avec le peuple sahraoui et de rapprocher les dizaines d’athlètes venus de plusieurs pays en vue de sensibiliser le monde sur la situation des populations sahraouies déplacée et d’obtenir les ressources nécessaires pour la concrétisation de projets humanitaires.

"C'est une forme de lutte pacifique, le FLN (Front de libération nationale algérien) qui a formé pendant la guerre de libération son équipe nationale (de football) est un bel exemple. Nous nous inspirons de ça", s'est félicité Sid Ahmed El-Tahlil.

Pour sa part, le directeur de la compétition, Marathon - Sahra, M. Mattia Durli, a indiqé que "l’organisation de ces épreuves est une occasion pour présenter et faire connaitre au monde entier la cause du Sahara occidental".

Il a, par ailleurs, déploré les conditions difficiles auxquelles sont confrontées les populations sahraouies, dénonçant l’indifférence de la communauté internationale envers cette cause juste, avant d'appeler, par la même, à la nécessité de faire pression sur les Etats afin de booster le processus vers un règlement pacifique et rapide à travers l’organisation du référendum pour l’autodétermination du peuple sahraoui.

Des l'avis des invités présents à la commémoration de l'anniversaire de la RASD, les athlètes ont saisi cette opportunité pour donner écho à la lutte sahraouie et servir de voix à un peuple qui vit en exil depuis 42 années, sans lâcher prise dans sa lutte pour son indépendance.

A ce titre, le chef de la délégation française, composée d’une dizaine d’athlètes, a fait part de sa solidarité avec le peuple sahraoui, soulignant l’importance de cette action sportive qui reste un moyen de lutte pacifique contrairement à l'occupant marocain qui persiste dans la transgression des droits de l'homme des Sahraouis dans les territoires occupés.

"Le sport est un vecteur pour témoigner ici de la situation des gens qui souffrent. Nous voulons courir pour montrer qu’on est solidaire et qu’on veut que le peuple sahraoui soit indépendant" , a déclaré l’athlète français sur une note d'émotion avec de s yeux en larmes.

"Nous sommes venus courir ici à titre humanitaire pour défendre le droit des Sahraouis et montrer notre solidarité avec ce peuple", ont commenté, pour leur part, les athlètes italiens présents aux festivités.

Organisée depuis 18 ans dans les camps de réfugiés sahraouis, l'édition 2018 du marathon du Sahara occidental se veut, en outre, être une édition consacrée à l'"histoire de ce peuple, contraint à l’exil depuis 42 ans et dépendant exclusivement de l’aide internationale", expliquent les initiateurs.

La compétition revêt également une portée humanitaire en visant à donner "plus de visibilité sur les souffrances d’un peuple envahi, occupé et spolié de toutes ses richesses et de ses droits".

La précédente édition de ce marathon, organisée du 28 février au 4 mars 2017, avait enregistré la participation de près de 500 athlètes représentant plus de 20 pays de tous les continents.

Media

"Marathon du Sahara": une compétition sur fond de soutien à la cause sahraouie
  Publié le : lundi, 26 février 2018 18:15     Catégorie : Monde     Lu : 2 foi (s)   Partagez