La CONASADH dénonce la poursuite des arrestations des membres du groupe des étudiants sahraouis

Publié le : jeudi, 15 février 2018 16:43   Lu : 249 fois
La CONASADH dénonce la poursuite des arrestations des membres du groupe des étudiants sahraouis

 

BIR LAHLOU (territoires sahraouis libérés) - La commission nationale sahraouie des droits de l'Homme (CONASADH) a dénoncé "avec force" la poursuite des arrestations des membres du groupe des étudiants sahraouis par l'occupation marocaine et le report de leur procès pour la troisième fois consécutive.

Les "forces d'occupation marocaine avaient interdit aux familles des détenus sahraouis et défenseurs des droits de l'Homme d'accéder à la salle des audiences sans motif légal", qualifiant cet acte d'"abject", a indiqué l'Agence de presse sahraouie (SPS) citant un communiqué de la CONASADH.


Lire aussi: La CONASADH dénonce la répression exercée dans les geôles marocaines contre les étudiants sahraouis


La CONASADH  a dénoncé les "mesures de report infondées des procès et les arrestations arbitraires et iniques des membres du groupe des étudiants sahraouis", condamnant la "répression et les mesures répressives exercées contre ce groupe par l'administration pénitentiaire marocaine à Marrakech".

Après avoir appelé l'Etat marocain à leur "libération immédiate et inconditionnelle, la  CONASADH a réitéré "sa solidarité absolue avec tous les détenus politiques sahraouis et leurs familles qui font face à des maltraitances infligées par les autorités marocaines contraires aux us et chartes internationales", appelant toutes les parties éprises de justice, les tribunes médiatiques et les personnalités influentes "à exercer des pressions sur le Maroc pour la libération de tous les détenus politiques qui croupissent dans les geôles marocaines".

Dans son communiqué, la CONASADH a exprimé son "entiere solidarité" avec tous les défenseurs des droits de l'Homme et les détenus politiques sahraouis "victimes de mauvais traitements qui portent atteinte à la dignité humaine".


Lire aussi: Ould Salek: le Maroc doit mettre fin à son occupation de territoires d'un Etat membre de l'UA


Elle a salué "la position unie des étudiants sahraouis détenus qui bravent les autorités d'occupation marocaines, la présence assidue des familles et l'élan de solidarité d'étudiants, de militants et défenseurs des droits de l'homme avec le groupe d'étudiants détenus à Marrakech", ajoute le communiqué.

Les faits remontent à fin janvier 2016, lorsque les autorités marocaines avaient lancé une vaste campagne d'arrestations arbitraires à Marrakech et Agadir et dans la ville occupée de Boudjdour, soldée par l'arrestation de 18 étudiants sahraouis connus pour leur activisme politique et leur soutien au droit du peuple sahraoui à l'autodétermination et à l'indépendance. Ils ont été transférés vers la prison de Marrakech pour des crimes fictifs, en représailles à leur militantisme et positions politiques.

La cour d'appel de Marrakech avait décidé mardi de reporter le procès des membres de ce groupe d'étudiants sahraouis au 13 mars pour la troisième fois consécutive.

La CONASADH dénonce la poursuite des arrestations des membres du groupe des étudiants sahraouis
  Publié le : jeudi, 15 février 2018 16:43     Catégorie : Monde     Lu : 249 foi (s)   Partagez